Blekinge, Barracuda, Taigei : quelles sont les performances des sous-marins conventionnels modernes ? – 2nde partie

Selon l’état-major de la Marine américaine, les sous-marins représenteraient aujourd’hui, la meilleure réponse face à la montée en puissance de certaines puissances navales, citant en particulier la Chine. Il est vrais qu’en Asie, le nombre de sous-marins en service dans les différentes marine à plus que quadruplé en 20 ans, et que toutes les marines d’importance sont engagées dans le renouvellement voir l’extension de leur flotte de submersible. Dans le second volet de cet article destiné à présenter les sous-marins à propulsion conventionnelle qui entrent aujourd’hui en service, ou qui le feront dans les années à venir, nous présenterons les 5 derniers modèles de ce…

Lire l'Article

Les 2 sous-marins suédois de la classe Södermanland se rapprochent de Varsovie

En novembre dernier, les autorités polonaises avaient confirmé être entrées en négociation avec le Suédois Kockums et leurs homologues suédois en vue de louer ou d’acquérir les deux sous-marins à propulsion anaérobies de la classe Södermanland en service dans la Marine Suédoise, et ce afin de renforcer le potentiel de sa flotte sous-marine en mer Baltique dans l’attente des premières livraisons des sous-marins du programme Orka. Aujourd’hui, l’hypothèse présentée alors prend corps, avec l’autorisation donnée par le parlement suédois de livrer les deux submerssibles à la Marine Polonaise. Pour la Pologne, cette solution apparait des plus interessantes, car elle permet de prendre la suite du…

Lire l'Article

L’appel d’Hervé Guillou, PdG de Naval Group, pour un « Airbus Naval » séduit-il les industriels européens ?

Depuis l’entame des discussions pour un rapprochement entre le français Naval Group et et l’italien Fincantieri, deux des principaux groupes navals de défense européens, une notion revient de façon répétitive, celle de créer « un Airbus naval ». Et à l’occasion de son discourt valant bilan précédant son départ, Hervé Guillou, président de Naval Group depuis 2014 et qui quittera bien ce poste au profit de Pierre-Eric Pommellet, a une nouvel fois appelé l’industrie européenne navale de défense à se réunir et se consolider, afin d’être prête à faire face à la concurrence de pays comme la Corée du Sud, la Turquie, la Russie et surtout la…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR