La République Tchèque négocie l’acquisition de 50 chars lourds Leopard 2A7+

Depuis le début du conflit en Ukraine, la République Tchèque a été l’un des pays les plus impliqués dans le soutien militaire apporté aux combattants ukrainiens. En dépit d’une force armée réduite forte de seulement 25.000 militaires et réservistes, et d’un budget défense plafonnant à 4 Md€ par an, Prague n’a pas hésité à transférer vers Kyiv une partie de son stock de chars T-72M1 de reserve, mais également des systèmes d’artillerie, de défense anti-aérienne et des munitions, et entend poursuivre cet effort jusqu’à la fin du conflit. Le pays a obtenu, dans cette optique, le soutien de Berlin, qui a annoncé le transfert de…

Lire l'Article

La Grèce prête à débourser 2 Md€ pour moderniser ses chars lourds Leopard 1 et 2

Si les Etats-Unis et une partie des Européens tendent à adoucir leurs positions vis-à-vis de la Turquie, les autorités et les militaires grecques, quant à eux, sont loin de partager cette espérance au sujet d’un possible changement de méthode et d’objectifs de la part du Président turc, R. T Erdogan, et d’une normalisation des relations avec Ankara. Alors que la Grèce peut s’appuyer sur une croissance solide de 8,1% en 2021 et de plus de 7% prévus en 2022, et que ses finances publiques sont à nouveau dans le vert, Athènes peut désormais se concentrer sur la modernisation de ses forces terrestres, après avoir consacré…

Lire l'Article

MGCS : Italie, Pologne, Norvège et Grande-Bretagne pourraient rejoindre le programme dés 2023

Issu d’une étude préalable lancée conjointement par la France et l’Allemagne en 2012, le programme Main Ground Combat System, ou MGCS, a été lancé officiellement en 2017 par Emmanuel Macron et Angela Merkel pour remplacer en 2035 les chars français Leclerc et les Leopard 2 allemands, aux cotés de 3 autres programmes emblématiques de la coopération franco-allemande en matière d’industrie de défense, le Système de combat Aérien Futur ou SCAF pour remplacer les Rafale et Typhoon en 2040, le Common Indect Fire System ou CIFS pour remplacer les canons automoteurs et les lance-roquettes multiples en 2035, et le Maritime Airborne Warfare System ou MAWS pour…

Lire l'Article

Le système de protection actif Trophy israélien fait ses preuves sur les Leopard 2 allemands

En février dernier, Berlin annonçait avoir commandé auprés de l’israélien Rafael le système de protection actif Trophy pour équiper l’équivalent d’une compagnie de chars Leopard 2A7. Ce système Hard-Kill, qui équipe notamment les chars Merkava et les Véhicules de Combat d’Infanterie Namer, avait déjà largement fait la démonstration de son efficacité opérationnelle lors des engagements israéliens au Moyen-Orient depuis 2011, en affichant une capacité exceptionnelle pour intercepter les roquettes et les missiles anti-chars visant les blindés israéliens. Ce système a également été méticuleusement testé par l’US Army, qui décida d’en équiper une partie de ses chars lourds M1A2 Abrams en tant que solution intérimaire, dans…

Lire l'Article

Nouveaux partenaires, nouvelles capacités : Berlin a de grandes ambitions pour le programme MGCS

Si les premières discussions autour du programme Main Ground Combat System, ou MGCS, datent de 2012, ce programme destiné à remplacer la composante blindée lourde en France (Char Leclerc) et en Allemagne (char Leopard 2) est venu sur le devant de la scène à partir de 2017 et l’élection du président français Emmanuel Macron, lorsqu’il l’intégra à un ensemble d’autres programmes franco-allemands dont le SCAF destiné à remplacer les avions Rafale et Typhoon, et le MAWS destiné à remplacer les avions de patrouille maritime Atlantique 2 et P3C Orion. Le couple franco-allemand, stimulé par les tensions entre Berlin et Washington suite à l’arrivée de Donald…

Lire l'Article

Nexter défie Rheinmetall avec son canon ASCALON pour le programme MGCS

Pour l’Allemand Rheinmetall, l’affaire était entendu : l’experience et la renommée acquise par le concepteur du canon Rh-120 L44 de 120 mm qui équipe le Leopard 2 justifiaient, selon le groupe de Düsseldorf, à eux seuls, que la conception du canon principal du programme franco-allemand MGCS lui soit attribué. Pour cela, Rheinmetall entendait s’appuyer sur son nouveau canon de 130 mm L/51, présenté il y a déjà 5 ans de cela, et ce en dépit des essais menés par le français Nexter, qui avait expérimenté un nouveau canon de 140 mm sur châssis Leclerc en 2019, dans le cadre du programme Future Tank Main Armament,…

Lire l'Article

Le char EMBT de KNDS sera bien plus qu’un démonstrateur industriel

Le char E-MBT de l’entreprise franco-allemande KNDS avait fait sensation lors du salon EuroSatory 2018, trônant fièrement au coeur de l’exposition tel le symbole de la coopération franco-allemande en matière d’équipement de Défense, actée en 2015 lorsque le spécialiste allemand des blindés Krauss Maffei Wegman et le français Nexter, respectivement à l’origine du char Leopard 2 et du Leclerc, créèrent la co-entreprise KNDS à égalité de pouvoir. Et l’E-MBT, pour Enhanced Main Battle Tank, reflétait parfaitement cet équilibre, avec une tourelle de Leclerc juchée sur une caisse de Leopard 2. Toutefois, rien ne laissait présager que ce char pourrait effectivement voir le jour au delà…

Lire l'Article

La British Army s’intéresse au programme franco-allemand de char MGCS

Les programmes de coopération européens semblent être au coeur de l’actualité Défense en ce début d’année. En effet, après l’Italie et la Pologne, c’est au tour de la Grande-Bretagne de s’intéresser au programme franco-allemand MGCS, qui doit concevoir et fabriquer un nouveau char de combat lourd à horizon 2035 pour remplacer les Leopard 2 de la Bundeswehr et les Leclerc de l’Armée de Terre. Selon le site Defensenews.com, les autorités britanniques auraient en effet ouvert des discussions avec leurs homologues allemandes et françaises à ce sujet, afin de trouver un remplaçant pour ses chars Challenger 2 qui resteront en service au sein de la British…

Lire l'Article

Le Qatar se retourne vers le Boxer allemand de KMW et abandonne le VBCI de Nexter

Il y a exactement 3 ans, Doha annonçait deux contrats majeurs pour l’industrie de Défense française : la levée d’une option pour acquérir 12 avions Rafale supplémentaires aux 24 déjà commandés, ainsi qu’un contrat de 2 Md€ pour acquérir 490 Véhicules Blindés de Combat d’Infanterie, ou VBCI, fabriqués par Nexter. Si la commande Rafale s’est parfaitement déroulée, et est presque terminée aujourd’hui, le dossier VBCI a, quant à lui, connu de nombreux retards, avec le processus de sélection de la tourelle qui devait équiper le blindé, puis en raison des tensions de plus en plus fortes opposants Paris et Doha sur des dossiers sans aucun…

Lire l'Article

La France sacrifie-t-elle une partie de son Industrie Défense sur l’autel de la coopération avec l’Allemagne ?

C’est officiel, la société KNDS, qui rassemble le français Nexter et l’Allemand Krauss-Maffei Wegman, et qui était jusqu’ici piloté par une structure bicéphale composée du lPdg de Nexter Stephan Mayer et son homologue de KMW, va voir sa structure évoluer, et sera désormais pilotée par un conseil d’administration 9 personnes présidée par Philippe Petitcolin, le Pdg du motoriste français Safran, alors que l’entreprise passera, elle, sous la direction de Frank Haun, jusqu’ici patron de KMW, qui sera remplacé à ce poste par le vice-président de l’entreprise, Ralf Ketzel, alors que de son coté, Stéphane Mayer quittera Nexter, sans que son successeur n’eut été nommé jusqu’ici.…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR