La Russie développe un missile sol-air « anti-drone »

Les succès incontestables des drones israéliens et turcs, ainsi que des munitions vagabondes Harop de facture israélienne, mis en oeuvre par l’Azerbaïdjan dans le conflit qui l’oppose à l’Arménie dans le Haut-Karabakh, mettent en avant l’intérêt que représente désormais ces systèmes peu onéreux et très efficaces, mais aussi la nécessité de disposer des moyens adéquats pour s’en prémunir. Dans ce domaine, la Russie semble avoir une longueur d’avance sur les occidentaux, conséquence des nombreuses attaques par drones lancées sur la base aérienne de Khmeimim qui abrite la force aérienne russe déployées en Syrie, qui mirent à rude épreuve leurs systèmes de protection anti-aérienne rapprochée. Si…

Lire l'Article

La Russie présente les prochaines évolutions du système antiaérien Pantsir

Le système de défense antiaérienne et anti-missiles rapprochée russe Pantsir-S est un des grands succès commerciaux de l’industrie de défense russe ces dernières années, ayant été exporté dans 11 pays dont Oman, les Emirats Arabes Unis et récemment la Serbie. Identifié par l’OTAN comme le SA-22 Greyhound, le système a été massivement employé en Syrie pour protéger les infrastructures russes déployées depuis 2015, et plus particulièrement la base aérienne de Hmeimim, cible de plusieurs attaques de la part des forces démocratiques syriennes et de Daesh. Alors que les premiers rapports pointaient un manque d’efficacité du système, il semble que les modifications apportées récemment aient changé…

Lire l'Article

Les forces russes vont remplacer leurs systèmes CIWS Pantsir

L’information avaient déjà filtré il y a quelques mois : le système de défense anti-aérien à courte portée Pantsir S1 et S2, identifié par le code OTAN SA-22 GreyHound, et utilisé par les forces russes et syriennes pour protéger bases aériennes et installations sensibles, semblent ne pas avoir donné satisfaction sur le théâtre syrien. Selon les fuites à ce moment, le radar du système avait beaucoup de mal à détecter les cibles de petites tailles, et était très souvent parasité par divers éléments, comme les vols d’oiseaux. Cette information semble prendre corps désormais. Ainsi, selon une source anonyme du ministère de la Défense russe, cité…

Lire l'Article

Le système de défense à courte portée naval PANTSIR-ME attire l’attention au Moyen-Orient

Selon le directeur de la coopération internationale de la société russe Rostec, le nouveau système naval de protection anti-aérien à courte portée Pantsir-ME génèrerait un très vif intérêt auprès des partenaires moyen-orientaux de l’industrie de Défense russe. Dérivé du système de protection rapproché Pantsir-S1 et S2, en dotation dans plusieurs forces armées dont les forces armées russes, pour la protection rapprochée des sites sensibles, le Pantsir-ME se compose d’un radar en bande UHF et EHF, affichant une portée de détection de 35 km et d’engagement de 25 km pour une cible de grande dimension, ainsi que d’un système interrogateur IFF. Le Panstir est conçu pour engager…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR