Joe Biden renonce à la doctrine « No first use » pour les armes nucléaires américaines

Si la doctrine d’emploi des armes nucléaires dans les démocraties est un sujet hautement politique, force est de constater que depuis une cinquantaine d’années, celles-ci n’ont que peu évolué, que ce soit en France, en Grande-Bretagne comme aux Etats-Unis. Lors de la dernière campagne présidentielle américaine, le candidat Joe Biden avait promis d’intégrer une règle ferme quant à l’utilisation de ces armes s’il venait être élu, en renonçant à celles-ci sauf à être attaqué par d’autres armes nucléaires. Et comme ils furent nombreux avant lui, Joe Biden a finalement renoncé à mettre en oeuvre une telle doctrine, recollant à la doctrine très traditionnelle d’une utilisation…

Lire l'Article

Le Canada dévoile les caractéristiques de ses frégates de nouvelle génération

En 2018, Ottawa attribua au britannique BAe un des plus importants contrats de construction navale militaire de ces 20 dernières années, pour la conception et la réalisation de 15 frégates de nouvelle génération du programme Canadian Surface Combattante, ou CSC. Basées sur le design des frégates Type 26, qui équiperont la Royal Navy mais également la Marine royale australienne, les caractéristiques exactes des CSC étaient jusqu’ici inconnues. Ce n’est désormais plus le cas, puisque la Marine Royale Canadienne a publié cette semaine un document présentant en détail ce que seront ces navires de surface combattants, qui n’auront de toute évidence rien à envier à leurs…

Lire l'Article

La Maison Blanche veut des Missiles Hypersoniques sur tous les Destroyers Américains

Depuis la présentation publique du missile hypersonique Kh47M2 Kinzhal par Vladimir Poutine en mars 2018, le sujet est devenu la priorité absolue du Pentagone, qui a lancé plusieurs programmes pour en équiper les 4 armées américaines. Si l’US Air Force et l’US Navy collaborent pour developper un missile de croisière aéroporté hypersonique pouvant être lancé des chasseurs et bombardiers des deux forces aériennes, l’US Army et l’US Navy collaborent ensemble également pour développer d’un missile hypersonique de type balistique lancé à partir d’une plate-forme terrestre ou navale. L’ensemble des programmes doivent produire les premiers missiles opérationnels pour 2023 et 2024, de sorte à être en…

Lire l'Article

L’US Marines Corps veut rapidement se doter de missiles anti-navires de nouvelle génération

Comme nous l’évoquons souvent dans nos lignes, il semble bien que l’initiative stratégique ait changé de camps, après trois décennies de supériorité américaine sur les affaires militaires. En Chine, en Russie et auprès de leurs principaux clients, la généralisation de systèmes de déni d’accès (A2/AD) tant antiaériens qu’antinavires a réduit peu à peu la supériorité aérienne et navale occidentale. Parallèlement, l’émergence d’une marine océanique chinoise a représenté, pour l’US Navy, un challenge inédit depuis la fin de la Guerre Froide, poussant les forces armées américaines à adapter leur stratégie des moyens à ces nouvelles menaces qui planent sur leurs forces expéditionnaires. Comme nous l’avons expliqué…

Lire l'Article

La marine américaine veut renforcer considérablement ses capacités de frappe antinavire

Le budget prévisionnel du Pentagon pour l’année fiscale 2021 devrait continuer à faire couler de l’encre encore quelques temps. Comme chaque année, le Pentagon publie en effet un document listant la manière dont il compte dépenser le –gigantesque– budget de la défense américain sur l’année fiscale à venir. Cela implique donc de passer des commandes, mais aussi de sacrifier certains programmes afin de rester l’enveloppe budgétaire fixée par les autorités civiles du pays. Contrairement à ce qui se passe dans beaucoup d’autres nations, cependant, le Congrès américain peut décider de modifier, parfois substantiellement, les lignes de dépenses prévues par les militaires, afin de sauver certains…

Lire l'Article

L’US Navy met à jour le Tomahawk mais prévoit d’en diminuer drastiquement les stocks

Avec le mythique B-52 et le bombardier aux lignes futuristes B-2, le missile de croisière Tomahawk TLAM est sans aucun doute l’engin le plus symbolique de la puissance de frappe américaine. Entré en service au milieu des années 1980, ce missile a été de tous les conflits depuis lors sous différentes variantes régulièrement mises à jour. Alors que l’US Navy n’a jamais disposé d’autant de plateformes de lancement pour ce missile –10000 tubes compatibles dispersés sur 89 destroyers et 58 sous-marins– et qu’elle dispose toujours de près de 4000 Tomahawk en stock, l’US Naval Institute annonce que la marine américaine s’apprête à débuter une nouvelle…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR