La Russie développe une version aéroportée « légère » du missile hypersonique anti-navire Tzirkon

Depuis l’entrée en service du missile hypersonique Kh47m2 Kinzhal au sein des forces aériennes russes en à la fin de l’année 2017, le pays a pris une avance confortable vis-à-vis des autres nations, et notamment des Etats-Unis, dans ce domaine. Et les essais concluants du système anti-navire hypersonique 3M22 Tzirkhon conduits ces derniers mois n’ont fait que renforcer cet état de fait, d’autant que contrairement au Kinzhal, le Tzirkon emploie un nouveau moteur de type Scramjet pour sa propulsion. C’est précisément sur la base d’un tout nouveau scramjet désigné « Objet 70 » (Izdelie 70), plus compact que celui employé à bord du Tzirkon, que les ingénieurs…

Lire l'Article

Avec le Mini-Kinzhal, la Russie maintient son avance dans le domaine des armes hypersoniques

Lorsque Vladimir Poutine, alors en pleine campagne électorale pour sa propre succession, annonça l’entrée en service du missile hypersonique aéroporté Kh-47M2 Kinzhal, en mars 2018, les états-majors occidentaux furent pour le moins frappés de stupeur. Non seulement n’avaient-ils pas anticipé l’avance de la Russie dans ce domaine, mais il s’agissait alors d’un domaine relativement négligé jusqu’ici aux Etats-Unis comme en Europe, et personne n’avait d’alternative valable à proposer à court terme pour contrer le nouveau missile russe, qu’il s’agisse de système anti-missile ou de système équivalent. La même chose se produisit une année plus tard, lorsque Moscou annonça que le planeur de rentré atmosphérique hypersonique…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR