Les drones TB2 Bayraktar désormais « inutiles » en Ukraine face à la défense anti-aérienne russe

En amont du conflit en Ukraine, plusieurs spécialistes mettaient en doute l’efficacité des drones MALE dans une conflit dit de haute intensité, les jugeant trop vulnérables face aux defense anti-aériennes modernes. Pourtant, lors des premières semaines de combat, les TB2 Bayraktar fournis par la Turquie à l’Ukraine jouèrent un rôle important pour stopper les colonnes russes avançant vers Kyiv, en parvenant à s’insinuer dans les défenses anti-aériennes poreuses mises en oeuvre par les forces russes lors d’une offensive de toute évidence mal planifiée, et à frapper ou guider des frappes d’artillerie contre des colonnes de ravitaillement, des blindés et même plusieurs systèmes de défense anti-aérienne.…

Lire l'Article

General Atomics présente le drone léger aéroporté Eaglet destiné à la haute intensité

Depuis l’entrée en service du premier drone MALE MQ-1 Predator au sein de l’US Air Force en 1995, le rôle de ces aéronefs pilotés du sol et dotés d’une autonomie de plus de 24 heures n’a cessé de croitre au sein des armées mondiales. Désormais, la plupart des grandes armées mondiales mettent en oeuvre ce type de drone, ou son successeur le MQ-9 Reaper pour assurer des missions de renseignement et parfois de frappe sur des théâtres de basse intensité, comme ce fut le cas lors des campagnes irakiennes et afghanes pour les Etats-Unis, ou pour l’opération Barkhane dans le Sahel pour les armées françaises.…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR