Le Soft-Power et la faiblesse des armées de plus en plus critiqués en Allemagne

La crise qui oppose aujourd’hui la Turquie et l’alliance franco-grecque a été l’occasion, pour Berlin, d’une nouvelle fois tenter de mettre en avant sa conception des relations internationales et européennes, basée sur des rencontres diplomatiques, d’éventuelles sanctions économiques, et beaucoup de patience. Mais cette approche est, désormais, de plus-en-plus critiquée par nombre d’allemands eux-même, qui mettent en cause l’incapacité de Berlin, et surtout d’Angela Merkel, à envisager un autre mode d’action, si tant est que cela possible eu égard à l’état de délitement avancé des forces armées allemandes. La charge est venue cette fois de Tom Enders, l’ancien président du groupe Airbus, dans une tribune…

Lire l'Article

60% des allemands souhaitent une coopération accrue avec la France sur la scène internationale

Parfois, les études offrent des résultats qui surprennent leurs commanditaires. C’est ainsi qu’une étude menée conjointement par le Think tank américain Pew Research Center de Washington D.C, et le Think tank allemand Koerber Stiftung de Hambourg, portant sur l’analyse d’un sondage mené auprés de 1000 américains et 1000 allemands de plus de 18 ans, a montré le fossé qui existe entre les conceptions américaines et allemandes des problématiques de défense et de politique internationale. Mis en perspective avec l’étude faite à l’occasion du forum de Munich sur La Défense de 2019, il apparaitrait même que les allemands, contrairement à leurs dirigeants, auraient majoritairement des positions…

Lire l'Article

Peut-on développer un porte-avions franco-allemand ?

Depuis quelques mois, une partie de la classe politique allemande, la plus europhile, semble particulièrement prolixe en matière de projet de coopération européenne de Défense, et notamment concernant la coopération franco-allemande. Parfois, l’idée passe clairement à coté, comme lorsque le ministre des finances Olaf Sholtz du parti SPD, allié de la CDU d’Angela Merkel, proposa que la France cède son siège de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU à l’Union Européenne, une idée aussi incongrue que juridiquement impossible. Angela Merkel, elle, s’est exprimée en faveur d’une armée européenne proposée par E.Macron, dans une allocution face au parlement européen le 13 novembre 2018. La…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR