L’Iran négocierait l’acquisition de systèmes anti-aériens S400, Tor M2 et Pantsir S2 auprés de la Russie

La politique étrangère de Donald Trump se retourne-t-elle contre lui ? C’est ce que l’on peut penser alors que la proposition américaine de prolonger l’embargo sur la vente d’armes à l’Iran a été rejeté par l’immense majorité du conseil de sécurité des nations unis la semaine dernière, y compris par les alliés français et britanniques. Rappelons que cet embargo était lié à la poursuite du programme nucléaire militaire de Téhéran, ainsi qu’aux accords de Vienne, dont les Etats-Unis se sont retirés unilatéralement en 2018 sur décision du président Trump. De fait, l’Iran sera en mesure d’acquérir des systèmes d’armes à partir du 18 octobre de…

Lire l'Article

La Serbie veut acquérir le système anti-aérien chinois FK-3 pour éviter les sanctions américaines

Belgrade aurait validé la commande de 3 systèmes anti-aériens à moyenne portée chinois FK-3, version export du système HQ-22, pour renforcer ses capacités anti-aériennes. C’est du moins l’annonce publiée par le site balkansec.net, sur la base d’informations de la société d’importation de systèmes d’armes Jugoimport-SDPR. Ces systèmes viendront compléter les systèmes Pantsir-S1 livrés en Février acquis auprès de la Russie, et les systèmes Mistral 3 acquis auprès de la France, pour moderniser la défense aérienne multicouche du pays, et protéger les sites stratégiques.  Depuis plusieurs années, les autorités Serbes souhaitaient faire l’acquisition d’un système anti-aérienne à moyenne ou longue portée, et s’intéressait particulièrement au S400 russe.…

Lire l'Article

En Syrie et en Libye, les drones turcs auraient détruit une vingtaine de systèmes de défense antiaérienne Pantsir-S1

Mis en service au début des années 2010, le système russe de défense anti-aérienne moyenne portée Pantsir-S1 s’est très vite présenté comme un redoutable adversaire pour n’importe quelle force aérienne. Particulièrement complet, mobile et économique à l’achat, le Pantsir-S1 pouvait être acheté en grande quantité et représenter une petite bulle de protection contre tout vecteur aérien : avion, drone, missiles, hélicoptères. C’est en tous cas ainsi que son concepteur, le bureau d’étude KBP, a longtemps présenté le Pantsir-S1, héritier d’une longue tradition de systèmes de défense aérienne mobiles. Ces derniers mois, cependant, les réalités opérationnelles sont venues rattraper le discours commercial. Largement engagé en Syrie et…

Lire l'Article

La guerre civile libyenne pourrait-elle redéfinir le combat aérien moderne ? Partie 1/2

Depuis l’intervention occidentale en Libye en 2011, et plus encore depuis 2014, le pays est plongé dans une guerre civile protéiforme s’appuyant sur un véritable chaos géopolitique. Au fil du temps, les tensions se sont cristallisées entre deux factions qui revendiquent toutes les deux le contrôle de la totalité du territoire libyen : le Gouvernement d’Union Nationale (GNA) basé à Tripoli, et l’Armée Nationale Libyenne (ANL) du maréchal Haftar, qui tente de s’emparer de la capitale historique du pays. Ces dernières années, les interventions étrangères en soutien à l’un ou l’autre des deux camps se sont multipliées et ont radicalement changé d’ampleur. Les déploiements de forces…

Lire l'Article

Le système anti-aérien russe S350 entre en service pour completer le S400

La Défense anti-aérienne et anti-missile est incontestablement un des domaines d’excellence de l’industrie de défense et des forces russes. Il faut dire que depuis la Guerre froide, l’arme aérienne et les frappes par missiles de croisière à longue portée ont été, de leur coté, les domaines de prédilection de la puissance militaire occidentale. Et de fait, les forces russes mettent en oeuvre aujourd’hui pas moins de prés d’une dizaine de systèmes anti-aériens mobiles employant des missiles, allant du S400 au Pantsir S2 en passant par les S300 et les systèmes Buk. En occident, il est courant de concevoir un système pour être polyvalent, et assurer…

Lire l'Article

Les systèmes anti-aériens Pantsir S1 syriens taillés en pièce par les drones turcs à Idleb selon Ankara

Toute publicité est bonne à prendre, disait Andy Warhol. La société russe Almaz-Antei, qui fabrique le système anti-aérien de protection rapproché Pantsir S1 ne doit guère partager cet avis ces derniers jours. En effet, selon les autorités turques, et de vidéos ostensiblement publiées sur internet, les drones armés turcs auraient détruits 8 de ces systèmes autour de la ville d’Idleb, foyer d’une confrontation armée entre les forces syriennes fidèles à Bashar al Assad et les milices islamistes pro-turques soutenues par les forces armées d’Ankara. Ces vidéos, et le médiocre bilan qu’elles présentent pour le Pantsir S1 syriens, sont d’autant plus dommageables que le système est…

Lire l'Article

Les forces turques préparent-elles une grande offensive en Syrie ?

Suite aux accrochages sérieux, le 11 février, entre les forces armées syriennes en route pour reprendre la ville d’Idleb, et l’armée turque présente autour de la ville, qui firent plus de 125 morts de part et d’autres, le président turc R.T Erdogan avait promis, le 12 février, une riposte massive et étendue pour frapper les forces syriennes « partout ou elles se trouvent ». Il semble désormais que les forces armées turques se préparent effectivement à joindre le geste à la parole. En effet, selon des médias en langue arabe cités par l’agence Tass, un convoi militaire de plus de 300 camions et véhicules blindés aurait été…

Lire l'Article

La Russie présente les prochaines évolutions du système antiaérien Pantsir

Le système de défense antiaérienne et anti-missiles rapprochée russe Pantsir-S est un des grands succès commerciaux de l’industrie de défense russe ces dernières années, ayant été exporté dans 11 pays dont Oman, les Emirats Arabes Unis et récemment la Serbie. Identifié par l’OTAN comme le SA-22 Greyhound, le système a été massivement employé en Syrie pour protéger les infrastructures russes déployées depuis 2015, et plus particulièrement la base aérienne de Hmeimim, cible de plusieurs attaques de la part des forces démocratiques syriennes et de Daesh. Alors que les premiers rapports pointaient un manque d’efficacité du système, il semble que les modifications apportées récemment aient changé…

Lire l'Article

La protection anti-aérienne rapprochée des unités russes

Consciente de la supériorité de la puissance aérienne de l’OTAN, la Russie n’a jamais cherché à l’égaler, comme l’avait fait l’Union Soviétique. Pour autant, Moscou a toujours été déterminé à neutraliser cette puissance militaire qui représente, selon les autorités militaires britanniques, « 80% de la puissance de feu de l’OTAN ». Pour y parvenir, les forces russes ont constitué un système de défense anti-aérienne interconnecté multi-couche alliant performances et densités des équipements. Nous avons déjà traité La Défense à longue portée, représentée par les systèmes S350, S400 et le futur S500, ainsi que la Défense à moyenne portée, domaine de prédilection des systemes BUK. La Défense anti-aérienne…

Lire l'Article

La seconde corvette de la classe Karakurt russe entame ses tests

La corvette Sovetsk, numéro de coque 252, deuxième représentante du projet 22800 de corvettes légères lance-missile Karakurt, a été transférée sur le lac Lagoda, pour entamer ses tests constructeurs, avant d’être versée à la flotte de la Baltique, pour effectuer ses tests d’État, en être admise au service avant la fin de l’année 2019. Les bâtiments de la classe Karakurt jaugent seulement 800 tonnes, pour une longueur de 67m, sont caractéristiques de la « Mosquito fleet » que la Marine russe constitue afin de contrôler les mer intérieures, comme la Baltique, la Mer noire et la Mer Caspienne. Bien que de dimension très réduite, ces corvettes sont…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR