Pour l’US Army, il devient urgent de remplacer les systèmes anti-aériens Patriot et Stinger

Ces 4 dernières années, Raytheon et le Departement d’Etat américain sont parvenus à convaincre 4 pays européens de se porter acquéreurs du systeme anti-aérien et anti-missiles MIM-104 Patriot : La Suède, la Roumanie et la Pologne en 2017 et 2018, et plus récemment la Suisse dans une compétition qui opposait le système américain au SAMP/T franco-italien. Au total, se sont aujourd’hui 6 pays européens membre de l’OTAN qui mettent en oeuvre ce système, auxquels s’ajoutent la Suède et la Suisse, qui sont ou seront bientôt équiper de ce système. Le système portable FIM-92 Stinger équipe, quant à lui, 9 forces armées européennes. Ces deux systèmes,…

Lire l'Article

La Suisse choisit le F35 et le Patriot Américain

Les autorités suisses ont rendu leur verdict, et ce sera le F35A qui devra équiper les Forces aériennes helvétiques afin de remplacer les F/A 18 Hornet et les F5 Tiger II actuellement en service. Selon le communiqué diffusé, l’avion américain se serait montré largement supérieur à ses concurrents avec un total de 336 points, prenant l’avantage sur les 3 autres appareils dans 3 des 4 critères, à savoir la performance au combat, la maintenance et la disponibilité, ainsi que dans la coopération, ne cédant visiblement que dans le domaine des offres compensatoires, ce qui était prévisible aprés l’offre de dernière minute faite par Airbus DS…

Lire l'Article

La Suisse conserve sa flotte de chasse de justesse

En dépit des sondages qui donnaient un net avantage aux partisans de la modernisation de la flotte de chasse de la Confédération Helvétique, le référendum qui s’est tenu ce dimanche 27 septembre a failli mettre un terme aux espoirs des forces aériennes du pays. En effet, si le « Oui » a finalement été retenu, cela n’a été que d’une très courte majorité de 50,1%, la motion en faveur n’ayant obtenue que 8.670 votes de plus, sur 3,2 millions de votes exprimés, que la motion contre. Du fait de cet écart particulièrement faible, il est probable que les opposants à cette mesure, en premier lieu desquels le…

Lire l'Article

La Corée du Nord tire 2 nouveaux missiles balistiques en Mer du Japon

Samedi 21 mars, les systèmes de surveillance sud-coréens et japonais ont tous deux détecté deux tirs consécutifs de missiles balistiques provenant de Corée du Nord. Les armes ont effectué un vol de plus de 450 km et atteint une apogée à 50 km avant de s’abimer en mer du Japon. C’est le troisième essais de ce type depuis le début du mois de mars, alors même que la Corée du Sud tente de sortir, avec succès semble-t-il, de l’épidémie de coronavirus qui l’avait fortement touché à partir de mi-février. Si ces tirs ont déclenché les protestations officielles des capitales régionales, ainsi que de Washington, il…

Lire l'Article

Washington assouplit ses conditions pour exporter des batteries de missiles Patriot vers la Turquie

Alors que la rencontre entre le président turc Erdogan et les représentants de l’UE lundi 9 mars n’a abouti à aucun résultat tangible, pour aucun des deux camps, Washington semble accroitre ses appels du pied vers Ankara pour tenter de ramener la Turquie dans le rang, au sein de l’OTAN. Après avoir demandé aux européens d’assouplir leurs positions et de répondre à la demande turque de renforcer les moyens d’interdiction aériens au dessus du nord de la Syrie, demande rejetée par Bruxelles, les autorités américaines proposent désormais d’autoriser l’exportation de systèmes Patriot vers Ankara à la seule condition que la Turquie s’engage à ne pas…

Lire l'Article

Les Etats-Unis étudieraient la vente de missiles Patriot … à la Turquie !

Les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des Intérêts ! Cette phrase, empruntée par le général de Gaulle à Lord Palmerston, premier ministre britannique sous le règne de la reine Victoria, n’a semble-t-il rarement été aussi adaptée que pour décrire les relations entre les Etats-Unis et son « allié » turc. En visite prés de la frontière syrienne, l’ambassadeur américain en Turquie, David Satterfield, a en effet déclaré que les Etats-Unis étudiaient désormais la possibilité de vendre des systèmes anti-aériens Patriot à Ankara pour assurer et renforcer les capacités de défense sur sa frontière sud, notamment face à l’aviation syrienne et russe, le cas échéant. Si…

Lire l'Article

La mise en service du système antimissile Aegis Ashore en Pologne est à nouveau retardée de deux ans

L’entrée en service opérationnel du site de défense anti-missiles balistiques de l’OTAN en Pologne a été, une nouvelle fois, décalé de deux ans. Initialement prévue pour 2018, puis pour le courant de l’année 2020, la livraison du site polonais de Aegis Ashore n’est finalement plus attendu avant 2022 en raisons de difficultés liées à la construction des bâtiments. Le système Aegis Ashore est une version basée à terre du système de défense aérienne à longue portée AEGIS qui est embarqué à bord des croiseurs et destroyers américains de classes Ticonderoga et Arleigh Burke, ainsi que sur certains bâtiments espagnols, sud-coréens, australiens ou encore japonais. Le…

Lire l'Article

La précision des missiles iraniens reposerait sur le système GLONASS russe

La précision des frappes iraniennes sur les bases irakiennes le 8 janvier a surpris de nombreux spécialistes de la question militaire. Selon le site israélien DebkaFile.com, spécialisé sur les questions de renseignements et de géopolitique, cette précision aurait été obtenue grâce au système de géolocalisation russe GLONASS, équivalent au système GPS Américain. En effet, selon plusieurs sites russes citants des sources miltaires, Téhéran aurait intégré ce système de géolocalisation à ses missiles balistiques, leur conférant une précision de l’ordre de 10 mètres, ce qui correspond aux constatations faites sur les photos satellites suivant l’attaque. Pour l’heure, les services de renseignement américains comme israéliens ne peuvent…

Lire l'Article

La précision des frappes des missiles iraniens fait débat

Les frappes de missiles iraniens sur les bases d’Al Asad et d’Idlib en représailles de l’attaque par drone ayant couté la vie au commandant des gardiens de la Révolution, le général Souleimani, n’ont pas fait de victime selon les autorités américaines, irakiennes et même françaises. Selon des informations concordantes, Téhéran aurait informé le premier ministre Irakien, Adel Abdel-Mehdi, de l’imminence des frappes deux heures avant qu’elles n’aient lieu, ainsi que des cibles visées, de sorte à permettre aux forces présentes de s’éloigner. En procédant ainsi, Téhéran a créé un contexte favorable à la désescalade, qui fut rapidement saisi par le président Trump. Si l’on ne…

Lire l'Article

Que va faire Donald Trump face aux frappes iraniennes sur les bases US en Irak ?

Dans la nuit du 8 janvier, vers 2:00 du matin heure locale, l’Iran a mené une attaque contre la base de coalition anti-daesh en Irak d’Al-Asad et celle de l’aéroport d’Idlib, visant des infrastructures à proximité de troupes américaines à l’aide de missiles balistiques. Le nombre de missiles employés varie entre 15 et 20 selon les sources, mais au moins 10 d’entre eux ont frappé la base d’Al-Asad, et un missile le tarmac de l’aéroport d’Idlib. Il semble qu’au moins 4 missiles se seraient abimés suite à des dysfonctionnements. Pour l’heure, aucune victime, ni américaine, ni alliée, ne semble à déplorer. Cette attaque, non seulement…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR