L’Union Européenne déploie une équipe cyber de réaction rapide pour protéger l’Ukraine

Il y a une dizaine de jours, plusieurs sites ministériels et les 3 plus importantes banques ukrainiennes furent visés par une attaque cyber massive de type déni d’accès, ou DDOS. Pendant prés de 24 heures, les capacités de communication et les services de ces structures furent ainsi paralysés par cette attaque dont l’origine a été attribuée à des groupes de hackers russes. Dans le cadre actuel de tensions extrêmes, la capacité pour les autorités ukrainiennes de maintenir des canaux de communication fonctionnels avec la population et de maintenir les services bancaires actifs pour la population, est aussi déterminante que les réponses militaires opérationnelles de ses…

Lire l'Article

La commission européenne veut supprimer la TVA pour les programmes européens de défense

Depuis plusieurs années, les instances européennes fournissent d’importants efforts pour stimuler la coopération européenne en matière de programme de défense. Le constat initial était qu’en 2000, les armées européennes mettaient en oeuvre plus d’une dizaine de modèle d’avions de combat différents et prés d’une centaine de modèle de blindés, pour beaucoup produits et maintenus en dehors des frontières de l’Union. Il s’agissait donc de trouver des approches afin de rationaliser l’équipement des armées européennes, d’en sécuriser les chaines de fabrication et de maintenance, et de stimuler l’autonomie stratégique européenne dans ce domaine. Parmi les solutions mises en oeuvre, on trouve la Coopération Permanente Structurée, ou…

Lire l'Article

Berlin s’intéresserait à l’hélicoptère AH-64E Apache américain .. depuis 2019 !

Depuis quelques mois, le programme Tigre 3, rassemblant la France, l’Espagne et l’Allemagne dans le cadre de la coopération permanente structurée, ou PESCO, depuis novembre 2019, rencontre de forts vents contraires, Berlin se montrant de plus en plus difficile à convaincre d’investir dans la modernisation de l’hélicoptère de combat européen. En effet, selon la Bundeswehr, l’appareil serait particulièrement difficile à maintenir en condition opérationnelle, et offrirait une disponibilité insuffisante eu égard des besoins. Sans jamais remettre en cause leurs propres procédures de maintenance et le rôle du format de la flotte dans le sujet, l’Allemagne semblait, depuis, s’intéresser de plus en plus ouvertement à l’hélicoptère…

Lire l'Article

Les nouvelles ambitions de la Coopération Permanente Structurée européenne

La Coopération Permanente Structurée Européenne, ou PESCO, est incontestablement une des avancées majeures obtenues dans le domaine de La Défense au sein de l’Union européenne. Lancée en décembre 2017, elle permet aux industriels et acteurs politiques européens de coopérer pour developper de nouveaux programmes, qu’ils soient purement technologiques ou industriels, dans le but d’éviter la multiplication des programmes similaires au sein de l’Union européenne, et donc des dépenses jugées non pertinentes car redondantes entre les membres. La première liste de projets fut présentée le 6 mars 2018, et se concentrait avant tout sur des programmes de soutien, dans le domaine de l’entrainement, de la simulation,…

Lire l'Article

Grèce, Belgique.. Ces pays qui montrent la voie pour l’Europe de la Défense

Depuis la résurgence du concept de défense européenne à la suite de l’élection du Président Macron en 2017 et l’entame d’une coopération active mais ö combien chaotique avec Berlin, les progrès enregistrés dans le domaine ont été contrastés. Au niveau européen, il ne fait désormais plus de doute que la Coopération Permanente Structurée, ou PESCO, représente un format performant pour soutenir cette coopération européenne, et la dernière mouture de projets présentés le 16 novembre 2021, marque à ce titre un net basculement vers des coopérations technologiques et industrielle axées sur des objectifs opérationnels et des calendriers raccourcis, conformément aux besoins des armées. Dans le domaine…

Lire l'Article

La Chine et la Russie valident le déplacement de troupes par le rail entre les 2 pays

Si la République Populaire de Chine et la Russie ne sont pas, à proprement parler, des alliés, au sens qu’il n’existe aucun accord formel de soutien mutuel et systématique en cas d’agression de l’un ou l’autre, leurs positions stratégiques, politiques et économiques se sont considérablement rapprochées ces dernières années, dans un front commun contre l’occident et les Etats-Unis qui satisfait aussi bien Vladimir Poutine que Xi Jinping. Washington doit, en effet, composer simultanément avec deux puissances militaires en rapide developpement, sans pouvoir, comme c’était le cas avec le Pacte de Varsovie, les agréger dans une unique entité pour structurer et dimensionner sa propre puissance militaire.…

Lire l'Article

L’Armée de Terre française dévoile ses ambitions avec le programme TITAN

L’Armée de Terre française et la Direction Générale de l’Armement (DGA) ont publié cette semaine une animation vidéo présentant les grands axes de developpement en cours et à venir pour le combat aéroterrestre des armées françaises. Si aujourd’hui tous les regards, et la grande majorité des crédits, sont concentrés sur le renouvellement du segment « médian », à savoir les véhicules blindées légers et moyens, les plus susceptibles d’être déployés en opération exterieures, dans le cadre du programme SCORPION, le renouvellement de la composante lourde des forces est dès à présent planifié au sein d’un nouveau programme désigné TITAN. TITAN n’est d’ailleurs, en soit, pas véritablement un…

Lire l'Article

L’Allemagne rejoint le programme de défense anti-missile européen TWISTER

Annoncé il y a tout juste un an, le programme TWISTER, pour Timely Warning and Interception with Space-based TheatER surveillance, est sans conteste le programme européen le plus ambitieux développé dans le cadre de la coopération structurée permanente, ou PESCO, de l’Union européenne. Mené par la France, le programme rassemblait à son lancement la Finlande, l’italie, les Pays-bas et le Portugal, dans le but de developper un système antimissile européen capable d’intercepter les nouvelles menaces, y compris les missiles hypersoniques et les planeurs atmosphériques, aujourd’hui hors de portée des systèmes anti-missiles existant. Berlin ne participait pas activement au programme, n’ayant qu’un statut d’observateur et par…

Lire l'Article

l’Union européenne protège le PESCO des ambitions américaines

Il est de notoriété publique que le programme de coopération permanente structurée européen, ou PESCO, qui permet aux pays européens de concevoir et financer des programmes de Défense en coopération dès lors qu’ils accueillent au moins 3 membres de l’Union, s’était attiré les foudres de l’administration américaine qui estimait que les entreprises américaines devaient, elles aussi, avoir droit de participer à ces programmes. Et le Président Trump comme la sous-secrétaire aux acquisitions militaires, Ellen Lord, avaient à plusieurs reprises menacé de sanction l’Union européenne si celle-ci ne cédait pas à ses exigences, s’appuyant en cela sur l’OTAN toujours conciliante avec Washington. La situation était d’autant…

Lire l'Article

L’Italie propose à la Pologne la conception commune d’un char lourd européen

Rome comme Varsovie ont fait connaitre leur intérêt à l’Allemagne et la France concernant le programme de char de combat de nouvelle génération MGCS ces derniers mois. Toutefois, le couple franco-allemand semble, dans les deux cas, ne pas avoir donné de réponse favorable à ces approches, pas plus qu’à la demande de Rome d’intégrer le programme MGCS dans le cadre de la coopération structurée permanente européenne, ou PESCO. Dès lors, il n’est guère surprenant de découvrir que l’Italie ait proposé à la Pologne la conception commune d’un nouveau char de combat lourd, et d’en ouvrir l’accès à d’autres partenaires européens, comme l’Espagne. Selon le site…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR