Le F-35B, vraie réussite mais handicap sévère pour le programme Joint Strike Fighter

Le 3 octobre 2021, à l’issue d’un programme de modernisation d’une année, le porte-hélicoptères d’assaut des forces navales d’auto-défense japonaises Izumo, voyait pour la première fois un avion de combat F-35B Lightning II du Corps des Marines des Etats-Unis décoller de son pont d’envol (photographie en illustration principale), quelques 76 ans après que le dernier avion de l’empire du Japon ait quitté le pont d’un porte-avions de la marine impériale nippone. Après les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Italie, il s’agit du 4ème pays à mettre en oeuvre le chasseur furtif américain à décollage et atterrissage vertical ou court de Lockheed-Martin à partir d’un porte-aéronefs, mais…

Lire l'Article

Le Japon est désormais prêt à appuyer les Etats-Unis pour protéger Taïwan

Jusqu’il y a peu, la doctrine nippone vis-à-vis de Pékin était basée uniquement sur la négociation et la bonne entente, et ce malgré des désaccords parfois sévères, notamment autour des iles Senkaku revendiquées par les deux pays, ainsi que par Taïwan. Dans les années 2000, les deux pays parvinrent même à mettre en oeuvre une co-exploitation du sous-sol riche en gaz et en pétrole autour de cet archipel, une manière de résoudre ponctuellement les conflits territoriaux qui les opposaient et de maintenir la dynamique économique très positive de la région, qui bénéficiant aux deux dragons asiatiques. Mais depuis quelques années, et notamment à partir du…

Lire l'Article

Le Japon contraint d’interpréter sa constitution pour renforcer ses capacités militaires face à la Chine et la Corée du Nord

Héritée de l’occupation américaine faisant suite à la défaite de l’Empire du Japon durant la seconde Guerre Mondiale, la constitution japonaise interdit au pays de disposer d’une force militaire, ainsi que d’armements susceptibles de frapper d’autres pays. Si les raisons ayant mené le général Mc Arthur à concevoir une telle constitution avaient une certaine légitimité à la sortie de la guerre (outre l’urgence du besoin et le manque d’experience des diplomates américains en la matière), elles perdirent rapidement de leur poids avec l’entame de la Guerre froide, et l’intensification des tensions entre le camps occidental dont le Japon, comme l’Allemagne Fédérale, faisait parti, et le…

Lire l'Article

Deux premiers V-22 Osprey sont livrés au Japon après plusieurs années d’attente

Le 8 mai 2020, deux avions convertibles V-22 Osprey de la force d’autodéfense terrestre japonaise (JGSDF – Japan Ground Self-Defense Force) sont arrivés pour la première fois sur le sol japonais. Un navire civil de transport de véhicule a en effet déchargé les deux aéronefs, rotors et voilures repliés, sur un quai à proximité de la base militaire d’Iwakuni. Cette arrivée sur le sol japonais se déroule près de trois ans après la livraison des premiers appareils à la JGSDF. Jusqu’à présent, des difficultés politiques et administratives japonaises avaient obligé les appareils à rester stationner sur le sol américain. Premier et pour le moment seul…

Lire l'Article

Le Japon développe deux modèles de missiles hypersoniques pour renforcer sa posture stratégique

Les autorités japonaises ont présenté les deux programmes complémentaires de developpement d’armes hypersoniques pour renforcer leurs capacités défensives, notamment face à la Chine, la Russie, et la Corée du Nord qui la semaine dernière encore, a effectué des tirs de missiles balistiques vers la mer du Japon. Le premier programme repose sur un missile de croisière hypersonique ayant des capacités anti-navires, alors que le second est un planeur hypersonique comparable à l’Avangard russe ou le DF17 chinois. Ne disposant pas de systèmes anti-missiles capables de neutraliser la menace posée par les nouveaux missiles hypersoniques russes ou chinois, les autorités nippones ont fait le choix de…

Lire l'Article

La flotte de haute mer japonaise en 2030

Au début des années 90, alors que le Monde célébrait la fin de la bipolarisation Est-Ouest avec l’effondrement de l’Union Soviétique, le Japon entreprit de développer une flotte de haute mer de premier plan, capable de défendre l’ensemble de l’archipel contre un adversaire technologiquement avancé. Le Japon a-t-il anticipé la transformation fulgurante chinoise, et la menace que cela représenterait pour sa sécurité seulement 20 ans après ? Quoi qu’il en soit, la flotte de haute mer des forces d’autodéfense japonaises occupe désormais la troisième place des marines mondiales, partageant, derrière l’US Navy et l’APL, son podium avec la flotte russe, mais dépassant très largement les…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR