Safran et Rolls-Royce face à face pour motoriser le chasseur de nouvelle génération AMCA indien

Lancé en 2010, le programme de chasseur moyen de nouvelle génération Advanced Medium Combat Aircraft ou AMCA, porte indiscutablement de nombreuses ambitions à New Delhi et de l’ensemble de l’industrie aéronautique militaire indienne. Le premier prototype est attendu pour 2024, et la production industrielle, si le calendrier actuel venait à être respecté, prévoit une entrée en service pour la fin de la décennie, afin de prendre la relève des plus âgés des Su-30 MKI. Si HAL et l’ensemble de l’industrie indienne disposent désormais les compétences nécessaires pour developper la cellule, les commandes de vol ou encore l’avionique et les systèmes d’arme de l’appareil, il reste…

Lire l'Article

L’Inde lance le développement d’un nouvel avion de combat embarqué, complexifiant encore ses perspectives de modernisation

L’Inde est connue pour la complexité et la lenteur de ses programmes aéronautiques de défense. Dans un précédent dossier, nous sommes notamment revenu sur l’incroyable feuilleton MRCA, qui promet depuis plus de vingt ans de moderniser la force aérienne indienne et qui pourrait encore connaître plusieurs années de retards catastrophiques. Dans un tel contexte, l’Indian Navy était plutôt apparue comme un bon élève ces dernières années, avec des achats d’aéronefs pertinents et des livraisons relativement rapide, y compris pour les hélicoptères et les avions de patrouille maritime. Malheureusement, la croissance rapide de l’aéronavale indienne a fini par entrainer irrémédiablement l’Indian Navy dans les maelstroms politiques…

Lire l'Article

Rafale en Inde : Les déclarations contradictoires prennent du sens !

On peut le dire, ces dernières semaines, les déclarations concernant l’éventualité d’une nouvelle commande de Rafale pour l’Armée de l’Air Indienne étaient pour le moins contradictoires. En effet, entre les indiscrétions indiennes qui parlaient d‘une commande « imminente » de 200 appareils, celles venant de France qui annonçaient des avancées importantes concernant une commande 36 appareils, le déroulement du contrat AMFA auquel Dassault participe pour 114 appareils, et les déclarations du Chef d’Etat-Major de l’IAF précisant qu’il n’avait d’autres plans d’acquisition en cours que les programmes MRFA et AMCA, il y avait de quoi douter de la crédibilité de chacune des sources. Mais les informations publiées par…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR