L’US Air Force et l’US Navy testent une munition à impulsion électro-magnétique aéroportée

Durant les années 2000, l’US Air Force Research Laboratory développa une munition dont le potentiel opérationnel n’était pas basé sur l’utilisation de l’énergie cinétique ou d’une charge explosive importante, mais sur l’émission d’une Impulsion Electro-Magnétique susceptible de détruire les équipements électroniques à proximité. En 2012, Boeing procéda à un essai de démonstration du programme Counter-electronics High-Power Microwave Advanced Missile Project, ou CHAMP, en détruisant l’électronique embarquée de 7 cibles avec ce nouveau missile. Toutefois, si l’efficacité de la technologie était effectivement avérée, ses contraintes empêchaient d’en faire un usage militaire performant, puisque les dimensions du générateur d’impulsion Electro-magnétique embarqué obligeait l’emploi d’un missile de plus…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR