SCAF vs NGAD : l’Europe est-elle en retard d’une génération industrielle ?

Dans le domaine des avions de combat de nouvelle génération, deux programmes se font face en occident. D’une part, le programme SCAF pour Système de Combat Aérien du Futur, rassemble l’Allemagne, l’Espagne et la France, dans le but de developper simultanément une nouvelle plate-forme, le Next Generation Fighter ou NGF destiné à remplacer les Rafale français et les Typhoon allemands et espagnols, ainsi qu’un ensemble de systèmes faisant évoluer l’appareil dans une nouvelle ère du combat info-centré. De l’autre, le Next Generation Air Dominance, ou NGAD, est le nouveau programme de l’US Air Force qui doit initialement remplacer le F-22 Raptor aux cotés des F-35A,…

Lire l'Article

DD(x), SSN(x) ou NGAD, l’US Navy ne pourra pas financer les 3 simultanément

Bien qu’ayant à elle seule un budget égalant celui de l’Allemagne, de la France et du Royaume Uni, l’US Navy fait aujourd’hui face à une situation des plus complexes en matière de planification. En effet, après 30 années d’errements budgétaires et de programmes trop ambitieux et éminemment couteux pour des applications opérationnelles réduites, comme les corvettes LCS, les destroyers Zumwalt ou les sous-marins nucléaires d’attaque Seawolf, la Marine Américaine se retrouve à devoir faire face à de nombreux programmes impérieux à financer pour renouveler et moderniser ses équipements, et un budget fédéral déjà en limite haute, n’offrant que de faibles marges de croissance à l’avenir.…

Lire l'Article

Le remplaçant du Super Hornet de l’US Navy avance discrètement

Ce n’est pas un secret, l’US Navy n’est pas vraiment convaincue par les capacités du F35C, la version « lourde » du chasseur de Lockheed-Martin conçue pour opérer à partir de ses porte-avions. Si l’Etat-major naval américain reconnait l’intérêt des capacités de fusion de données de l’appareil, ainsi que de sa furtivité, elle est beaucoup plus circonspecte quand à sa vitesse, sa capacité d’emport, sa configuration mono-moteur et surtout son rayon d’action jugé trop limité, même si la version C a justement été alourdie pour atteindre les 700 miles, 150 de plus que la version A basée à terre. Alors que les systèmes anti-navires russes et chinois…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR