Après le Japon, la Corée du Sud choisit le SM-6 américain pour contrer la menace hypersonique

Alors que les yeux du monde restent braqués sur la guerre en Ukraine, les tensions sur le théâtre Pacifique demeurent très élevées, et les grandes nations impliquées redoublent d’investissement et d’innovation pour tenter de prendre l’ascendant sur leurs adversaires potentiels. C’est ainsi que, ces derniers mois, les deux Corées se sont livrées à un bras de fer à distance concernant leurs capacités de frappe à longue distance respectives, démontrant successivement l’efficacité de leurs nouveaux missiles balistiques et de croisière, alors que la Chine a également mis en oeuvre de nouvelles capacités dans ce domaine, y compris concernant des armes hypersoniques et à trajectoire semi-balistique. Ces…

Lire l'Article

Porte-avions, système anti-missiles, avions de combat : Séoul dévoile ses ambitions pour la décennie à venir

Contrairement aux européens, la Corée du Sud n’a jamais négligé ses investissements en matière de Défense, y compris durant la période qui suivit l’effondrement du bloc soviétique et qui fut caractérisée par un rapprochement entre l’occident et la Chine. Il faut dire qu’avec un voisin comme la Corée du Nord accusée de developper un programme nucléaire militaire dès 1989, Séoul, par ailleurs à porté de l’artillerie nord coréenne, n’a jamais véritablement connu de période d’apaisement, pour profiter des « bénéfices de la Paix » chers aux dirigeants européens dans les années 90 et 2000. Et de fait, la Corée du Sud dispose aujourd’hui d’une force armée de…

Lire l'Article

Porte-avions, sous-marins nucléaires, arsenal ships, la Marine Sud Coréenne a de grandes ambitions

La Marine de Corée du Sud est engagée, depuis une vingtaine d’années, dans une profonde mutation visant à se doter de capacités de haute mer et de projection, concomitamment au developpement de son industrie navale de Défense, qui aujourd’hui parvient même à s’imposer dans des compétitions internationales. Elle dispose, aujourd’hui, de 20 sous-marins d’attaque, 12 destroyers, autant de frégates, et de 10 navires d’assaut dont 2 LHD de la classe Doko (plus un en fabrication), jaugeants 18.000 tonnes et pouvant projeter 700 hommes et 200 véhicules. Elle est également engagée dans plusieurs programmes de navires de combat avancés, comme les sous-marins d’attaque Dosan Ahn Changho…

Lire l'Article

La modernisation de la Marine de haute-mer sud-coréenne

La république de Corée du Sud a entrepris, depuis plusieurs années, une modernisation en profondeur de son outil de défense, basée notamment sur le developpement rapide de sa propre industrie de Défense. Cette modernisation touche aussi bien les blindés, avec notamment le char de combat Black Panther, l’aviation de combat, avec le programme KFX, et la Marine, avec un effort sans commune mesure pour transformer la Marine sud-coréenne en une Marine de haute mer, et en faire un des principaux acteur du théâtre pacifique. Après avoir acquis les technologies nécessaires pour developper ses propres bâtiments, et ses propres systèmes, la Corée du sud développe désormais…

Lire l'Article

La Corée du sud valide le design de ses 3 nouveaux destroyers Aegis lourds

Les autorités sud-coréenne ont annoncé la validation finale du design des 3 nouveaux destroyers de la classe Sejong le Grand pour sa marine de guerre, qui dispose déjà de 3 unités de ce type livrées en 2008 et 2012, ouvrant la voie pour entamer la construction des 3 bâtiments. Les destroyers Aegis de la classe Sejon le grand, issus du projet KDX-III, sont parmi les plus puissants bâtiments de surface à ce jour, ne cédant qu’aux croiseurs Kirov russes, et Ticonderoga américains. Jaugeant près de 11.000 tonnes en charge pour 165 m de long, ils emportent 80 missiles anti-aérien SM2 Block III/IV en silos Mk41…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR