T-7 Red Hawk, T-50 Golden Eagle, M-346 Master et F-22 Raptor : les grandes ambitions du programme RFX Reforge de l’US Air Force

En 2018, l’US Air Force sélectionne Boeing et l’avionneur suédois Saab dans le cadre de la compétition T-X, visant à fournir un nouvel avion d’entrainement avancé pour remplacer les vieux T-38 Talon en service aux USA. Désigné T-7 Red Hawk, le nouvel appareil de Boeing/Saab s’est avéré particulièrement mature pour un simple prototype, et devrait être opérationnel dès 2024. Malgré ce délai assez court pour un nouvel avion, l’USAF a rapidement signifié son intention de louer des avions d’entrainement avancés en attendant l’arrivée du Red Hawk. En effet, outre le remplacement des Talon pour les missions de formation des pilotes, l’USAF ambitionne d’utiliser son nouvel…

Lire l'Article

Boeing vise l’Asie pour exporter son nouvel avion d’entrainement T-7A Red Hawk

En septembre 2018, Boeing avait été sélectionné par le Pentagon dans le cadre du programme T-X pour fournir le nouvel avion d’entrainement avancé de l’US Air Force. Développé avec l’aide du suédois SAAB, et désigné depuis T-7A Red Hawk, le petit monoréacteur supersonique de Boeing se cherche aujourd’hui des débouchés à l’exportation. Présent au salon Singapore Air Show 2020, Boeing aurait ainsi entrepris de présenter son Red Hawk aux forces aériennes asiatiques afin de les convaincre du bien-fondé de son offre. Une mission particulièrement difficile étant donné le retard pris par les Américains sur le marché des jets d’entrainement avancé (LIFT, pour Lead-In Fighter Trainer),…

Lire l'Article

Les avions d’entrainement et d’attaque modernes

Pendant près de 3 décennies, après la fin de la guerre froide, la majorité des forces aériennes mondiales restèrent dans un format technologique relativement figé, et la déflation des effectifs et des formats était de rigueur. De fait, le besoin de modernisation des flottes d’avions d’entrainement avancé, servant à former les personnel naviguant avant de passer sur avions d’armes, passait au second plan, les Etats-Majors faisant leur possible pour préserver leurs flottes de combat avant toute chose. En outre, les réductions de format, souvent lié au non remplacement de materiels obsolètes, apparaissaient moins importantes que le maintient de fondamentaux économiques, d’autant que deux crises majeurs…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR