Israël, l’Arabie Saoudite, Bahrein et les Emirats Arabes Unis discuteraient d’une alliance militaire contre l’Iran

L’ennemi de mon ennemi est mon ami, dit un proverbe italien. Et il est vrais qu’il n’y a rien de plus efficace qu’une menace pressante et majeure pour amener des nations que tout opposait jusqu’ici, à se découvrir des liens et à former des alliances. On pense naturellement aux Etats-Unis et à l’Union Soviétique pendant le seconde Guerre Mondiale, mais de tels exemples jonchent toute l’histoire de l’humanité, au delà des continents, des époques et des cultures. Pour autant, imaginer il y a seulement quelques mois que Jerusalem, Riyad, Abu Dabi et Manama puissent négocier, certes officieusement, une alliance militaire en dehors d’une supervision américaine,…

Lire l'Article

Su-35, S-400… L’Arabie saoudite met la pression sur Washington

Le 28 janvier dernier, quelques jours à peine aprés sa prestation de serment, le président américain Joe Biden annonçait suspendre le soutien des Etats-Unis à l’intervention militaire au Yemen menée par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et des Emirats Arabes Unis. Concomitamment, plusieurs contrats d’armement, notamment concernent des bombes guidées pour Riad et l’acquisition de F35 et de MQ9B Gardian par Abu Dabi, étaient également suspendus. Même si la décision présidentielle a été entourée d’un contexte diplomatique, expliquant qu’il s’agissait pour la nouvelle administration d’examiner ces contrats, dont certains ont été signés une heure à peine avant la fin de son Mandat présidentiel par…

Lire l'Article

Israël anticiperait une frappe américaine sur l’Iran avant la fin du mandat de Donald Trump

Est-ce un moyen pour tenter de contenir une éventuelle riposte de Téhéran suite à l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh, ce scientifique désigné comme étant le père du programme nucléaire iranien, abattu ce 28 novembre en banlieue de Téhéran par un commando armé alors qu’il se déplaçait sur l’autoroute, assassinat attribué aux services secrets Israéliens par Téhéran ? Quoiqu’il en soit, selon le site d’information israélien Axios, citant des déclarations d’officiels de l’Etat hébreux, les forces armées israéliennes anticiperaient, dans les semaines à venir et avant la fin du mandat présidentiel du président Trump, des frappes américaines contre les installations nucléaires iraniennes. Selon le site, bien que…

Lire l'Article

Les Emirats Arabes Unis veulent commander 50 F35A à Lockheed-Martin

La commande de F35A de la part des Emirats Arabes Unis suite à la signature d’un traité de normalisation des relations entre Abu Dabi et Jerusalem devient de plus en plus précise. Selon certaines sources indirectes, les autorités émirati auraient l’intention de commander 50 F35A pour un montant de plus de 10 Md$, et souhaitent que la commande soient validée par Washington avant la fin de l’année 2020. Le président Trump continue, à ce titre, de batailler contre le Congrès et l’ensemble des institutions qui interviennent dans le processus pour obtenir les agréments nécessaires, et pouvoir annoncer la conclusion de cette commande, qui marquera également…

Lire l'Article

Ces clauses tacites qui accompagnent l’accord entre Israël et Abu Dabi

L’accord diplomatique signé le 13 aout entre Israël et les Emirats Arabes Unis, que les lecteurs de Meta-Defense pouvait cependant anticiper, a, incontestablement, rebattu les cartes sur le théâtre moyen-oriental, créant un axe militairement puissant pour contrer les éventuelles aspirations régionales de Téhéran, ou des manoeuvres dangereuses du Qatar et de son allié turc. Axe auquel Bahreïn s’est joint il y a quelques jours, en signant à son tour un accord avec Jerusalem. Toutefois, au delà de l’accord lui-même, avec son lot d’actions diplomatiques et de relations commerciales, il existe également, de toute évidence, des clauses non écrites, et pourtant bien valides, liant les deux…

Lire l'Article

La vente de F35 et de EA-18G Growler aux Emirats Arabes Unis enrage la classe politique israélienne

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou était parvenu à survivre politiquement à des mises en accusation pour corruption et à une gestion de la crise Covid largement contestée, mais il semble que l’accord donné aux Etats-Unis pour vendre des chasseurs F35A, des avions de guerre électroniques EA-18G Growler et des drones Reapers aux Emirats Arabes Unis en contre partie d’une normalisation des relations entre les deux pays sous l’égide de Donald Trump, ait été la goutte d’eau qui l’opinion publique, et surtout la classe politique israélienne, ne lui pardonnera pas. Bien qu’il s’en défende, tout indique en effet que la signature de « l’accord de paix…

Lire l'Article

La Défense israélienne s’opposera à la vente de F35 aux Emirats Arabes Unis

Selon le site israélien Haaretz, citant des sources officielles, le lobbying israélien particulièrement actif aux Etats-Unis pour empêcher les Emirats Arabes Unis ou tout autre état arabe de se doter du F35 sera maintenu, même si certaines sources craignent que le premier ministre Netanyahu ait consenti à la transaction dans un accord secret. Dubai a, en effet, exprimé son intérêt pour acquérir des appareils de haute technologie, comme est supposé l’être le F35, à de plusieurs reprises, s’étant systématiquement heurté au refus américain conditionné par le lobbying politique extrêmement puissant des milieux juifs américains et de leurs alliés. Pour l’Etat hébreux, il est en effet,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR