Le programme de sous-marins nucléaires australiens va-t-il péricliter ?

Personne n’a oublié l’annonce fracassante faite par le premier ministre australien, Scott Morrison, en compagnie de son homologue britannique Boris Johnson et du président américain Joe Biden en septembre 2021, qui mit fin au programme franco-australien de sous-marins Shortfin Barracuda au profit d’une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire réalisées dans le cadre d’une nouvelle alliance rassemblant les 3 pays, et désignée par l’acronyme AUKUS. Il est vrai que le programme de sous-marins océaniques à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda australien avait été sous le feu des critiques depuis plusieurs années, notamment en raison d’une enveloppe budgétaire globale de 90 Md$ australiens présentée comme gargantuesque auprés…

Lire l'Article

Les technologies Défense qui ont fait l’actualité en 2021

En dépit de la crise liée à la pandémie de Covid-19, l’actualité en 2021 fut souvent marquée par certaines technologies de défense, dans un contexte géopolitique de tensions croissantes et de crises critiques. De l’annulation surprise australienne de la commande des sous-marins à propulsion conventionnelle de facture française pour se tourner vers des sous-marins nucléaires d’attaque américano-britanniques, aux missiles hypersoniques; des drones sous-marins au nouveau système de bombardement orbital fractionné chinois; ces technologies de défense, longtemps passées au second plan de la scène médiatique mondiale, se sont retrouvées à faire l’actualité, et parfois les gros titres durant cette année. Dans cet article en deux parties,…

Lire l'Article

En annonçant le lancement de 60 programmes technologiques de Défense, le premier ministre australien veut-il noyer le sous-marin ?

Dire que le premier ministre australien, Scott Morrison, serait dans une position difficile tiendrait de l’euphémisme. En effet, non seulement se trouve-t-il empêtré dans les conséquences de ses dangereux arbitrages en matière de sous-marins, en ayant fait le choix de claquer la porte au nez de la France pour répondre aux sirènes américaines et britanniques lui promettant une flotte de sous-marins nucléaires d’attaque sans en avoir préalablement évalué la faisabilité et les conséquences géopolitiques, opérationnelles et budgétaires, mais il se trouve, avec son parti libéral, largement distancé par l’opposition travailliste dans les sondages d’opinion, alors même que la prochaine échéance électorale, les élections fédérales (législatives)…

Lire l'Article

L’Australie envisagerait de commander de nouveaux sous-marins conventionnels Collins comme « solution d’attente »

Lorsque Scott Morrison annonça en septembre dernier l’annulation du contrat pour la construction de sous-marins à propulsion conventionnelle de la classe Attack du français Naval Group, afin de s’équiper de sous-marins à propulsion nucléaire de facture américaine ou britannique, de nombreux observateurs firent remarquer que la calendrier sous-tendu par une telle décision allait poser de graves problèmes à la Marine Royale Australienne. En effet, les 6 sous-marins conventionnels de la classe Collins actuellement en service, et entrés en service entre 1996 et 2003, auraient toutes les peines du monde à être maintenus en service actif jusqu’en 2050, date optimiste pour la livraison du dernier sous-marin…

Lire l'Article

Sous-marins : la décision du gouvernement Australien de plus en plus contestée en Australie et aux Etats-Unis

Après une phase d’euphorie parfois malsaine suite à l’annonce de l’annulation de la commande de sous-marins Shortfin Barracuda au profit de sous-marins nucléaires américains ou britanniques et d’une alliance tripartite aux contours flous, de nombreuses voix s’élèvent désormais, en Australie, mais également aux Etats-Unis…

Lire l'Article

L’Annulation du contrat Australien de Naval Group est-elle vraiment une surprise ?

Dans le tollé de déclarations stupéfaites criant à la surprise et à la traîtrise anglo-saxonne concernant l‘annulation du contrat portant sur la conception et la construction locale de 12 sous-marins à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda en Australie, une déclaration dissonante est passée presque inaperçue, bien qu’elle porte en elle une légitimé et une sincérité incontestable. Selon Vincent Hurel, secrétaire général de la CGT Naval Group à Cherbourg, la déception n’est que « modérée », dans la mesure où « le risque était connu ». Et en effet, pour qui suivait le déroulement de ce programme aux antipodes, les perspectives de ce contrat étaient sévèrement dégradées depuis quelques mois, et…

Lire l'Article

En Australie, Joe Biden ouvre une bien dangereuse boite de Pandore

Depuis la confirmation de l’annulation du contrat portant sur l’acquisition de 12 sous-marins à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda conçus par le français Naval Group, et l’intégration de Canberra dans une alliance tripartite avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne incluant, entre autres choses, la vente de sous-marins nucléaires d’attaque américains, la communauté défense est en émoi, notamment en France. « Coup de poignard », « Trahison » .. les qualificatifs ne manquent pas concernant le fond, mais également la forme avec laquelle cette décision a été rendue publique, portant gravement atteinte à l’image internationale de l’industrie navale militaire française pour de nombreuses années. En revanche, bien peu, y compris parmi…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR