Privé de F-16V, le président turc menace de rétablir son veto sur l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN

3 jours ! C’est le temps qu’il aura fallu au Président R.T Erdogan pour brandir à nouveau la menace d’un veto turc quant à l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Alliance Atlantique, après que le Congrès Américain ait voté, à l’occasion du vote de la loi de finance 2023 des forces armées US, deux amendements qui entravent les possibilités d’exportation de F-16 Viper mais également d’autres technologies de défense vers Ankara. Bien évidemment, les sujets n’étant pas sensés être liés officiellement, le président Erdogan prend publiquement ombrage du manque de « réactivité » des autorités suédoises concernant la demande d’extradition de 33 réfugiés vers…

Lire l'Article

La Congrès US entrave la vente de nouveaux F-16 à la Turquie

Il y a 10 mois de cela, en octobre 2021, les autorités turques annoncèrent qu’elles avaient envoyé une demande d’exportation au Foreign Miltiry Sales concernant 40 nouveaux avions de combat F-16 au standard Block 70 Viper, ainsi que 80 kits permettant de porter 80 de ses F-16 Block 52 vers ce standard, le plus évolué actuellement disponible pour l’avion de Lockheed. Si l’administration Biden s’était montrée prête à appuyer une telle demande dans l’espoir de renouer des relations normalisées avec Ankara, le Congrès Américains, qui a le dernier mot sur le sujet, s’était montré plus que dubitatif. En effet, pour les sénateurs et représentants américains,…

Lire l'Article

La Finlande et la Suède pourront rejoindre l’OTAN, mais les concessions à la Turquie sont élevées

La Turquie faisant l’objet de nombreuses sanctions européennes suite à son intervention en Syrie, en Libye et ses déploiements de forces en Méditerranée Orientale face à la Grèce et Chypre, le président Erdogan savait que la demande d’adhésion de la Finlande et de la Suède serait, pour lui, un formidable moyen de pression pour atténuer ces sanctions, et pour forcer la mains aux deux pays scandinaves dans leur soutien aux mouvements kurdes. En tenant ferme sur son opposition à l’adhésion des deux pays à l’Alliance Atlantique, R.T Erdogan est en effet parvenu à ses fins, et si les communiqués officiels se félicitent de la levée…

Lire l'Article

La Suède s’est-elle tirée un balle dans le pied concernant sa candidature à l’OTAN ?

Afin de protéger son ministre de la Justice d’une motion de censure, la première ministre suédoise Magdalena Andersson a négocié un accord avec la député Amineh Kakabaveh suédoise d’origine Kurde et ancienne Peshmerga, lui garantissant de ne pas céder aux exigences turques concernant l’adhésion de la Suède à l’OTAN. Depuis l’annonce des candidatures finlandaise et suédoise pour intégrer l’Alliance Atlantique, le président turc R.T Erdogan s’est montré très hostile à cette possibilité, reprochant aux deux pays scandinaves non seulement l’embargo sur les armes prononcé par Stockholm contre Ankara, mais également une politique complaisante envers les réfugiés kurdes, et en particulier des membres de l’YPG et…

Lire l'Article

En visite au Capitole, le Premier Ministre grec veut acquérir le F-35 et met en garde contre la Turquie

Depuis le début des années 70, soit avant même son adhésion à l’Union européenne (1981), Athènes a toujours mené une stratégie d’équipement de ses forces aériennes équilibrée, s’appuyant simultanément sur des appareils américains et français. Dans les années 70 et 80, les Mirage F1 évoluaient sous cocarde bleu et blanche aux cotés des F4 Phantom 2, F5 Tiger II et A7 Corsair 2, alors que dans les années 90, les Mirage 2000 helléniques complétaient sa flotte de F-16. Aujourd’hui, les autorités grecques entendent prolonger ce modèle qui donna des résultats probants pour contenir les tensions avec le voisin turc, en acquérant des Rafale français, et…

Lire l'Article

Le Congrès US pourrait autoriser l’exportation de nouveaux F-16 Block 70 Viper en Turquie

En octobre 2021, les autorités Turques avaient officiellement déposé une demande auprés du Foreign Military Sales, ou FMS, l’organisme américain en charge des dossiers d’exportation d’armement vers les alliés des Etats-Unis, pour acquérir 40 nouveaux F-16 Block 70 Viper et 80 kits permettant de porter ses propres appareils à ce standard bien plus évolué et performant que les F-16 C/D Block 52 actuellement en service au sein des forces aériennes turques. Si le Président Biden promit de faire ce qu’il pouvait pour faire aboutir cette demande, le Congrès américain, qui controle fermement les exportations d’armement US, s’y était opposé, sur fond de crise concernant l’acquisition…

Lire l'Article

La Turquie reste déterminée à recevoir une seconde batterie anti-aérienne S-400 de facture russe

Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, la Turquie a fait montre d’une posture cohérente avec son alignement dans l’OTAN, notamment en fermant les détroits et empêchant ainsi les navires russes positionnés en Méditerranée de renforcer la flotte de la Mer Noire. En outre, Ankara a soutenu activement l’effort militaire de Kyiv, en particulier en livrant des drones Bayraktar TB2, ces derniers ayant joué un rôle important dans le harcèlement des unités russes lors de l’offensive contre Kyiv, ainsi que dans la conduite des frappes ukrainiennes contre des unités navales russes présentes en Mer Noire, y compris contre le croiseur Moskva. Ce changement de…

Lire l'Article

La Turquie s’intéresse à nouveau au système anti-aérien et anti-missile franco-italien SAMP/T

Les relations entre l’Europe, et en particulier la France, et la Turquie, ont été pour le moins tumultueuses ces dernières années. Entre l’intervention turque dans le nord de la Syrie contre les alliés Kurdes de la France et des Etats-Unis, le soutien militaire apporté par Ankara au régime de Tripoli en Libye, et les tensions en Méditerranée Orientale, en Mer Egée et autour de Chypre, les points de friction entre Ankara et Paris n’ont pas manqué, et les relations entre les deux pays, comme entre les deux chefs d’Etat, étaient devenues très difficiles. Dans le même temps, la décision turque d’acquérir le système anti-aérien à…

Lire l'Article

La Turquie s’enfonce dans le déni concernant ses programmes de défense

A force de vouloir jouer sur plusieurs tableaux à la fois, Ankara semble désormais voir les perspectives concernant ses ambitieux programmes de défense se heurter à la réalité des relations internationales. Ainsi, dans le cadre du programme T-FX visant à concevoir un chasseur bombardier de nouvelle génération pour remplacer les F-4 et F-16 les plus anciens, et qui escompte toujours produire un premier prototype d’ici 2023, le directeur des industries de défense turques, Ismail Demir, a annoncé le 4 décembre que le nouvel appareil serait propulsé, dans sa version initiale, par le réacteur F-110 de l’américain General Electric, le réacteur qui équipe notamment le F-16…

Lire l'Article

Sans surprise, le Congrès américain est hostile à l’exportation de F-16 vers la Turquie

La situation tend à devenir des plus complexes pour le président Erdogan dans le dossier de l’acquisition de nouveaux 40 nouveaux F-16 américains ainsi que de 80 kits pour transformer une partie de ses 240 appareils en service en F-16 Block 70 Viper, la version la plus évoluée de l’appareil de Lockheed Martin, emportant notamment le nouveau radar EASA AN/APG-83, ainsi que d’une avionique modernisée et d’une suite d’autodéfense avancée. En effet, alors que le président américain Joe Biden a botté en touche en promettant à son homologue turc R.T Erdogan de « faire tout ce qu’il peut » pour faire avancer cette demande, une façon diplomatique…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR