L’US Army annule la compétition pour remplacer ses Bradleys

En octobre 2019, le véhicule de combat d’infanterie Lynx KF41 présenté par l’allemand Rheinmetall allié au géant américain de la Défense Raytheon, se voyait éliminé de la compétition en vue de remplacer les VCI M2/3 Bradley en service dans l’US Army depuis les années 80, alors que l’industriel allemand avait fait face à des difficultés administratives pour amener en temps et en heure son blindé sur le site de test, en Virginie. De fait, le programme visant à évaluer puis sélectionner le prototype du futur Optionnaly Manned Fighting Vehicle se voyait limité à un unique participant, le Griffin III de l’américain General Dynamics Land Systems,…

Lire l'Article

Sikorsky et Rheinmetall proposent l’hélicoptère lourd CH-53K à l’Allemagne

Avec 80 hélicoptères de transport lourds CH-53 en service, la Luftwaffe, l’armée de l’air allemande, dispose de la plus importante capacité de transport héliporté en Europe. Mais les 110 machines commandées en 1971 et livrées à partir de 1973, accusent désormais le poids des années, et ce malgré le programme de modernisation effectué entre 1990 et 2001. C’est la raison pour laquelle, en novembre 2018, le parlement allemand valida le programme « Schwerer Transporthubschrauber« , ou STH, destiné à acquérir entre 45 et 60 nouveaux hélicoptères lourds qui seront livrés entre 2023 et 2029, les CH-53 devant quitter le service en 2030. Comme en 1971, la compétition…

Lire l'Article

Thales et Rheinmetall font alliance pour équiper les hélicoptères allemands de roquettes

Lors de l’opération « Tempête du Desert », en 1991, les forces aériennes et terrestres occidentales constatèrent que l’utilisation de roquettes, que ce soit à partir des avions de combat ou des hélicoptères, exposaient dramatiquement les aéronefs aux défenses anti-aériennes adverses, et aux tirs d’armes légères. En effet, pour obtenir une précision suffisante, les appareils étaient contraints de s’en approcher au plus prés. C’est ainsi que des jaguars britanniques et français revinrent de mission littéralement criblés de projectiles, obligeant à des réparations longues et couteuses. De fait, les paniers de roquettes devinrent de plus en plus rares sous les ailes des avions de combat, et n’équipaient les…

Lire l'Article

Le contrôle juridique des exportations d’armes se retourne contre les ONG

Une cour de justice allemande a émis un jugement le 03 décembre 2019 qui annule la suspension décidée par le gouvernement allemand sur les livraisons d’armes à destination de l’Arabie Saoudite. Initiée en octobre 2018, la décision de suspension avait été formalisée en mars 2019. Elle doit expirer en mars 2020. Pour mémoire, cette décision avait été annoncée par Angela Merkel après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Elle ne concernait donc pas officiellement le conflit au Yémen, ce qui évitait à l’Allemagne de devoir également mettre un embargo sur les livraisons à destination des Emirats Arabes Unis, membre de la même coalition et client direct…

Lire l'Article

L’État français refuse de céder la majorité de KNDS à Rheinmettal

Lors d’une audition mouvementé par la commission Défense de l’Assemblée Nationale, notamment en raison de biais très polémiques et approximatifs de certains parlementaires au sujet des exportations d’armes françaises vers l’Arabie Saoudite et l’Emirats Arabes Unis, la ministre des Armées, Florence Parly, a répondu aux exigences de la société Rheinmetall au sujet du contrôle de la Société KNDS. Pour rappel, la Société KNDS, qui rassemble le français Nexter et l’Allemand Krauss Maffei Wegman, est co-détenue à 50% par l’état Français, et à 50% par la famille Baude, qui détenait KMW. Le second acteur allemand du marché des blindés, Rheinmetall, s’est rapproché de la famille Baude…

Lire l'Article

RheinMetall propose son Lynx à la République Tchèque

Le fabriquant allemand RheinMetall a officiellement proposé son véhicule de combat d’infanterie chenillé Lynx à la République Tchèque dans le cadre de son appel d’offre portant sur 200 VCI. L’offre allemande s’accompagne d’une proposition de partenariat industriel avancé, intégrant non seulement une contrepartie de la fabrication locale des blindés, mais un partenariat à long terme sur la fabrication et l’exportation de ce blindé. Cette offre, visiblement ambitieuse, risque fort de faire, encore un peu plus, grincer des dents les industriels Belges, comme CMI, au sujet du programme SCORPION, la France n’ayant, apparemment, pas pensé à mettre en place un partenariat de ce type avec les principaux…

Lire l'Article

Le Royaume-Uni choisi le Boxer

Finalement, l’appel d’offre n’aura pas durée longtemps. Moins d’une semaine après l’annonce d’une compétition pour choisir le modèle de véhicule de combat d’infanterie qui équipera l’armée britannique, le Ministère de la Défense britannique a annoncé que son choix s’était porté sur le programme Boxer, que les britanniques avaient quitté il y a 12 ans. Après les australiens, c’est donc un nouveau succès pour le VCI issu d’une coopération entre l’industrie allemande et hollandaise, et une déception pour Nexter et son VBCI 2 qui avait portant été évalué positivement il y a quelques années par les forces britanniques. Décidément, les entreprises de défense françaises peinent à exporter…

Lire l'Article

La république Tchèque va lancer un programme de remplacement de ses blindés de transport de troupe et de combat d’infanterie pour 2 Md€

La Ministre de la Défense de la République Tchèque a annoncé le lancement prochain d’un programme visant à acquérir 200 véhicules de Transport de troupe blindés et de combat d’Infanterie pour remplacer ses BP2-2 hérités de l’époque soviétique. 3 sociétés ont soumissionnée, Bae avec le CV90, Général Dynamic avec l’Ascor, et RheinMetall qui propose simultanément le Lynx et le Puma de KMV. Le vainqueur sera désigné en fin d’année et les livraisons débuteront en 2019. On peut se demander pourquoi Nexter n’a pas participé à l’appel d’offres. L’Etat-Major tchèque a souhaité un APC chenillé, or Nexter ne produit à ce jour que des véhicules à roue.…

Lire l'Article

L’Allemagne dévoile sa défense aérienne du futur

Le constructeur RheinMetall a présenté son programme de défense du ciel allemand pour les décennies à venir contre les avions, missiles de croisière et balistique, en partenariat avec l’américain Raytheon, le spécialiste américain des missiles qui fabrique, entre autre, le système Patriot 3 en service de 13 autres pays. Intégrant l’ensemble des systèmes à l’échelle du territoire allemand, le programme fera largement appel à l’intelligence artificielle, et entrera en service à partir de 2025. Par sa capillarité dans 14 pays, le système Patriot P3+ sera en mesure de maintenir une base de données des signatures électromagnétiques particulièrement à jour, qui sera mutualisée auprès de l’ensemble des…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR