La Royal Navy veut une catapulte et des brins d’arrêt sur ses porte-avions

Depuis le porte-avions HMS Bulwark entré en service en 1959, la Grande-Bretagne n’a plus conçu de porte-avions dotés de catapultes et de brins d’arrêt, capables de mettre en oeuvre des avions à voilure fixe embarqués conventionnels. Avec l’arrivée du Harrier et du Sea Harrier à décollage et atterrissage court ou vertical, la marine britannique choisit en effet de concevoir des porte-avions dotés de tremplins, certes moins efficaces, mais également beaucoup moins onéreux que leurs homologues dotés de catapultes, comme les porte-avions de la classe Clemenceau français, ou leur successeur, le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle. Les deux derniers porte-avions britanniques, le HMS Queen Elizabeth et…

Lire l'Article

Le Royaume-Uni expérimentera la conception modulaire pour son nouvel appareil d’entrainement

De 2018 au début de 2021, le secrétaire Adjoint à l’US Air Force en charge des acquisition et de la stratégie Will Roper déploya d’importants efforts pour faire prévaloir sa conception de ce que devait être la conception d’un avion de combat aujourd’hui. Rompant avec les paradigmes hérités des années 50 sur base de projets monoblocs, il préconisa l’utilisation des techniques d’ingénierie modernes, notamment celles empruntées au developpement logiciel, pour concevoir rapidement et efficacement des appareils à haute performance, sur la base de briques technologiques existantes, afin d’en réduire les couts et les délais. Le premier programme conçu de cette manière fut le T-7A Red…

Lire l'Article

La Grande-Bretagne lance le developpement de son propre « Loyal Wingman »

Le principe du drone allié, un appareil autonome mais controlé par un avion de combat piloté avec lequel il agirait de concert, semble s’être imposé dans la majorités les grandes nations aéronautiques en quelques années. Aux Etats-Unis, il s’agit du programme Skyborg, et notamment du drone XQ-48 Valkyrie. En Europe, il s’agit du programme « Remote Carrier », appartenant au programme SCAF rassemblant l’Allemagne, l’Espagne et la France. En Australie, il s’agit du programme « Loyal Wingman », conçu avec la coopération de Boeing. Même la Russie, en dépit du programme Okhotnik-B, a annoncé le developpement de son propre programme de ce type. Dans tous les cas, il s’agit…

Lire l'Article

Le Royaume-Uni va investir 2,7 Md€ dans son industrie de munition

Il est des signes révélateurs de la volonté forte d’un pays de reprendre les rênes de sa propre défense. Ces derniers mois, plusieurs annonces du gouvernement britannique de Boris Johnson vont clairement dans ce sens, comme l’investissement massif dans le programme Tempest, l’augmentation du budget de La Défense, et l’annonce d’une nouvelle classe de frégates, la Type 32, pour redonner à la Royal Navy son statut de première marine européenne. C’est précisément dans ce cadre que se situe l’annonce faite ce jour. En effet, le gouvernement britannique a annoncé qu’il consacrerait pas mois de 2,4 Md£, soit 2,7 Md€ au change actuel, pour la modernisation…

Lire l'Article

La Défense Britannique verra son budget croitre de 24 Md£ les 4 prochaines années

La Grande-Bretagne est un pays de contraste, et sa classe politique, à l’image du climat, peut parfois réserver de grandes surprises. C’est ainsi qu’après 3 mois de rumeurs et de craintes portant sur le futur budget alloué à la Défense du Royaume, et des conséquences probables des axes stratégiques qui seront définis par la prochaine revue stratégique, le gouvernement de Boris Johnson a pris la decision d’engager un effort inédit depuis 30 ans outre-Manche pour redonner aux Armées britanniques les moyens d’assurer leurs missions. Concrètement, le budget des armées augmentera de 24 Md£ de manière progressive sur les 4 années à venir, un effort de…

Lire l'Article

L’OTAN re-investit l’Atlantique Nord face à la Russie

En 1986, l’écrivain Tom Clancy et son acolyte Larry Bond, à qui l’on doit le fameux jeu de simulation naval Harpoon, publièrent le roman « Red Storm Rising », en français « Tempête Rouge ». L’histoire passionnante présentée dans le livre aborde, notamment, le rôle clé pour l’OTAN que représentait l’Islande dans la maitrise potentielle de l’Atlantique Nord pour maintenir un flux logistique entre les Etats-Unis et l’Europe dans le cas d’un conflit avec l’Union Soviétique. Le roman marqua à ce point les esprits que l’OTAN décida de renforcer sa présence sur la base aérienne islandaise de Keflavik, en y déployant en permanence un escadron de chasseurs F15. Après…

Lire l'Article

Londres pourra-t-elle maintenir un pilote à bord de son chasseur furtif Tempest ?

Dans son dernier papier de recherche datant de juillet 2020, le chercheur spécialiste en puissance aérienne du prestigieux Royal United Services Institute (RUSI), Justin Bronk, a émis plusieurs recommandations qui permettraient, au regard des contraintes budgétaires qui pèsent sur la défense britannique, de maintenir une feuille de route crédible pour l’aviation de combat britannique et ainsi soutenir les capacités industrielles et stratégiques du pays. Parmi ses recommandations figure notamment l’idée selon laquelle, il serait préférable d’éluder la présence humaine à bord du futur chasseur de sixième génération Tempest et de « droniser » ce dernier : les gains à la fois économiques mais aussi opérationnels n’en seraient que…

Lire l'Article

La Grande-Bretagne Change Radicalement de Doctrine Stratégique

Depuis quelques mois, les déclarations venant de Londres au sujet de l’évolution des armées britanniques se succèdent, avec bien souvent des réductions drastiques des moyens, notamment lourds, de ses forces. Il est question en effet, de diviser par deux la flotte de F35B, ainsi que de réduire de 5 frégates la flotte de surface de la Royal Navy, et de mettre sous cocon les chars Challenger 2 et les Véhicules de Combat d’Infanterie Warrior de la British Army. Le gouvernement de Boris Johnson s’était, jusqu’ici, contenté d’indiquer que rien n’était aujourd’hui décidé quand aux arbitrages qui seront menés à l’issue de la Revue Stratégique en…

Lire l'Article

Le Royaume Uni va-t-il sacrifier sa défense sur l’autel du Covid19 ?

Depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale, la Grande-Bretagne disposaient, avec la France, des armées les plus expérimentées et les plus performantes d’Europe occidentale, s’appuyant sur une tradition militaire centenaire et une industrie de Défense performante et innovante qui aura donné naissance à de nombreux équipements et techniques qui encore maintenant, sont employés par les forces armées du Monde entier. Mais aujourd’hui, face à la crise Covid19 qui touche durement le Royaume-Uni, cette puissante composante de la Défense occidentale risque fort de se voir entamer de nombre de ses capacités, sur l’autel des économies budgétaires. En effet, dans le cadre de la Revue Stratégique…

Lire l'Article

Les armées britanniques prêtes à se passer de ses chars Challenger 2 pour se spécialiser dans le soutien

Cela faisait déjà plusieurs années que le sort des quelques 227 chars lourds Challenger 2, dont 160 sont en service, et des 388 véhicules de combat d’Infanterie Warrior des armées britanniques était menacé. Il semble qu’aujourd’hui, les économies requises face à la crise du Covid19, ainsi que les évolutions en cours sur les théâtres géostratégiques, aient fini par seller le sort de chars de la première force armée au monde qui mit en oeuvre ce type d’armement. En effet, dans un article parut ce jour, le quotidien britannique « The Times », annonce que les autorités du pays seraient prêtent à mettre sous cocon l’ensemble du parc…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR