Face à la menace russe, l’Irlande pourrait se doter d’avions de combat

En 1998, la force aérienne irlandaise (Irish Air Corps) retire du service ses avions d’entrainement à réaction Fouga Magister, achetés d’occasion en France en 1975, signant la fin de l’aviation de combat à réaction pour l’Irish Air Corps. Dans les faits, cependant, ces Fouga Magister, comme les DeHavilland Vampire T.55 avant eux, n’étaient pas de véritables chasseurs, mais simplement des avions d’entrainement capable de réaliser quelques opérations de frappe au sol. Aujourd’hui encore, l’Irish Air Corps ne met en œuvre qu’une vingtaine d’aéronefs, avions et hélicoptères confondus, principalement dédiés aux missions de reconnaissance et de sauvetage. Ses seuls avions armés sont donc huit PC-9 achetés…

Lire l'Article

La revue de défense britannique est retardée pour tenir compte des conséquences de la pandémie de COVID-19

D’après le Secrétaire à la Défense britannique Ben Wallace, la prochaine revue stratégique de défense (l’équivalent du Livre Blanc de la Défense français) pourrait être « dure à avaler » pour les militaires britanniques. Prévue pour mettre à jour la vision stratégique du Royaume-Uni post-Brexit, cette revue intégrée a été retardée en raison de l’épidémie de Covid-19. Or, les conséquences de la pandémie sur les affaires militaires britanniques et sur l’économie mondiale devraient se ressentir cruellement sur les futurs choix militaires, industriels et diplomatiques du Royaume-Uni. Depuis près de trente ans, la publication des revues stratégiques britanniques s’accompagne généralement d’une véritable appréhension de la part des forces…

Lire l'Article

La capacité opérationnelle initiale est déclarée pour les premiers P-8 Poseidon de la Royal Air Force

Il y a dix ans, le programme d’avion de patrouille maritime britannique Nimrod MRA4 était annulé, et les derniers Nimrod MR2 retirés du service en 2011. Depuis lors, la Royal Air Force ne dispose plus d’aucune capacité de patrouille anti-sous-marine, un comble pour un Etat insulaire disposant d’une composante nucléaire sous-marine. Depuis le 1e avril cependant, les choses commencent à changer au Royaume-Uni. En effet, les deux premiers Poseidon MRA1 livrés en février dernier viennent de déclarer leur capacité opérationnelle initiale (IOC). Si les nouveaux avions de patrouille ne sont pas encore en mesure de réaliser de véritables missions opérationnelles, l’IOC devrait permettre aux équipages…

Lire l'Article

Les britanniques retrouvent enfin leur patrouille maritime !

En 2010, le gouvernement britannique décida d’annuler le programme MRA4, une version améliorée et modernisée de l’avion de patrouille maritime Nimrod, en service depuis 1969 dans la Royal Air Force pour assurer les missions de surveillance des espaces maritimes, de lutte anti-surface et surtout de lutte anti-sous-marine, notamment dans les eaux très disputées de la mer du Nord et de l’Atlantique Nord. Et lorsqu’en 2011, le Nimrod effectua son dernier vol, les forces britanniques perdirent toutes les capacités, mais également les savoir-faire, qu’elles avaient acquis et patiemment développées depuis la seconde guerre mondiale, et qui en faisait une des forces anti-sous-marines les plus expérimentées de…

Lire l'Article

Le F35 fait toujours face à de sérieux problèmes sans solution

Si le prix d’acquisition du F35 continu de baisser, ce n’est pas le cas de la liste des dysfonctionnements critiques auxquels l’appareil de Lockheed est exposé. Révélée par la chaine Bloomberg, un rapport du Pentagone pointe en effet de nombreuses faiblesses du F35, parfois très critiques.  Ainsi, le F35B, la version à décollage et atterrissage court du chasseur furtif, qui équipe notamment l’US Marines Corps et la Royal Air Force pour embarquer sur les LHD et porte-avions STOBAR, seraient l’objet d’un vieillissement prématuré très important de la cellule, limitant la durée de vie opérationnelle de l’appareil à 2100 heures de vol, au lieu des 8000 espérés.…

Lire l'Article

L’Allemagne craint que la disponibilité de ses Tornado s’effondre avec le retrait des Tornado de la RAF

La Luftwaffe utilise aujourd’hui prés d’une centaine d’avions d’attaque Tornado, construits dans les années 80 par le consortium Panavia rassemblant les industries britanniques, allemandes et italiennes. La Royal Air Force a annoncé que ses propres Tornado GR4 seraient retirés du service avant la fin d’année, remplacé par les Typhoon dont les capacités d’attaque au sol auront été accrues, notamment grâce à l’emport du missile Storm Shadow, et par les F35B qui entrent actuellement en service dans la Royal Air Force.  La Luftwaffe, en revanche, n’a pour l’heure aucun plan à court terme de remplacement de ses Tornado, qu’elle prévoit de prolonger au moins jusqu’en 2025,…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR