La Turquie reste déterminée à recevoir une seconde batterie anti-aérienne S-400 de facture russe

Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, la Turquie a fait montre d’une posture cohérente avec son alignement dans l’OTAN, notamment en fermant les détroits et empêchant ainsi les navires russes positionnés en Méditerranée de renforcer la flotte de la Mer Noire. En outre, Ankara a soutenu activement l’effort militaire de Kyiv, en particulier en livrant des drones Bayraktar TB2, ces derniers ayant joué un rôle important dans le harcèlement des unités russes lors de l’offensive contre Kyiv, ainsi que dans la conduite des frappes ukrainiennes contre des unités navales russes présentes en Mer Noire, y compris contre le croiseur Moskva. Ce changement de…

Lire l'Article

Quelle est la puissance militaire conventionnelle de la Russie aujourd’hui ?

En 2015, en référence aux interventions militaires russes en Crimée et en Syrie, le président B. Obama avait déclaré que la Russie n’était plus qu’une force régionale sur le déclin. Aujourd’hui, alors que Moscou a massé prés de 100.000 hommes aux frontières de l’Ukraine, le Président Russe Vladimir Poutine estime que la puissance militaire de son pays est suffisante pour lui permettre d’imposer des conditions fermes aux pays européens quant à l’avenir de son voisin. Considérant la discrétion de l’ensemble des puissances européennes dans ce dossier, force est de constater que, pour aucune d’entre elles, la Russie n’est aujourd’hui une puissance militaire négligeable, et encore…

Lire l'Article

Sans surprise, le Congrès américain est hostile à l’exportation de F-16 vers la Turquie

La situation tend à devenir des plus complexes pour le président Erdogan dans le dossier de l’acquisition de nouveaux 40 nouveaux F-16 américains ainsi que de 80 kits pour transformer une partie de ses 240 appareils en service en F-16 Block 70 Viper, la version la plus évoluée de l’appareil de Lockheed Martin, emportant notamment le nouveau radar EASA AN/APG-83, ainsi que d’une avionique modernisée et d’une suite d’autodéfense avancée. En effet, alors que le président américain Joe Biden a botté en touche en promettant à son homologue turc R.T Erdogan de « faire tout ce qu’il peut » pour faire avancer cette demande, une façon diplomatique…

Lire l'Article

Face à la menace occidentale, Vladimir Poutine va augmenter les défenses aériennes russes

Entre 2012 et 2020, les forces armées russes ont subi une phase de modernisation et de préparation opérationnelle d’une ampleur exceptionnelle, voyant notamment le nombre de ses brigades de combat passer de 15 à 65, et le taux de materiels « modernes » en dotation passer de moins de 50% à plus de 70%. Elles ont notamment mis en service prés d’une centaine de système S-400 au sein d’une vingtaine de régiments, ainsi que de plus de 1200 chars modernisés T90, T72B3/M et T80BVM. Prés de 250 nouveaux avions de combat Su-34, Su-35, Mig-35 et Su-30 ont rejoints leurs unités, ainsi qu’un grand nombre d’hélicoptères, de drones…

Lire l'Article

Quelles réponses si la Turquie achetait à nouveau des systèmes S-400 à la Russie ?

Le président turc, R.T Erdogan, a rencontré une nouvelle fois son homologue russe, Vladimir Poutine, dans la ville balnéaire de Sochi sur les rives de la Mer Noire. Parmi les nombreux sujets abordés par les deux chefs d’Etat, l’acquisition par Ankara d’un second régiment de systèmes anti-aériens à longue portée S-400 apparait comme le plus problématique du point de vue occidental. La première commande de deux batteries complètes S-400 en 2017 par la Turquie, provoqua une réponse forte de Washington, Donald Trump ayant, après moultes atermoiements et sous pression du Congrès, décidé d’exclure Ankara du programme F-35, et d’annuler en 2020 la commande de 100…

Lire l'Article

Pour l’US Army, il devient urgent de remplacer les systèmes anti-aériens Patriot et Stinger

Ces 4 dernières années, Raytheon et le Departement d’Etat américain sont parvenus à convaincre 4 pays européens de se porter acquéreurs du systeme anti-aérien et anti-missiles MIM-104 Patriot : La Suède, la Roumanie et la Pologne en 2017 et 2018, et plus récemment la Suisse dans une compétition qui opposait le système américain au SAMP/T franco-italien. Au total, se sont aujourd’hui 6 pays européens membre de l’OTAN qui mettent en oeuvre ce système, auxquels s’ajoutent la Suède et la Suisse, qui sont ou seront bientôt équiper de ce système. Le système portable FIM-92 Stinger équipe, quant à lui, 9 forces armées européennes. Ces deux systèmes,…

Lire l'Article

A la veille de l’exercice Zapad-2021, le rapprochement entre Minsk et Moscou s’accélère

Chaque année, les forces armées russes organise un grand exercice majeur se déroulant au début du mois de septembre. Dans un cycle de 4 ans, il se déroule alternativement en Russie orientale (Vostok), Russie centrale (Tzentr), dans le Caucase (Kavkaz), et en zone occidentale (Zapad). L’exercice de cette année, Zapad-2021, dont la partie culminant se déroulera du 10 au 16 septembre, prendra place en grande partie en Biélorussie, ainsi qu’aux abords de Saint-Peterbourg et dans l’enclave de Kalningrad, et mobilisera, au total, prés de 200.000 militaires et civils, même si le nombre de soldats effectivement déployés par la Russie pour cet exercice en Biélorussie n’excèdera…

Lire l'Article

Pakistan, Turquie : Quand le Qatar entraine ses alliés à faire face au Rafale

Le Qatar a été l’un des deux premiers partenaires de la France à faire confiance au Rafale de Dassault Aviation, comme il avait confiance au Mirage 2000 vingt années auparavant, l’appareil ayant longtemps constitué la colonne vertébrale de la défense aérienne du petit état gazier. Non seulement Doha commanda 24 Rafale à Paris en 2015, seulement quelques semaines après la première commande export de l’aéronef par l’Egypte, mais il commanda, deux années plus tard, une douzaine d’exemplaires supplémentaires, ainsi que la modernisation de sa flotte au standard F3R. En ce sens, Doha joua un rôle certainement important dans le succès que l’on connait aujourd’hui du…

Lire l'Article

Comment le Su-57 va-t-il devenir la pièce maitresse de la Défense anti-aérienne intégrée russe ?

La Défense anti-aérienne intégrée russe est aujourd’hui, de manière presque unanimement reconnue, l’une des plus performantes au monde. Elle met en oeuvre, en son sein, et de manière coordonnée, des systèmes aux performances complémentaires, comme les systèmes d’interdiction à longue portée S-400, les systèmes à moyenne portée Buk et S-350, et les systèmes à courte portée TOR et Pantsir, de sorte à présenter à tout moment une homogénéité dans la défense qu’il s’avère difficile de prendre en défaut. Elle coopère également avec les éléments de la défense aérienne, comme les avions d’alerte aérienne avancée Be50, les chasseurs Su-27 et Su-35, et les intercepteurs Mig-31, les…

Lire l'Article

L’Hypothèse Sukhoï refait surface en Turquie

Après une fin d’année des plus tendues, notamment du fait de la mise en oeuvre de sanctions imposées par le Congrès américain, les autorités turques avaient choisi de prendre un profil plus conciliant sur la scène internationale, en apparence du moins, de sorte à s’attirer les bonnes grâces du nouveau président américain Joe Biden, et de lever les sanctions américaines et européennes qui entravent sévèrement le bon déroulement des programmes de défense du pays. Si certains ont effectivement modifié leur posture, comme l’Europe qui, sous la pression de Berlin, a suspendu la mise en oeuvre des sanctions pourtant symboliques décidées fin décembre afin de ne…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR