Un nouveau chasseur américain pourrait-il entrer en service dès 2029 ?

Selon le discours officiel de l’US Air Force, le F35A reste la priorité absolue en matière d’équipement pour les années à venir, et aucun programme n’a été lancé visant à remplacer l’avion de Lockheed-Martin dans le très ambitieux plan qui doit en faire l’unique remplaçant des A10, F16 et d’une partie des F15 actuellement en service. Quand au programme Next Generation Air Dominance, ou NGAD (Air force), il est attendu pour le milieux ou la fin de la prochaine décennie afin de remplacer les F22 Raptor qui atteindront alors leur limite d’âge. Pour l’US Navy, le discours est sensiblement le même, puisque le programme NGAD…

Lire l'Article

La France et l’Europe peuvent-ils revenir dans la course aux drones MALE grâce au NEURON ?

Dire que la France, et l’Europe en général, ont manqué de flaire concernant l’arrivée des drones, et notamment des drones de combat Medium Altitude Long Endurance ou MALE, comme le MQ1 Predator, le MQ9 Reaper, ou le TB2 du turc Bayraktar, serait un euphémisme profond. Non seulement durent ils tous s’équiper à l’étranger, auprés des Etats-Unis pour la grande majorité des cas, mais ils restent aujourd’hui encore incapables de s’entendre sur les fonctionnalités et le financement du programme Eurodrone, qui risque fort de voir le jour alors même qu’une nouvelle génération de drones de combat, autrement plus performante que celle actuellement en service, commencera à…

Lire l'Article

Le concept de navire porte-drones de combat séduit les Etats-majors

En juillet 2020, des indiscrétions concernant des contrats d’approvisionnement passés par le ministère chinoise de La Défense, ont permis d’établir que Pékin avait entamé la conception d’une nouvelle classe de navire porte-aéronefs dérivés des porte-hélicoptères lourds Type 075. Ces nouveaux bâtiments, désignés Type 076, permettraient de mettre en oeuvre des hélicoptères et des drones à voilure tournante comme le Type 075, ainsi que drones de combat à voilure fixe de type Sharp Sword, offrant au navire une panoplie d’effecteurs bien plus étendue. Pour cela, le Type 076, dont la construction effective est toujours soumise à caution, emporterait une ou deux catapultes électromagnétiques et des brins…

Lire l'Article

Avec le Mini-Kinzhal, la Russie maintient son avance dans le domaine des armes hypersoniques

Lorsque Vladimir Poutine, alors en pleine campagne électorale pour sa propre succession, annonça l’entrée en service du missile hypersonique aéroporté Kh-47M2 Kinzhal, en mars 2018, les états-majors occidentaux furent pour le moins frappés de stupeur. Non seulement n’avaient-ils pas anticipé l’avance de la Russie dans ce domaine, mais il s’agissait alors d’un domaine relativement négligé jusqu’ici aux Etats-Unis comme en Europe, et personne n’avait d’alternative valable à proposer à court terme pour contrer le nouveau missile russe, qu’il s’agisse de système anti-missile ou de système équivalent. La même chose se produisit une année plus tard, lorsque Moscou annonça que le planeur de rentré atmosphérique hypersonique…

Lire l'Article

Synthèse 2020 : Les grandes avancées technologiques de Défense en 2020

Si 2020 restera dans l’histoire comme l’année de la grande Pandémie de Covid-19, elle sera également, concernant les technologies de Défense, une année charnière marquant la transition entre la vision technologique héritée de la Guerre Froide qui avait peu évoluée ces 30 dernières années, et les approches technologiques de rupture en cours dans de nombreuses forces armées, et dans de nombreux laboratoires de recherche. Parmi ces avancées nombreuses et variées, certaines méritent une attention particulière. 1- Les Armes Hypersoniques Les armes hypersoniques ont été au coeur des préoccupations de l’immense majorité des grandes nations technologiques. Le sujet n’est pas nouveau, puisque le missile hypersonique Kh47m2…

Lire l'Article

Le drone de combat furtif russe S-70 Okhotnik testé avec des missiles air-air

Les occidentaux ont souvent la fâcheuse habitude de placarder leurs propres conceptions tactiques et stratégiques sur les armées et équipements d’autres pays. C’est ainsi que beaucoup d’experts et commentateurs militaires ont évalué les performances du système S-400 non pas dans le contexte de défense anti-aérienne multi-couches intégrée pour laquelle il a été conçu, mais de manière isolé, créant des biais d’analyses altérant sensiblement la validité des conclusions avancées. Il en va de même concernant nombres d’équipements en production en Russie ou en Chine, dans le domaine des blindés, des aéronefs, des navires et submersibles, et des capacités stratégiques. C’est cette approche quelque peu narcissique qui…

Lire l'Article

A quoi ressemblera la guerre en 2035 ?

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les évolutions sur le champs de bataille ont surtout suivi une dynamique incrémentale, avec des blindés de plus en plus puissamment armés et mieux protégés, des avions de plus en plus rapides et précis, et des navires de mieux en mieux armés. Mais fondamentalement, la conduite des opérations reste largement calquée sur celle qui avait cours durant les années 50 et 60, avec une précision accrue et des communications plus efficaces. Mais aujourd’hui se dessine, aussi bien chez les industriels de La Défense que dans les Etats-Majors, une nouvelle forme de guerre, beaucoup plus dynamique, électronique, et…

Lire l'Article

Est-il trop tard pour le NEURON ?

Le 1er décembre 2012, le premier drone de combat de facture européenne, le NEURON, prenait l’air pour la première fois de la base aérienne 125 d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône, pour un vol qui dura 25 minutes au dessus de l’étang de Berre. Cet événement concrétisait 9 années d’efforts de la part des équipes de Dassault Aviation et de ses partenaires européens Italiens, Suédois, Espagnols, Grecs et Suisses, et offrait à l’Europe l’opportunité de se positionner en tête dans le domaine des drones de combat furtifs, appelés à devenir cruciaux dans les guerres aériennes à venir. 8 années plus tard, le programme de démonstrateur n’a donné…

Lire l'Article

En adaptant le missile hypersonique Kinzhal au Su-57, Moscou ouvre de nombreuses opportunités

Déjà évoquée il y a plus d’un an, le developpement d’une version aux dimensions réduites du missile hypersonique balistique Kh-47M2 Kinzhal pour être emportée dans les soutes de l’avion de combat de nouvelle génération russe Su-57, semble avoir, comme pour le 3M22 Tzirkon, franchit un nouveau pas ces dernières semaines. En effet, selon un article de l’agence TASS, le prototype de ce nouveau missile aurait bel et bien était achevé, ouvrant la voie aux tests d’intégration et de mise en oeuvre. Or, un « mini-Kinzhal », mis en oeuvre par le Su-57 étendrait sensiblement les opportunités opérationnelles mais aussi commerciales de la Russie dans les années à…

Lire l'Article

Le couple Su-57 / Okhotnik-B a fait son premier vol

Selon l’Agence Tass, ce vendredi 27 septembre a eu lieu le premier vol rassemblant un avion Su-57 et le prototype du drone de combat S-70 Okhotnik-B. Le vol, d’une durée de 30 min, s’est déroulé en mode automatique pour l’Okhotnik-B selon les autorités russes, et aurait permis de tester le contrôle du drone par le Su-57 ainsi que la coopération entre les deux appareils pour, notamment, étendre les capacités de détection et d’engagement du couple. Cette coopération était identifiée comme un des axes de developpement prioritaire du programme, un prototype du programme PAK-FA ayant été modifié spécifiquement pour cette mission. Cette collaboration est simplifiée par…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR