Naval Group se retire de la compétition indienne P75i de sous-marins AIP

Jusqu’il y a peu, Naval Group était considéré comme l’un des favoris de la compétition P75i lancée en 2017 par New Delhi en vue de concevoir et construire localement 6 nouveaux sous-marins d’attaque dotés d’un système de propulsion anaérobie, désigné par l’acronyme anglophone AIP pour Air Independant Propulsion. Le spécialiste français des navires militaires et des sous-marins pouvait en effet s’appuyer sur le précédant programme P75, lancé en 1999, basé sur le sous-marin Scorpene, et dont la 6ème et dernière unité a été mise à l’eau ce mercredi 20 avril. Après des débuts difficiles, comme c’est souvent le cas en Inde, le programme est parvenu…

Lire l'Article

Avec les 42 Rafale indonésiens, le chasseur de Dassault égale les exportations du Mirage 2000

« Trop complexe, trop cher, invendable », c’est ainsi qu’Hervé Morin alors ministre de La Défense de Nicolas Sarkozy, expliquait la mévente du Rafale sur la scène internationale au début des années 2010. Aujourd’hui, pourtant, avec un nouveau contrat portant sur l’acquisition de 42 appareils livrables à partir de 2025 pour les forces aériennes indonésiennes, le fleuron aéronautique français atteint un total de 284 commandes à l’exportation vers 7 clients internationaux, égalant en volume les exportations de son prédécesseur, le Mirage 2000, exporté à 285 exemplaires vers 8 pays. Ce nouveau contrat estimé à 7 Md€, permet à la Team Rafale de confirmer les résultats exceptionnels enregistrés…

Lire l'Article

Florence Parly en Indonésie pour négocier la vente de Rafale et de sous-marins Scorpene ?

Depuis ce matin, la ministre des Armées française est à Jakarta en Indonésie dans un voyage de 2 jours qui revêt une importance stratégique pour la France et son industrie de Défense. Depuis deux ans maintenant, les négociations sont entamées entre Paris et Jakarta au sujet de l’acquisition de chasseurs Rafale pour les forces aériennes indonésiennes, et de sous-marins Scorpene pour la marine du pays, dans un vaste effort de modernisation des forces armées ayant donné lieux, ces derniers mois, à la commande de 6 frégates FREMM auprés de l’Italien fincantieri et de deux frégates Arrowhead 140 en construction locale auprés du britannique Babcock. La…

Lire l'Article

Barracuda, Shortfin, Scorpene : Quelles alternatives pour accroitre la flotte sous-marine française ?

Depuis plusieurs mois, plusieurs Députés et Sénateurs français, qu’ils appartiennent à la majorité présidentielle ou à l’opposition, ont de manière répétée et de plus en plus précise, interrogé la Ministre des Armées Florence Parly comme les Chefs d’Etat-Major sur les capacités et les déficiences des armées françaises dans le domaine du combat de haute intensité et de la dissuasion nucléaire. Drones de combat, flotte de chasse ou de frégates, second porte-avions et véhicules blindés, de nombreux sujets ont été abordés, avec la crainte bien réelle exprimée par les parlementaires selon laquelle les capacités opérationnelles des armées françaises seraient, dans les années à venir, insuffisantes pour…

Lire l'Article

La Marine Indienne privilégie 6 sous-marins nucléaires d’attaque à un 3ème porte-avions

Le developpement d’un troisième porte-avions et de son groupe aérien embarqué pour la Marine Indienne revêt un enjeu symbolique fort dans le pays. Pour New Delhi, il s’agit de montrer à Pékin mais également à Islamabad que la Marine indienne joue désormais dans la cour des grandes Marines de Haute-Mer, et ce d’autant que ce troisième navire doit être équipé de catapultes, de brins d’arrêts, et d’avions de combat modernes, avec en ligne de mire le developpement d’un nouveau chasseur embarqué national, le programma AMCA. Pourtant, et en dépit de toute la symbolique qui entoure ce programme, la Marine Indienne a officiellement fait savoir au…

Lire l'Article

Type 214, Scorpene, Yuan : quelles sont les performances des sous-marins conventionnels modernes ? – 1ère partie

Avec le retour des tensions internationales, au début des années 2010, le rôle des sous-marins d’attaque s’est considérablement élevé pour les Marines mondiales. Une nouvelle génération de sous-marins d’attaque à propulsion conventionnelle entre désormais en service, souvent dotés de modules anaérobies étendant leur autonomie en plongée et offrant des performances accrues et des capacités offensives renforcées. Une dizaine de modèles se partagent aujourd’hui ce marché souvent critique pour nombre de marines. Dans cet article, nous allons présenter les 5 premiers modèles (classement alphabétique par pays), pour en comprendre les performances et les atouts. Un second article présentera les 5 derniers modèles. Allemagne : Type 212…

Lire l'Article

En Asie du Sud-Est, le nombre de sous-marins a augmenté de 300% en 20 ans

Avec la montée en puissance de la flotte chinoise, qui ambitionne d’égaler l’US Navy d’ici 2050, et la politique de faits accomplis parfois mise en oeuvre par Pékin, les tensions navales dans le Sud-Est asiatique sont allées crescendo depuis une dizaine d’années. On ne s’étonnera pas, dès lors, de constater que la majorité des pays de la zone développent et modernisent leurs Marines, parfois de façon conséquente. Au delà du Japon, des deux Corées, de l’Australie et de l’Inde, beaucoup de Marines, qui jusque là étaient cantonnées à des missions de défense côtière et d’action de l’Etat à la Mer, se voient désormais dotées de…

Lire l'Article

Pour construire de nouveaux sous-marins en Inde, Naval Group cherche à développer des partenariats exclusifs avec les chantiers navals locaux

D’après une information du journal indien The Economic Times, le constructeur naval français Naval Group serait en discussion avec les deux chantiers navals indiens sélectionnés par New Delhi pour construire les six nouveaux sous-marins du Project 75i. Considéré comme l’un des deux plus sérieux candidats de cette compétition, Naval Group cherche cependant à promouvoir des relations d’exclusivités entre les constructeurs internationaux et les chantiers navals indiens. Pour le groupe français, des liens forts et pérennes entre fournisseurs étrangers et constructeurs locaux permettraient au Ministère de la Défense indien de conduire ses programmes plus rapidement, à un meilleur coût, tout en assurant un renforcement de la…

Lire l'Article

La Turquie en passe d’achever la modernisation du premier sous-marin Agosta-90B pakistanais, malgré l’opposition française

Ces derniers jours, la presse turque et pakistanaise est revenue sur le programme de modernisation des sous-marins pakistanais de type Agosta-90B en cours de refonte en Turquie. La société turque STM, en charge de la refonte du premier bâtiment, aurait ainsi affirmé qu’un premier Agosta-90B modernisé serait lancé d’ici la fin du mois « malgré les sanctions et restrictions » imposées par la France. La déclaration ne précise cependant pas si ses sanctions et restrictions sont imposées par les autorités françaises ou par Naval Group, le constructeur des Agosta, ni si elles s’exercent sur le client final (le Pakistan) ou sur les industriels turcs en charge de…

Lire l'Article

Avec le modèle de sous-marin SMX 3.0, Naval Group sort le grand jeu pour s’imposer en Inde

Lors du salon DEFEXPO en Inde, Naval Group a exposé son concept SMX 3.0 et, ce faisant, levé le voile sur ce que pourrait être sa proposition pour le programme de sous-marins P75i. D’après plusieurs sources, citant des représentants de Naval Group, le modèle de sous-marin serait ainsi proche, si non inspiré, du SMX 3.0, un design présenté pour la première fois lors du salon Euronaval 2016, à Paris. Contacté à ce sujet, Naval Group nous indique que si le SMX 3.0 n’est pas à proprement parlé « le » sous-marin proposé pour l’Inde, il est représentatif de ce que le groupe français peut proposer en terme…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR