Le sénat américain vote la réactivation du dispositif Prêt-Bail pour soutenir l’Ukraine

Au début des années 30, les Etats-Unis choisirent une posture internationale de neutralité, répondant à une importante volonté de l’opinion publique américaine de ne pas se laisser à nouveau entrainer dans une nouvelle guerre européenne. A partir de 1939, cependant, le Président Roosevelt imposa le dispositif Cash and Carry, permettant aux alliés occidentaux des Etats-Unis comme le Royaume-Uni et la France, de commander des materiels militaires produits par l’industrie US pour renforcer leurs propres capacités face à la montée en puissance des armées allemandes et italiennes en Europe, et japonaise dans le Pacifique, pour peu que ceux-ci soient immédiatement payés en dollar ou en or.…

Lire l'Article

SCAF : Le gouvernement français prend des positions défensives face à Berlin

A l’occasion de son intervention face à la Commission Défense et Affaires Etrangères du Sénat le 3 mars 2021, le CEO de Dassault Aviation, Eric Trappier, a une nouvelle fois fait part de agacement concernant le programme de système de combat aérien du futur européen qui rassemble la France, l’Allemagne et l’Espagne, et notamment contre les exigences largement excessives formulées par les autorités germaniques et ibériques. Lors de son intervention, le dirigeant français a également mis en cause la gestion faite du programme et des négociations entre états par la Direction Générale de l’Armement française et ses deux homologues allemandes et espagnoles, mais également par…

Lire l'Article

Pour le DGA, il est important de refonder les relations avec les industriels

Joëlle Barre, le Délégué Général de l’Armement, s’est exprimé sur l’évolution des rapports entre la DGA et les industriels lors de son audition au Sénat. Selon lui, si effectivement des efforts doivent être faits pour améliorer le traitement administratif des commandes de la part de l’Etat et la DGA, il revient également aux industriels de « prendre leurs responsabilités », notamment en ce qui concerne le respect des délais et les dépassements de coûts, s’appuyant sur les exemples de l’A400m et des Barracuda. L’approche du DGA est certes argumentée, mais elle est également contestable. En effet, pour chaque exemple de dépassement de budget ou de délais du…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR