L’Iran déploie son premier satellite militaire alors que les tensions montent entre Téhéran et Washington

La Garde Révolutionnaire iranienne a annoncé hier avoir procédé au lancement du premier satellite militaire du pays, le Noor-1. Sur le plan technique, cette mise en orbite est une grande première pour l’Iran, à plus d’un titre. Mais le timing de ce lancement militaire participe également au jeu de stratégie déclaratoire entre Téhéran et Washington, et contribue ainsi à augmenter les tensions entre les deux pays. Après des débuts prometteurs, avec trois lancements successifs réussis entre 2009 et 2012, le programme spatial iranien a accumulé les échecs. Le dernier tir réussi date ainsi de 2015, avec le lancement du petit satellite expérimental Fajr par une…

Lire l'Article

L’Iran ne serait plus qu’à 2 ans de disposer des missiles balistiques nucléaires

Selon les informations obtenues par le site breakingdefense.com, les services de renseignement israéliens disposeraient d’éléments permettant d’estimer que les ingénieurs iraniens ne seraient plus qu’à deux années de pouvoir embarquer sur un missile balistique à moyenne portée, comme le Shahab 3 portant à plus de 1000 km, une tête nucléaire, menaçant de fait une grande partie du Moyen-Orient, dont le territoire hébreux. Les inquiétudes israéliennes concernant le programme nucléaire iranien n’ont rien de nouveau, et Tel Aviv a, à plusieurs reprises, exprimé ses préoccupations concernant les progrès réalisés par les ingénieurs iraniens, notamment concernant l’enrichissement du minerais et a miniaturisation des équipements, permettant notamment de…

Lire l'Article

L’Iran développe de nouveaux systèmes stratégiques

L’Iran a présenté officiellement le nouveau missile de croisière hoveizeh (endiguer), d’une portée annoncée de 1350 km, qui sera déployé dans les unités aérospatiales des gardiens de la Révolution.  Parallèlement, elle a annoncé que son missile balistique de portée intermédiaire (2000 km) Khorramshahr serait désormais doté d’une nouvelle charge militaire de 2 tonnes. Alors que les Etats-Unis ont dénoncé l’accord de Vienne signé en 2015, levant les sanctions économiques contre l’engagement du pays de renoncer à son programme nucléaire militaire, l’Iran continue de revendiquer le droit de développer ses propres systèmes stratégiques, arguant du fait que n’ayant pas de têtes nucléaires pour les équiper, ils respectent les…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR