A-t-on surévalué les Armées russes ?

Depuis l’entame de l’offensive russe contre l’Ukraine, les armées du Kremlin sont observées avec attention par les spécialistes militaires. Il s’agit, en effet, du premier déploiement massif de ces armées depuis l’invasion de la Georgie en 2008, opération qui avait révélé de nombreuses défaillances sévères en leur sein. Or, comme en 2008, il apparait que les Armées russes font l’objet d’importantes difficultés, alors même que les réformes de 2008 et de 2012 étaient conçues spécifiquement pour les corriger et amener les armées russes à un standard opérationnel bien supérieur que celui constaté sur le terrain. Dans ces conditions, et eu égard aux observations faites sur…

Lire l'Article

Face à la résistance ukrainienne, les armées Russes changent de stratégie

Alors que l’offensive russe marque la pas devant Kyiv et Kharkiv, et que les villes données comme aux mains des russes, comme Kherson et Berdyansk, continuent de résister malgré une situation très détériorée pour les défenseurs ukrainiens, les armées russes ont, semble-t-il, changé radicalement de stratégie pour venir à bout de la résistance ukrainienne. Renonçant aux opérations spéciales et à l’utilisation intensive des forces aéroportées, les forces russes s’engagent, selon de nombreux rapports, dans une doctrine bien plus conventionnelle, avec des attaques massives menées par des bataillons inter-armes appuyés d’un important soutien d’artillerie et de l’aviation tactique, laissant craindre une hausse très rapide des pertes…

Lire l'Article

Quelle est la puissance militaire conventionnelle de la Russie aujourd’hui ?

En 2015, en référence aux interventions militaires russes en Crimée et en Syrie, le président B. Obama avait déclaré que la Russie n’était plus qu’une force régionale sur le déclin. Aujourd’hui, alors que Moscou a massé prés de 100.000 hommes aux frontières de l’Ukraine, le Président Russe Vladimir Poutine estime que la puissance militaire de son pays est suffisante pour lui permettre d’imposer des conditions fermes aux pays européens quant à l’avenir de son voisin. Considérant la discrétion de l’ensemble des puissances européennes dans ce dossier, force est de constater que, pour aucune d’entre elles, la Russie n’est aujourd’hui une puissance militaire négligeable, et encore…

Lire l'Article

Face à la menace occidentale, Vladimir Poutine va augmenter les défenses aériennes russes

Entre 2012 et 2020, les forces armées russes ont subi une phase de modernisation et de préparation opérationnelle d’une ampleur exceptionnelle, voyant notamment le nombre de ses brigades de combat passer de 15 à 65, et le taux de materiels « modernes » en dotation passer de moins de 50% à plus de 70%. Elles ont notamment mis en service prés d’une centaine de système S-400 au sein d’une vingtaine de régiments, ainsi que de plus de 1200 chars modernisés T90, T72B3/M et T80BVM. Prés de 250 nouveaux avions de combat Su-34, Su-35, Mig-35 et Su-30 ont rejoints leurs unités, ainsi qu’un grand nombre d’hélicoptères, de drones…

Lire l'Article

En s’équipant de chasseur-bombardier Su-34, l’Algérie s’exposerait à des sanctions américaines

Longtemps annoncé, il semble que le contrat portant sur l’acquisition par Alger de 12 chasseurs-bombardiers Su-34 soit désormais effectivement sur le point d’être officialisé par les autorités du pays. Ces appareils de presque 24 mètres de long et pesant jusqu’à 45 tonnes au décollage dérivés du célèbre Su-27, participeraient à la modernisation des forces aériennes algériennes. Le premier lot de 6 appareils doit en effet arriver dans les semaines à venir en Algérie, les 6 autres devant être livrer en 2022 et 2023. Si cette livraison intervient effectivement, après avoir été maintes fois annoncée comme imminente et ce depuis 2016, elle marquera le premier succès…

Lire l'Article

La Russie va commander une quarantaine de Su-35s supplémentaires en 2020

Après avoir annoncé la commande de 76 chasseurs de nouvelle génération Su-57 passée en 2019, puis celle de plus d’une cinquantaine (entre 48 et 76 selon les sources) de chasseurs bombardiers tactiques Su-34, c’est au tour du chasseur polyvalent Su-35s d’être commandé par les forces aériennes russes. Selon le site tvzvesda.ru dédié aux forces armées russes, le ministre de La Défense russe, Serguei Shoigou, a en effet annoncé la commande, d’ici la fin d’année, de nouveaux Su-35s, pour un montant de 70 Md de roubles, soit un peu moins de 1 Md$. Ce montant indique que la commande portera sur une quarantaine de nouveaux appareils,…

Lire l'Article

Avec 2 Su-24 syriens et 6 drones turcs abattus en 24 heures, le conflit en Syrie est-il en passe de basculer ?

Ces dernières 24 heures, alors même que le Président russe V. Poutine et son homologue turc R.T Erdogan se sont entretenus au téléphone pour tenter de désamorcer la spirale d’engagement à l’oeuvre en Syrie, les affrontements sur le terrain ont franchit une nouvelle étape vers un engagement plus global, et massif, entre les belligérants. Coté turc, on revendique la destruction de 2 avions Su-24 syriens, abattus par ses F16, ainsi que des frappes multiples par drones ayant détruits de nombreux chars, pièces d’artillerie et même un système anti-aérien Pantsir S1, dans une opération baptisée « Bouclier du Printemps » lancée en représailles de la mort de ses…

Lire l'Article

La Russie va commander « plusieurs douzaines » de bombardiers tactiques Su-34 modernisés

Selon un article publié par l’agence Tass, citant une source au ministère de la Défense russe, ce dernier s’apprête à commander un nouveau lot de « plusieurs douzaines » (48 selon des informations précédentes) de bombardier tactiques Su-34, dans une version modernisée intégrant une électronique et des équipements développés au travers du programme experimental Sych. Cette nouvelle commande, qui devrait être officialisée d’ici l’été, viendra renforcer les quelques 130 Su-34 actuellement en service dans les forces aériennes russes, remplaçant probablement les bombardiers Su-24 les plus anciens. Cette annonce n’est guère une surprise. En effet, elle était attendue depuis plusieurs mois, lorsque le planning de production de l’industrie…

Lire l'Article

Les bombardiers russes sont-ils précis ?

Dans une déclaration faite à l’occasion de l’ouverture de la conférence technique annuelle avec les chefs d’état-major des armées, le ministre de La Défense russe, Sergei Choïgou, a déclaré que, désormais, les bombardiers russes étaient en capacité de larguer des bombes lisses avec une « précision de 10 à 15m », soit la précision moyenne des bombes à guidage GPS utilisées dans les armées occidentales, comme la JDAM américaine, ou l’A2SM française (en version GPS). Il a ajouté que cette précision était atteinte à l’aide de nouveaux systèmes de visée, et a été démontrée lors de l’intervention en Syrie. On peut légitimement s’interroger sur la véracité des…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR