L’Indonésie annule sa commande de Su-35 russes sous la pression des Etats-Unis

Traditionnellement non alignée, l’Indonésie avait coutume d’équilibrer ses acquisitions en matière d’équipements de défense entre les différents blocs. Durant la guerre froide, comme l’Inde, les forces aériennes de Jakarta faisaient ainsi voler conjointement des Mig 19 et Mig 21 soviétiques aux cotés de A4 Skyhawk américains, et cette situation a perduré après la chute de l’Union Soviétique, en faisant évoluer ensemble des Su-27 et Su-30 russes et des F16 américains. Mais ce type de positionnement « intermédiaire » ne convient plus à Washington. Depuis son arrivé à la Maison Blanche, Donald Trump a clairement entrepris de reconstituer une structure de bloc sur la planète, avec d’un coté…

Lire l'Article

Les forces turques préparent-elles une grande offensive en Syrie ?

Suite aux accrochages sérieux, le 11 février, entre les forces armées syriennes en route pour reprendre la ville d’Idleb, et l’armée turque présente autour de la ville, qui firent plus de 125 morts de part et d’autres, le président turc R.T Erdogan avait promis, le 12 février, une riposte massive et étendue pour frapper les forces syriennes « partout ou elles se trouvent ». Il semble désormais que les forces armées turques se préparent effectivement à joindre le geste à la parole. En effet, selon des médias en langue arabe cités par l’agence Tass, un convoi militaire de plus de 300 camions et véhicules blindés aurait été…

Lire l'Article

Pour faire face à la Chine, l’Indonésie s’intéresse au Rafale et aux sous-marins français

Selon Michel Cabirol dans les colonnes du site économique latribune.fr, la visite du ministre de La Défense indonésien, Prabowo Subianto, à Paris en début de semaine aurait ouvert des opportunités interessantes pour l’industrie de Défense française dans le pays. En effet, Jakarta, qui vient d’augmenter le budget des armées de 16% en 2020, s’intéresserait à plusieurs équipements majeurs français pour renforcer ses forces armées, et être en mesure de dissuader Pékin de toute action par excès de confiance dans la région. S’il ne s’agit, pour l’heure, que de discussions préalables, la solution française offrirait plusieurs atouts non négligeables pour emporter la décision. Selon les informations…

Lire l'Article

Les sanctions occidentales menacent plusieurs programmes de défense turcs

La portée des sanctions européennes concernant les livraisons d’armes et de systèmes de Défense à la Turquie suite à l’offensive menée contre les forces kurdes du YPG dans le nord de la Syrie, et l’acquisition de batteries de systèmes anti-aériens S400 auprés de la Russie, a fait l’objet de nombreuses interrogations. Pourtant, il semble que ces mêmes sanctions menacent désormais l’exécution de plusieurs programmes de défense majeurs de l’industrie de défense turque. Nous avons déjà fait état des conséquences d’un probable refus de la France de livrer certaines technologies dans le cadre du developpement d’un système anti-aérienne dérivé sur SAMP-T Mamba franco-italien. Mais deux autres…

Lire l'Article

Les Etats-Unis menacent l’Egypte au sujet de l’acquisition de Su-35 russes

Depuis l’entrée en vigueur du CAATSA, pour Countering Adversery of America Through Sanction Act, une loi destinée à permettre à l’exécutif américain de mettre en place des sanctions économiques contre les pays jugés hostiles aux Etats-Unis, la mise en œuvre de cette loi est devenue une arme économique à géométrie variable pour la Maison Blanche. Ainsi, l’acquisition d’équipements de défense identifiés comme critiques et fabriqués par une nation jugée hostile, peut entrainer la mise ne œuvre de sanctions économiques sévères. C’est ainsi que la Maison Blanche a clairement fait savoir que si Ankara persévérait à vouloir acquérir les systèmes anti-aériens S-400 russes, le pays pourrait…

Lire l'Article

La Russie va entamer une importante modernisation de ses chasseurs polyvalents Su-30SM

Le Su-30SM représente aujourd’hui un des appareils les plus performants des forces aériennes et aéronavales russes. Polyvalent, lourdement armé et bénéficiant d’un équipage à deux, il peut aussi bien assurer des missions de défense aérienne que d’attaque de précision, ou de lutte antinavire. Mais l’appareil, dont l’entrée en service date de 18 ans, commence à être dépassé par les dernières technologies en service, tant dans les armées russes qu’occidentales. Le vaste plan de modernisationannoncé en septembre 2018, devrait donc prochainement être entamé, alors qu’une ultime commande de 60 appareils devrait prochainement être signifié au constructeur. Parmi les éléments modernisés, le remplacement des deux réacteurs AL-31FP par…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR