Faut-il en finir avec les avions de combat de « 5ème génération » ?

Lorsque Lockheed-Martin présenta pour la première fois son F-22 Raptor, ce dernier fut présenté comme un appareil de « 5ème génération », pour marquer son caractère disruptif tant du point de vue opérationnel que technologique, avec les avions de combat antérieurs. Au delà de son prix unitaire de 160 m$ qui, à lui seul, suffisait à justifier d’un aspect disruptif majeur puisque deux fois plus cher que le F-15E ou le F/A 18 E/F alors les avions de combat les plus onéreux en service ou en préparation outre-atlantique, l’appareil disposait en effet de capacités uniques, comme une furtivité multi-aspect très avancée, sans égaler toutefois celle du F117A…

Lire l'Article

Terminator, TOS-2 et Su-57, la Russie déploie ses nouveaux systèmes d’arme en Ukraine

Lors des deux premières phases de l’offensive contre l’Ukraine, les forces armées russes s’appuyèrent essentiellement sur leurs unités les plus aguerries et les mieux équipées en dehors de quelques unités d’élite gardées en réserve. C’est la raison pour laquelle, lors des premières semaines du conflit, les pertes matérielles russes documentées étaient principalement composées de blindés modernisés comme les chars lourds T-72B3 et B3M, T-80U et BVM, et quelques T-90A, ainsi que de nombreux BMP-2, BMP-4 et autres BMD. Les nombreuses pertes enregistrées par les armées russes lors de ces deux phases avortées, amenèrent l’Etat-Major à changer de stratégie et à réviser ses objectifs, mais également…

Lire l'Article

Face aux européens, l’Armée russe en 2030 sera bien plus puissante qu’aujourd’hui

La présente crise russo-ukrainienne, quelle que soit sa conclusion, aura permis à Moscou de faire une extraordinaire démonstration de force en Europe, au point qu’aucun pays européen, même les plus proches de Kiev, n’envisage de s’engager militairement aux cotés des armées ukrainiennes en cas de conflit. Et force est de constater que ces armées russes sont parvenues à mobiliser, déplacer et assembler une centaine de bataillon tactique interarmes, l’équivalent russe des Groupement tactique inter-armes français, soit 65 % de sa force opérationnelle terrestre, et ce entre le milieux du mois de novembre et le début du mois de février. A titre de comparaison, l’Armée de…

Lire l'Article

Le drone de combat russe S-70 Okhotnik-B sera plus furtif qu’anticipé

Contrairement aux forces aériennes européennes qui prévoient de s’appuyer, dans les décennies à venir, sur des chasseurs pilotés et éventuellement sur des drones aéroportés Remote Carrier pour les missions de chasse et d’attaque, la Russie a fait le choix de developper, aux cotés de ses avions de combat Su-57 et Su-75 de nouvelle génération et des drones aéroportés Grom, un drone de combat lourd destiné à prendre une place prépondérante dans l’inventaire aérien, en remplaçant une partie des chasseurs et avions d’attaque légers, comme le Mig-29 et le Su-25. Ce drone, désigné S-70 Okhotnik B (chasseur en russe), a été dévoilé pour la première fois…

Lire l'Article

Face à la menace occidentale, Vladimir Poutine va augmenter les défenses aériennes russes

Entre 2012 et 2020, les forces armées russes ont subi une phase de modernisation et de préparation opérationnelle d’une ampleur exceptionnelle, voyant notamment le nombre de ses brigades de combat passer de 15 à 65, et le taux de materiels « modernes » en dotation passer de moins de 50% à plus de 70%. Elles ont notamment mis en service prés d’une centaine de système S-400 au sein d’une vingtaine de régiments, ainsi que de plus de 1200 chars modernisés T90, T72B3/M et T80BVM. Prés de 250 nouveaux avions de combat Su-34, Su-35, Mig-35 et Su-30 ont rejoints leurs unités, ainsi qu’un grand nombre d’hélicoptères, de drones…

Lire l'Article

La Russie développe une version aéroportée « légère » du missile hypersonique anti-navire Tzirkon

Depuis l’entrée en service du missile hypersonique Kh47m2 Kinzhal au sein des forces aériennes russes en à la fin de l’année 2017, le pays a pris une avance confortable vis-à-vis des autres nations, et notamment des Etats-Unis, dans ce domaine. Et les essais concluants du système anti-navire hypersonique 3M22 Tzirkhon conduits ces derniers mois n’ont fait que renforcer cet état de fait, d’autant que contrairement au Kinzhal, le Tzirkon emploie un nouveau moteur de type Scramjet pour sa propulsion. C’est précisément sur la base d’un tout nouveau scramjet désigné « Objet 70 » (Izdelie 70), plus compact que celui employé à bord du Tzirkon, que les ingénieurs…

Lire l'Article

Le Ministère de la Défense Russe pourrait acquérir le Checkmate sur la prochaine loi de programmation

Jusqu’à présent, la communication des autorités russes autour du nouveau programme de chasseur monomoteur de 5ème génération Checkmate n’avait porté que sur des aspects industriels et d’exportation. L’acquisition de l’appareil par les forces armées russes, elle, avait toujours été un sujet soigneusement évité par celles-ci, et ce d’autant que le pays est déjà pleinement engagé dans une loi de programmation militaire, ou GPV, déjà très ambitieuse portant jusqu’en 2027, et se concentrant sur l’acquisition, dans ce domaine, de chasseurs Su-57, Su-35 et Su-34 et du drone lourd S70 Okhotnik-B pour moderniser les forces aériennes russes. Ajouter dans ces conditions l’acquisition d’un nouvel appareil non planifié…

Lire l'Article

Sukhoi développe un Su-57 biplace pouvant contrôler 4 drones S-70 Okhotnik B

Depuis sa presentation officielle, le drone de combat lourd S-70 Okhotnik B, développé par l’avionneur russe Sukhoi, a toujours été présenté comme une extension du chasseur lourd Su-57, appelé a remplacer les Su-27 au sein des forces aériennes russes, et à devenir la base technologique d’un grand nombre d’appareils, à l’instar de son prédécesseur. De fait, l’annonce d’une version biplace de l’appareil était attendue depuis un certain temps par les spécialistes du domaine, tant il semblait approprié d’ajouter un membre d’équipage pour contrôler plusieurs drones de ce type. C’est désormais chose faite, puisque l’Agence Tass, citant une source du ministère de La Défense, a publié…

Lire l'Article

Que sait-on du nouveau chasseur léger russe ?

L’annonce de la présentation d’un nouveau modèle de chasseur léger développé par le russe Rostec à l’occasion du salon moscovite MAKS 2021 avait déjà fait l’effet d’une petite bombe dans le petit monde de l’aéronautique militaire mondiale. Mais les photos montrant un appareil dont l’état de developpement est visiblement bien avancé même s’il est couvert de bâches, et le hall affichant fièrement le mot « CheckMate » en anglais, Echec et Mat en français, montrent que, de toute évidence, l’industrie aéronautique russe entend marquer les esprits avec cet appareil lors de ce salon. C’est donc l’occasion de faire la synthèse de ce que nous savons déjà sur…

Lire l'Article

Plus d’informations sur le programme de chasseur léger de nouvelle génération russe

Les efforts de la Russie en vu de developper un nouveau chasseur léger pouvant être piloté ou employé sous forme de drones semblent porter, et l’agence officielle TASS comme le site RIanovosti.ru ont obtenu des informations complémentaires permettant de se faire une idée des performances, mais également du positionnement du nouvel appareil dont le developpement avait été publiquement annoncé par le PdG du groupe Rostec, Sergei Chemezov, en décembre 2020. On apprend ainsi que le nouveau chasseur aura une masse maximale au décollage de 18 tonnes, le classant dans la catégorie du Mirage 2000 ou du JF-17, qu’il sera propulsé par le réacteur Izdeliye 30…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR