Ces 7 technologies qui vont révolutionner le champs de bataille d’ici 2040

Si les dernières années de la guerre froide fut l’occasion de nombreuses et importantes avancées technologiques dans le domaine des armements, avec l’arrivée des missiles de croisière, des avions et navires furtifs et de systèmes de commandement et de géolocalisation avancés, cette dynamique fut stoppée nette avec l’effondrement du bloc soviétique. En l’absence d’un adversaire majeur et téchnologiquement avancé, et en raison des nombreuses campagnes disymétriques auxquelles participèrent les forces armées, bien peu d’avancées significatives furent enregistrées du point de vue technologique entre 1990 et 2020, à l’exception notable de la généralisation des drones aériens de tous types. Mais avec l’émergence, depuis le début des…

Lire l'Article

Le futur destroyer DDG(x) de l’US Navy sera-t-il un destroyer de « transition » ?

Alors que le Congrès a avalisé pour 2022 la construction d’un destroyer de la classe Arleigh Burke Flight III supplémentaire, et que l’US Navy a annoncé un vaste plan de modernisation de ses destroyers Arleigh Burke Flight IIA pour y installer le nouveau radar SPY-6 à antenne électronique active comme pour le Flight III et les frégates de la classe Constellation, la marine américaine avance également sur le remplaçant du destroyer Arleigh Burke mais également des croiseurs de la classe Ticonderoga, alors que 32 unités de ces deux classes doivent être retirées du service dans les années à venir. La communication autour du nouveau navire,…

Lire l'Article

Synthèse 2020 : Les grandes avancées technologiques de Défense en 2020

Si 2020 restera dans l’histoire comme l’année de la grande Pandémie de Covid-19, elle sera également, concernant les technologies de Défense, une année charnière marquant la transition entre la vision technologique héritée de la Guerre Froide qui avait peu évoluée ces 30 dernières années, et les approches technologiques de rupture en cours dans de nombreuses forces armées, et dans de nombreux laboratoires de recherche. Parmi ces avancées nombreuses et variées, certaines méritent une attention particulière. 1- Les Armes Hypersoniques Les armes hypersoniques ont été au coeur des préoccupations de l’immense majorité des grandes nations technologiques. Le sujet n’est pas nouveau, puisque le missile hypersonique Kh47m2…

Lire l'Article

Le Departement de La Défense américain défini un schéma directeur pour les armes à énergie dirigée

Selon le Pentagon, les armes à énergie dirigée, comme les laser à haute énergie et les armes à micro-ondes, sont appelées à devenir, dans les années à venir, prépondérantes aussi bien à bord des navires de guerre, que des blindés et même des aéronefs. Au delà des écueils technologiques qui restent à franchir, notamment en matière de production énergétique, le Département de La Défense a pris l’initiative de confier à un des vétérans des programmes de laser embarqués de l’US Navy, Christopher Behre, la rédaction d’un schéma directeur technique, qui servira de cadre à l’ensemble des développements de ces systèmes d’armes dans les armées américaines,…

Lire l'Article

Le système de défense laser Helios équipera le premier destroyer de l’US Navy dès 2021

L’ensemble des armées américaines considèrent que les systèmes d’arme à énergie dirigée assureront en grande partie la protection anti-aérienne rapprochée des forces, et ce avant la fin de la décennie en cours. Précurseur en la matière, avec le système AN/SEQ-3 Laser Weapon System installé à bord de l’USS Ponce en 2014, l’US Navy le sera également lorsqu’en 2021, son premier destroyer de classe classe Arleigh Burke sera équipé du système laser HELIOS, afin d’assurer la protection du navire contre les drones, les embarcations légères et, le cas échéant, les missiles légers. A l’occasion du Directed Energy Summit 2019, le contre-amiral Ron Boxall a en effet…

Lire l'Article

L’US Navy parie sur le laser pour protéger ses bâtiments de combat

Pour expliquer à quel point l’US Navy est prête à s’investir dans la technologie Laser, notamment pour défendre ses bâtiments de combat, le Chef des opérations navales de surface, le contre-amiral Ron Boxall, a donné l’exemple de Cortez, qui coula ses navires en arrivant sur le nouveau monde, afin de galvaniser ses hommes, qui savaient qu’il n’y aurait pas de fuite possible. Et en effet, la marine américaine compte bien forcer le destin, en remplaçant dès 2021 sur le destroyer USS Preble, celui-là même qui ne cesse de défrayer la chronique et ayant pris l’habitude de frôler les ilots revendiqués par la Chine en mer…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR