General Dynamics et Epirus embarquent le système anti-drones micro-onde Leonidas sur blindé Stryker

La lutte contre la menace que représente désormais les drones et les essaims de drones est au coeur des préoccupations de l’US Army, qui a développé une stratégie basée sur 4 équipements pour traiter la majorité des menaces, allant des missiles aux essaims de drones. Mais une faiblesse apparaissait dans cette construction de capacités, l’absence de systèmes mobiles capables de faire face à des essaims de drones, c’est à dire à un grand de nombre de drones agissant de concert pour saturer les défenses de l’adversaire, le système à micro-onde IPFS-HPM conçu à cet effet prenant place dans un container de 20 pieds, ne pouvant…

Lire l'Article

Essaim de drones et énergie dirigée, le duo technologique américain pour vaincre le déni d’accès

Entre l’effondrement de l’Union Soviétique le début des années 2010, les forces aériennes occidentales, et américaines en particulier, avaient la certitude de pouvoir imposer leur supériorité dans les airs à n’importe quelle autre puissance, au point d’engager des campagnes majeures sans jamais avoir besoin de déployer des troupes au sol, comme au Kosovo en 1999 lors de l’opération Force Alliée, ou en Libye en 2011 lors de l’opération Harmattan pour la France et Unified Protector pour l’ONU. Mais l’arrivée progressive de nouveaux systèmes de défense anti-aérienne, comme le S-400 (2007) et le S-350 (2019) en Russie, et le HQ-9B (2007) et le HQ-16 (2012) en…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR