La Turquie s’enfonce dans le déni concernant ses programmes de défense

A force de vouloir jouer sur plusieurs tableaux à la fois, Ankara semble désormais voir les perspectives concernant ses ambitieux programmes de défense se heurter à la réalité des relations internationales. Ainsi, dans le cadre du programme T-FX visant à concevoir un chasseur bombardier de nouvelle génération pour remplacer les F-4 et F-16 les plus anciens, et qui escompte toujours produire un premier prototype d’ici 2023, le directeur des industries de défense turques, Ismail Demir, a annoncé le 4 décembre que le nouvel appareil serait propulsé, dans sa version initiale, par le réacteur F-110 de l’américain General Electric, le réacteur qui équipe notamment le F-16…

Lire l'Article

Exclue du programme F35, la Turquie réorganise ses ambitions aéronautiques sans l’Occident

Alors que le Departement Américain de La Défense venait de signifier officiellement à Ankara son exclusion définitive du programme F35 à la suite de l’acquisition de systèmes S400 auprés de la Russie, Selcuk Bayraktar, le CTO de la société Bayraktar, bien connue pour ses drones TB2 qui jouèrent un rôle déterminant lors des engagements turcs en Syrie et en Libye, ainsi qu’aux mais des forces Azeri lors du conflit du Haut-Karabakh de 2020. Ce dernier détailla la feuille de route que les autorités turques s’apprêtaient à suivre dans le domaine de l’aéronautique militaire. Et le moins qui puisse être dit, c’est que le pays ne…

Lire l'Article

L’Hypothèse Sukhoï refait surface en Turquie

Après une fin d’année des plus tendues, notamment du fait de la mise en oeuvre de sanctions imposées par le Congrès américain, les autorités turques avaient choisi de prendre un profil plus conciliant sur la scène internationale, en apparence du moins, de sorte à s’attirer les bonnes grâces du nouveau président américain Joe Biden, et de lever les sanctions américaines et européennes qui entravent sévèrement le bon déroulement des programmes de défense du pays. Si certains ont effectivement modifié leur posture, comme l’Europe qui, sous la pression de Berlin, a suspendu la mise en oeuvre des sanctions pourtant symboliques décidées fin décembre afin de ne…

Lire l'Article

L’Ukraine nationalise le motoriste Motor Sich empêchant sa prise de contrôle par la Chine

C’est incontestablement un grand service que vient de rendre l’Ukraine, et son président Volodymyr Zelenskiy, aux Etats-Unis et à l’occident, en décidant de nationaliser le motoriste aéronautique national Motor Sich, pour empêcher que l’entreprise, et ses savoir-faire en matière de moteur d’avions et d’hélicoptères, ne tombent sous sous le contrôle de la société chinoise Skyrizon, et par la même, permettent aux industries aéronautiques chinoises de combler leur retard dans le domaine des turboréacteurs et turbopropulseurs aéronautiques. Ce faisant, le président Zelenskiy expose l’Ukraine à la colère de Pékin, ainsi qu’à d’importants dommages et intérêts, tout du moins si l’on en croit le discours officiel de…

Lire l'Article

Le Russe Rostec développerait un chasseur léger monomoteur de 5ème génération

L’industrie de Défense russe a enregistré de nombreux succès ces dernières années sur la scène nationale mais surtout internationale, avec une moyenne de 13,5 Md$ exportés chaque année sur les 5 dernières années. Cela lui permit de moderniser nombre de ses infrastructures, mais également d’entamer des travaux de developpement en dehors d’une commande nationale, même si l’état russe reste l’actionnaire majoritaire et parfois unique de la plupart de ces entreprises. Plusieurs programmes propres ont ainsi été lancés, notamment dans le domaine des drones et de la robotique. Mais les déclarations du président du géant technologique russe Rostec ce lundi lors d’une conférence de presse montrent…

Lire l'Article

L’Ukraine et la Turquie avancent dans leur collaboration industrielle Défense

Il y a quelques jours, nous pointions les difficultés auxquelles étaient confrontées l’industrie de Défense turque après les interventions des forces armées du pays en Syrie, Libye et en Azerbaïdjan, actions ayant entrainé une certaine mise au ban du pays de la part de nombreux acteurs industriels et technologiques de la Défense européenne, américaine, et même russe. Mais il reste un pays pour qui la Turquie pourrait bien s’avérer le partenaire idéal, et vice-versa : l’Ukraine. En effet, L’industrie de Défense ukrainienne reste très active, même si ces dernières années, les exportations ukrainiennes en matière d’équipement de défense se sont clairement effondrées. Elle dispose notamment…

Lire l'Article

La Turquie serait-elle en peine de partenaires pour ses programmes de Défense ?

Le developpement de l’industrie de Défense turque a été l’un des objectifs stratégiques du président R.T Erdogan depuis son arrivé au pouvoir, en 2003. Il a, à ce titre, accordé des avantages fiscaux très importants aux investisseurs s’engageant dans cette voie, et a souvent mobilisé d’importants fonds publics pour mettre en place les infrastructures industrielles nécessaires. Bien évidemment, des tels investissements nécessitaient des résultats à la hauteur. Et depuis quelques années, l’industrie turque devient de plus en plus visible dans les salons internationaux de défense, au point de commencer à être considérée très sérieusement comme un compétiteur potentiel par les acteurs de ce secteur. Parmi…

Lire l'Article

Japon, Corée du Sud et Turquie vont-ils s’emparer du marché des chasseurs moyens 5G ?

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, 3 pays se sont traditionnellement partagés le marché des chasseurs légers en occident : la Grande-Bretagne (Vampire, Gnat, Harrier), la France (Mystère IV, Mirage III/F1/2000, Super-étendard) et les Etats-Unis (F86 Sabre, F104 Starfighter, F16). Etonnement, depuis prés de 30 ans, Grande-Bretagne et France semblent s’être définitivement tournées vers le marché des chasseurs moyens et lourds, avec les Tornado, Typhoon et Tempest d’un coté, et les Rafale et SCAF de l’autre. Il en va de même quand aux Etats-Unis, qui se contentent de moderniser la plate-forme F16 qui continue toutefois à caracoler en tête des ventes dans le…

Lire l'Article

Les drones turcs vont recevoir une liaison satellite et attirent les clients

Avec les munitions vagabondes israéliennes, les drones israéliens comme le désormais célèbre TB2 de Bayraktar ont incontestablement fait preuve d’une très grande efficacité lors du conflit dans le Haut-Karabakh, conflit durant lequel ils ont participé à l’élimination d’une grande partie des blindés et des fortifications arméniennes, et ce en dépit de la présence de moyens anti-aériens comme des batteries SA-8 d’origine soviétique. Ces succès ne font que confirmer ceux déjà enregistrés en Libye et en Syrie, théâtres sur lesquels ils auraient notamment obtenus d’importants succès contre des systèmes anti-aériens modernes comme le Pantsir S1 de facture russe, pourtant conçu pour lutter contre ce type de…

Lire l'Article

La Turquie construit une nouvelle usine pour son futur avion de combat T-FX

L’exclusion d’Ankara du programme F35 a évidemment fait couler beaucoup d’encre, en Turquie comme aux Etats-Unis. Au delà des aspects politiques et industriels, la principale contrainte pour les armées turques de cette décision liée à l’acquisition de systèmes S-400 d’origine russe, est l’absence de solution à court terme pour remplacer une partie de sa force aérienne atteint par une forte obsolescence, comme c’est le cas de ses F4E Phantom acquis dans les années 70. Mais cela prive également Ankara de soutiens occidentaux pour developper son programme de chasseurs de « nouvelle génération » T-FX, destiné à remplacer les quelques 250 F16 en service au sein des forces…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR