Quelles sont les opportunités d’exportation pour le Rafale pour 2023 ?

Avec 284 appareils commandés à l’exportation depuis 2015 pour 7 pays, l’avion de combat Rafale, longtemps décrié y compris au plus haut niveau de l’Etat, est désormais considéré comme un immense succès de Dassault Aviation, en venant flirter avec les succès à l’export du Mirage 2000 et ses 286 appareils exportés vers 8 pays. Si les commandes passées ces deux dernières années par l’Egypte (30 appareils), la Grèce (24 appareils dont 12 d’occasion compensés), la Croatie (12 appareils d’occasion compensés), l’Indonésie (42 appareils) et surtout les Emirats Arabes Unis avec 80 appareils pour un contrat record de 13,5 Md€, ont assuré la pérennité et l’activité…

Lire l'Article

Thales fin prêt pour répondre aux besoins SHORAD/CIWS des armées françaises

Plusieurs faiblesses critiques frappant les armées françaises ont été à plusieurs reprises détaillés sur Meta-Défense. Dans le cadre de la préparation de la Loi de Programmation Militaire 2024-2030, il semble, selon les informations ayant filtrées dans le domaine public, que plusieurs d’entre elles sont désormais prises en compte, avec des solutions envisagées à relativement court terme. C’est notamment le cas de la capacité de destruction des défenses anti-aériennes adverses et de guerre électronique pour le Rafale, le Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air et de l’Espace ayant annoncé, lors de son audition par la commission défense de l’Assemblée nationale, que cette capacité, initialement prévue dans…

Lire l'Article

Avec le RapidFire, la Marine Nationale tient enfin son système de protection rapprochée CIWS

Dès le milieux des années 60, les nouveaux navires de combat soviétiques se virent doter de systèmes de protection rapprochés AK-630, un canon hexatubes de 30mm à guidage radar destiné à intercepter avions de combat, hélicoptères et missiles anti-navires menaçant le bâtiment, et ayant franchit sa défense à longue et moyenne portée assurée par les missiles surface-air et l’artillerie navale. Une quinzaine d’années plus tard, l’US Navy commença a déployé sur ses nouveaux bâtiments le désormais célèbre système Phalanx, un canon de 20 mm lui aussi hexatubes capable de très grandes cadences de tir au delà de 4000 coups par minutes, pour intercepter les menaces…

Lire l'Article

Rafale, Caesar, FDI, Scorpene… : Quels sont ces équipements de défense français qui s’exportent si bien aujourd’hui ?

Les prises de commande à exportations d’équipements de Défense français ont atteint 11,7 Md€ en 2021, la troisième meilleure année jamais enregistrée par cette industrie alors que l’année 2022 s’annonce, quant à elle, celle de tous les records à plus de 20 Md€, notamment du fait de la commande de 80 avions Rafale par les Emirats Arabes Unis pour plus de 14 Md€. De fait, depuis 1950, la France évolue entre la 3ème et la 4ème place du classement mondial des exportateurs d’armement, derrière les Etats-Unis, l’Union Soviétique/Russie, et faisant jeu égale avec la Grande-Bretagne dans ce domaine. Les exportations françaises représentent aujourd’hui plus de…

Lire l'Article

Irak, Serbie, Colombie : Le Rafale toujours à l’offensive sur les marchés exports

2021 aura été, sans le moindre doute, l’année du Rafale, avec 188 appareils commandés à l’exportation par la Grèce (18+6 exemplaires), la Croatie (12 appareils), l’Egypte (30 appareils), les EAU (80 appareils) et l’Indonésie (42 appareils), ceux-ci venant s’ajouter aux 96 Rafale commandés précédemment par l’Egypte (24 appareils), le Qatar (24+12 appareils) et l’Inde (36 appareils). Ce faisant, le fleuron de Dassault Aviation et de l’ensemble de l’industrie aéronautique française, se rapproche des scores d’exportation de son prédécesseur, le Mirage 2000 avec 284 appareils commandés par 7 pays, contre 298 appareils commandés par 8 pays pour le 2000. Pour autant, l’avionneur français n’entend pas s’arrêter…

Lire l'Article

Plus de détails sur les nouvelles frégates polonaises Mièçznick

Le 4 mars dernier, alors que l’attention médiatique était entièrement portée sur les combats en Ukraine, Varsovie annonçait le vainqueur de la compétition visant à concevoir et fabriquer 3 nouvelles frégates et remplacer les deux frégates de type O.H Perry acquises d’occasion auprés de l’US Navy, et qui rejoignirent la Marine Polonaise au début des années 2000. C’est le britannique Babcock, associé aux chantiers navals PGZ Stocznia Wojenna et Remontowa Shipbuilding SA, ainsi qu’à Thales et MBDA, qui remportèrent la compétition face à la Meko 300 de l’allemand Thyssenkrupp. Le modèle retenu par Varsovie est l’Arrowhead 140, sur lequel est basé la nouvelle frégate venir…

Lire l'Article

L’US Navy choisit le sonar CAPTAS-4 de Thales pour ses nouvelles frégates Constellation

S’il est un domaine dans lequel le savoir-faire français de défense est universellement reconnu, c’est bien la lutte anti-sous-marine. Qu’il s’agisse de ses frégates, de ses sous-marins, ou de ses avions de patrouille maritime, la Marine nationale a très souvent fait la démonstration d’une technicité et de capacités avancées, surpassant même celles des pourtant très efficaces alliés américains et britanniques. Ainsi, à plusieurs reprises ces dernières années, les nouvelles frégates françaises de la classe Aquitaine ont remporté la compétition « Hook’em » organisée par l’US Navy, récompensant le ou les meilleurs équipages de l’OTAN dans le domaine de la lutte anti-sous-marine. Si la Marine Nationale récolte les…

Lire l'Article

Inde, Indonésie : Doit-on changer les paradigmes du programme Rafale pour anticiper les succès futurs ?

2021 aura été sans nul doute l’année de la consécration pour Dassault Aviation, Safran, Thales, MBDA et les quelques 400 entreprises françaises formant la Team Rafale, avec 146 commandes fermes à l’exportation ou en compensation d’appareils d’occasion. Et 2022 pourrait bien être une année faste elle aussi, avec deux grands contrats en ligne de mire, l’Inde pour sa Marine d’une part, et pour renforcer ses forces aériennes d’autre part face à la montée en puissance chinoise et pakistanaise, et l’Indonésie qui désormais intégré systématiquement le Rafale dans ses présentations concernant l’évolution de sa force aérienne. Dans le même temps, la France elle-même a commandé des…

Lire l'Article

Industrie, emplois, géopolitique et technologie : les points clés du contrat Rafale aux Emirats Arabes Unis

L’annonce de la commande exceptionnelle de 80 avions de combat Rafale par les Emirats Arabes Unis fut accueilli, en France, de manière contrastée. Comme c’est devenu désormais la règle à chaque annonce de contrat majeur de défense, un nombre non négligeable de leader politiques mais également d’ONG et de journalistes et éditorialistes, ont remis en cause la pertinence de ce contrat. Il est vrai qu’il ne s’agit pas toujours des mêmes arguments qui sont avancés. Ainsi dans le cas de la Grèce ou de la Croatie, les réserves mises en avant concernaient les capacités de paiement du pays, mais également l’impact sur le parc de…

Lire l'Article

Quelles sont les forces et faiblesses de l’industrie de défense française ?

L’industrie de défense française est aujourd’hui reconnue sur la scène internationale comme l’une des plus performantes et des plus exhaustives de la planète. Du sous-marin à propulsion nucléaire à l’avion de combat, en passant par les satellites de reconnaissance, les blindés et les missiles, les grandes entreprises de défense françaises sont présentes sur tous les créneaux, et s’arrogent à ce titre la 3ème place des pays exportateurs de technologie de défense après les Etats-Unis et la Russie, mais devant la Chine, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Elle représente, à ce titre, non seulement le pilier de l’autonomie stratégique française, mais une des industries exportatrices clés du…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR