Le programme F-35 fait toujours face à des délais et des surcouts importants

Ces derniers mois, le F-35 s’est imposé dans de nombreuses compétitions internationales, y compris en Europe Que ce soit en Suisse, en Finlande, au Canada ou encore en Allemagne, l’appareil de Lockheed-Martin a systématiquement pris le dessus sur ses homologues occidentaux, comme le Super Hornet américain, ou les Rafale, Typhoon et Gripen européens. Paradoxalement, dans le même temps, le Pentagone a annoncé qu’il entendait réduire le nombre des F-35 qui seront acquis d’ici 2025, et ce de manière substantielle. En effet, en dépit de son succès commercial incontestable, l’appareil continue de faire face à des délais importants concernant la mise à disposition de la version…

Lire l'Article

Avec le budget 2023, les armées américaines révèlent leur stratégie de transformation face à la Chine

Il est fréquent de lire à quel point les armées russes engagées en Ukraine reposent sur des équipements hérités de la période soviétique. Il est vrai que bien que modernisés, les T-72B3, T80BV, BMP-2 et autres Msta-S ont tous étés conçus dans les années 70 et 80, comme c’est le cas des avions de combat de la série Flanker ou des hélicoptères Mil et Kamov. Pour autant, force est de constater qu’en occident, la situation est en grande partie identique, y compris pour ce concerne la pointe de l’épée, à savoir l’US Army, qui continuent de s’appuyer sur les chars Abrams, les VCI Bradley, les…

Lire l'Article

L’US Marine Corps va embarquer 20 F-35B sur un porte-hélicoptères pour en faire un « Lightning-Carrier »

L’arrivée du F-35B, la version à décollage et atterrissage verticale ou court du Lighting II, offre de toutes nouvelles perspectives en matière de porte-avions légers et/ou dépourvus de catapultes. Bien plus performants et polyvalents que les AV-8 Harrier II qu’ils remplacent, les F-35B confèrent en outre au groupe aérien embarqué à bord de ces navires la capacité de mener des missions avancées, qu’il s’agisse d’interdiction du ciel ou de frappes vers la terre ou contre des cibles navales, même en l’absence d’aéronefs de soutien comme le l’EA-18G Growler de guerre électronique ou l’E-2C/D Hawkeye de veille aérienne. De fait, un porte-aéronefs armé de 18 à…

Lire l'Article

L’US Marines Corps veut révolutionner sa stratégie de Ressources Humaines pour faire face à la Chine

Depuis son arrivée à la tête du Corps des Marines des Etats-Unis en mars 2019, le général David H. Berger a entrepris un immense chantier de transformation de cette unité d’élite. Alors que depuis la fin de la Guerre Froide, le Corps avait peu à peu évolué vers une unité d’infanterie mécanisée de haute qualité, largement déployée en Afghanistan et en Irak par exemple, il dut profondément bouleverser la structure même de cette armée professionnelle pour revenir à sa mission fondamentale, l’assaut amphibie, en particulier pour être en mesure de relever le défi potentiel posé par la modernisation de l’Armée Populaire de Libération chinoise. Pour…

Lire l'Article

Le F-35B, vraie réussite mais handicap sévère pour le programme Joint Strike Fighter

Le 3 octobre 2021, à l’issue d’un programme de modernisation d’une année, le porte-hélicoptères d’assaut des forces navales d’auto-défense japonaises Izumo, voyait pour la première fois un avion de combat F-35B Lightning II du Corps des Marines des Etats-Unis décoller de son pont d’envol (photographie en illustration principale), quelques 76 ans après que le dernier avion de l’empire du Japon ait quitté le pont d’un porte-avions de la marine impériale nippone. Après les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Italie, il s’agit du 4ème pays à mettre en oeuvre le chasseur furtif américain à décollage et atterrissage vertical ou court de Lockheed-Martin à partir d’un porte-aéronefs, mais…

Lire l'Article

L’US Navy toujours dans le flou pour contrer la Chine dans le Pacifique

Dire que l’US Navy traverse une période d’incertitudes en matière de programmation navale tiendrait de l’euphémisme, tant elle peine, et ce puis plusieurs années, à proposer une planification ferme et efficace. Mais la montée en puissance rapide, et par ailleurs parfaitement maitrisée, des forces navales et aéronavales chinoises, associée au retour en devenir de la puissance maritime russe, ajoutent à ces incertitudes, créant un sentiment de flou trés palpable depuis plusieurs mois dans le discours des officiels du Pentagone. Un rapport du Think Tank Govini publié il y a quelques jours donne un éclairage particulièrement interessant du phénomène, pointant le fait que la planification des…

Lire l'Article

Le nombre de F35 que doivent commander les Etats-Unis va-t-il être réduit ?

Bien que de nombreuses rumeurs fassent états, y compris au Pentagone, d’une très probable diminution significative du volume de F35 qui seront commandés et mis en oeuvre par les Armées américaines dans les années à venir, aucune annonce formelle allant dans ce sens n’a pour l’heure été faite, et aucun arbitrage n’a été rendu public. Toutefois, ces derniers jours, plusieurs déclarations connexes de l’US Air Force comme de l’US Navy semblent indiquer que cette diminution serait, pour ainsi dire, inéluctable, pour ne pas dire déjà belle et bien actée. La première de ces déclarations émane du Lt. Gen. David Nahom, Chef d’Etat-Major adjoint de l’US…

Lire l'Article

L’US Navy change ses objectifs de planification pour répondre à menace chinoise

La fin de mandat du président Trump fut, on le sait, pour le moins chaotique. Un domaine, entre autres, laissa perplexe nombre d’observateurs, celui de la planification industrielle et du format de l’US Navy, marqué par des initiatives aussi tardives que démesurées de l’administration américaine. Ainsi, à quelques semaines de l’investiture du président élu Joe Biden, Donald Trump fit voter une loi conférant des objectifs très élevés de format à l’US Navy, avec 355 navires de combat en 2030, et plus de 500 bâtiments en 2045, alors même qu’aucune planification réaliste n’avait pu être mise en oeuvre à ce sujet au cours des 4 ans…

Lire l'Article

Le Budget 2022 du Pentagone marque un basculement profond

Après plusieurs semaines d’attente, l’Administration Biden a présenté son premier budget annuel pour l’effort de défense des Etats-Unis. Bien qu’il fut l’objet de plusieurs déclarations amonts, et de nombreux commentaires, ce nouveau budget du Pentagone marque une profonde évolution dans la stratégie que veut employer la Maison Blanche pour préparer et employer ses forces armées, avec une ligne de mire, la compétition de plus en plus forte que se livrent les Etats-Unis et la Chine dans le Pacifique. Pour être en mesure de relever ce défi jugé désormais presque inévitable par les officiels américains, y compris par le Président lui-même, les cadres de l’administration Biden,…

Lire l'Article

La technologie va-t-elle trop vite pour les programmes industriels de Défense ?

Depuis 2 ans, le Corps des Marines des Etats-Unis a entamé une profonde réflexion sur la nature de sa mission dans les années à venir, et sur les moyens dont il doit disposer pour la mener à bien face à un adversaire téchnologiquement avancé et disposant d’importants moyens militaires, comme peut l’être l’Armée Populaire de Libération chinoise, le tout dans un contexte budgétaire au mieux figé, au pire en décroissance. Les premières avancées de cette réflexion se firent jour lors de la publication, l’année dernière, d’une nouvelle doctrine d’intervention pour le Corps, basée sur des unités plus réduites, beaucoup plus mobiles et agiles, agissant dans…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR