Quels sont les 4 piliers qui feront de la Chine la super-puissance militaire mondiale en 2035 ?

Avec 2 millions de soldats, moins de 3000 chars modernes, un milliers d’avions de combat de 4ème génération et seulement 2 porte-avions et une trentaine de destroyers, les armées chinoises sont, sur le papier du moins, loin de représenter un adversaire potentiel hors de portée des Etats-Unis, et encore moins du camp occidental dans on ensemble. Pourtant, la construction militaire entreprise par Pékin depuis une trentaine d’années est aujourd’hui l’obsession des miltaires et stratèges américains, au point que l’ensemble des évolutions materiels et doctrinaux entrepris outre-atlantique ces dix dernières années, ne visent qu’à contenir la montée en puissance des armées chinoises. En effet, au delà…

Lire l'Article

Le nouveau Livre Blanc de la Défense nippon désigne Chine et Russie comme des menaces majeures

« Si cela va sans dire, cela ira encore mieux en le disant« . Cette célèbre phrase de Talleyrand prononcée par le diplomate français au sommet de Vienne en 1814, pourrait être la punchline du nouveau Livre Blanc sur la Défense publié au pays du soleil levant. En effet, le Japon pourtant traditionnellement discret et circonspect sur la scène internationale, se montre particulièrement directif et clair dans ce document qui encadrera l’effort de défense nippon pour la décennie à venir, en désignant sans ambages la Russie comme une « nation agressive » d’une part, et la Chine et ses ambitions sur Taïwan comme une menace majeure pour la paix…

Lire l'Article

Taïwan : Quand et comment la Chine passera-t-elle à l’offensive ?

Depuis plusieurs années, les tensions entre Washington et Pékin autour de la question Taïwanaise n’ont cessé de croitre, pour désormais devenir un sujet flirtant avec le casus belli en permanence, entre les incursions de la marine et des forces aériennes américaines et alliées en Mer de Chine du Sud et dans le détroit de Taïwan, les interceptions et les incursions navales et aériennes de l’Armée Populaire de Libération autour de l’ile, et les ripostes successives et réciproques dès lors que Washington envoie un nouveau chargement d’armement, des parlementaires ou des membres du gouvernement à Taipei. La dynamique belliqueuse est telle que désormais, les forces armées…

Lire l'Article

Comment la guerre russo-ukrainienne a retracé la carte géopolitique mondiale en quelques jours ?

Au delà de l’héroïque résistance des ukrainiens et de leur président face aux forces russes, et l’évident changement de stratégie dans le plan d’attaque du Kremlin revenant vers une stratégie plus conventionnelle mais également beaucoup plus violente vis-à-vis des populations civiles, la décision de Vladimir Poutine d’engager cette offensive contre l’Ukraine a provoqué, à l’échelle internationale, un raz de marée géopolitique d’une ampleur inédite depuis la chute du mur de Berlin. Car si les militaires russes ont gravement sous-estimés la capacité de résistance des militaires mais également des civils ukrainiens, le Kremlin a, quant à lui, profondément sous-estimer l’unité et la riposte dont feront preuves…

Lire l'Article

Le Président chinois Xi Jinping accélère la modernisation de l’Armée Populaire de Libération

Sur les 10 dernières années, l’Armée Populaire de Libération chinoise a connu une transformation sans précédant, tant du point de vue structurel que du point de vue technologique, avec un accroissement très important de la professionnalisation des forces ainsi que l’arrivée de très nombreux équipements faisant jeu égal, et parfois même dépassant, les meilleurs équipements en service dans les armées occidentales. En outre, le rythme de cette transformation reste aujourd’hui très soutenu, avec par exemple l’entrée en service chaque année d’une dizaine de destroyers et frégates Type 055, 052D et 054A, ainsi que de 5 à 6 douzaines d’avions de combat J-10C, J-15, J-16 et…

Lire l'Article

Pékin aurait testé un système de bombardement orbital fractionné hypersonique

Un article de Demetri Sevastopulo and Kathrin Hille publié ce week-end sur le site du Financial Times, a mis la communauté défense occidentale en ébullition. On y apprenait, en effet, que selon les informations recueillies par les deux journalistes, la Chine aurait procédé, au cours du mois d’aout de cette année, au test d’un nouveau système d’arme stratégique hypersonique susceptible de déjouer l’ensemble des systèmes de détection et La Défense anti-missile occidentale, et plus spécifiquement américaine, à l’aide d’un Système de Bombardement Orbital Fractionné, ou FOBS selon l’acronyme anglophone. En effet, il semblerait qu’un tel système ait été mis en orbite à l’occasion du 77ème…

Lire l'Article

Des militaires américains seraient déployés depuis plus d’un an sur l’ile de Taïwan

Depuis 1979, et la dissolution de l’U.S. Taiwan Defense Command sur l’autel de la normalisation des relations entre Washington et Pékin, les Etats-Unis avaient officiellement retiré l’ensemble de leurs forces présentes sur l’ile de Taïwan depuis la rupture entre les autorités de l’ile et la République Populaire de Chine en 1949. Et si les Etats-Unis avaient toujours respectés, de manière plus ou moins zélée, l’engagement pris auprés de Taipei de garantir la sécurité de l’ile, aucun militaire américain n’avait été déployé sur place depuis, afin de respecter les engagements pris auprés des autorités chinoises. Officiellement tout du moins, puisque selon un article du Wall Street…

Lire l'Article

Ukraine, Taïwan : les Etats-Unis vont-ils changer de posture face à la Russie et la Chine ?

La carte géopolitique mondiale aujourd’hui est encore largement conditionnée par des accords signés pendant ou juste après la Guerre Froide, et a été très efficacement mise en scène par Moscou et Pékin ces 20 dernières années, sans que ni les Etats-Unis, ni l’Occident en général, n’aient montré une quelconque determination à s’y opposer. C’est ainsi que les accords sino-américains autour du cas de l’ile de Taïwan ont été négociés à partir du début des années 70, dans le but d’écarter Pékin de l’équation de la Guerre Froide et du camp soviétique, et ce alors même que l’ile n’avait nulle intention de rejoindre la République Populaire…

Lire l'Article

La Chine et la Russie valident le déplacement de troupes par le rail entre les 2 pays

Si la République Populaire de Chine et la Russie ne sont pas, à proprement parler, des alliés, au sens qu’il n’existe aucun accord formel de soutien mutuel et systématique en cas d’agression de l’un ou l’autre, leurs positions stratégiques, politiques et économiques se sont considérablement rapprochées ces dernières années, dans un front commun contre l’occident et les Etats-Unis qui satisfait aussi bien Vladimir Poutine que Xi Jinping. Washington doit, en effet, composer simultanément avec deux puissances militaires en rapide developpement, sans pouvoir, comme c’était le cas avec le Pacte de Varsovie, les agréger dans une unique entité pour structurer et dimensionner sa propre puissance militaire.…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR