Saab obejmuje prowadzenie w Finlandii

- Reklama -

A peine remise de son échec en Suisse, la société suédoise SAAB a décidé de concentrer son attention sur son voisin finlandais, auquel le constructeur propose le JAS 39 Gripen E/F pour remplacer ses F18 vieillissants. En effet, le groupe Suédois a fait parvenir une offre complète aux autorités finlandaises, intégrant 52 Gripen E monoplaces, 16 Gripen F biplaces, et 2 avions d’alerte aérienne avancée GlobalEye, ainsi qu’un partenariat avancé en terme de coopération de Défense. Les éléments de partage industriel et de prix sont, pour l’heure, inconnus.

La Finlande reste aujourd’hui un des seuls, si ce n’est le seul, marché potentiel pour le chasseur monomoteur suédois en Europe, qui s’est vu à plusieurs reprises éliminé au profit du F16V américain, comme en Slovaquie, ou en Croatie. Saab reste très actif en Asie, notamment en Inde, ou la société ne désespère pas de placer son appareil face au F21 (F16Block70 indien) proposé par Lockheed-Martin. Mais l’ouverture de la compétition aux avions plus lourds, comme le Typhoon, le F18 et surtout le Rafale, déjà choisit par l’Indian Air Force, a réduit ses chances, et ses espérances de succès.

En Finlande, le groupe suédois mise non seulement sur la proximité géographique des deux pays, mais également sur leur proximité politiques, Stockholm comme Helsinki étant membre de l’Union européenne, mais pas de l’OTAN, et de faire valoir le maintien de cette neutralité face à la Russie avec une coopération militaire et industrielle renforcée. En outre, l’avion suédois n’a aucun mal à justifier de son adaptation aux conditions météorologiques spécifiques de ces deux pays nordiques. Reste que, ces dernières années, le gouvernement finlandais a montré une réelle appétence pour les équipements d’origine américaine, et évoqua même l’hypothèse d’un rapprochement vers l’OTAN, ce qui provoqua sine dié une réaction pour le moins hostile de Moscou.

- Reklama -

Le Rafale de Dassault participe également à la compétition finlandaise, ainsi que le F/A 18 Super Hornet de Boeing, le Typhoon d’Eurofighter, et, évidemment, le F35A de Lockheed-Martin. Les autorités finlandaises ont interdit toute action de lobbying durant l’exécution de la compétition.

- Reklama -

Na dalej

PORTALE SPOŁECZNOŚCIOWE

Ostatnie artykuły