Obmedzí predaj modelu F35A do SAE výkon zariadení ponúkaných do Švajčiarska alebo Fínska?

A quelques jours de l’élection présidentielle américaine, le président Trump semble user de tout son pouvoir pour accélérer la procédure portant sur predaj stíhačky F35A v Spojených arabských emirátoch, et ce en dépit des réticences du Congrès comme du Pentagone, ainsi que d’Israël. Mais cette précipitation ouvre également la voie à des actions du Congrès, aux conséquences potentiellement plus étendues que la seule vente aux Emirats, ou même à d’autres pays du Moyen-Orient.

En effet, deux sénateurs démocrates, le très actif sénateur de New-York et président de la commission des affaires étrangères Bob Menendez, et la sénatrice Dianne Feinstein de Californie, ont proposé un projet de loi ce 20 octobre qui obligerait l’exécutif à respecter certains critères fermes concernant les autorisations d’exportation du fleuron de l’industrie aéronautique américaine, dès lors qu’il serait exporté en dehors des alliés de l’OTAN et des Alliés directes, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zelande et Israël. Parmi les critères annoncés, l’obligation de conférer à Israël, mais aussi aux autres alliés, des appareils plus performants qu’aux alliés « secondaires ». Cette approche avait déjà été envisagée concernant les EAU, avec la possible livraison d’appareils « moins furtifs » que ceux livrés à Jerusalem.

Izraelský F35 Adir Defense News | Vojenské aliancie | Stíhačky
Légalement, les Etats-Unis doivent pouvoir garantir l’ascendant technologique et opérationnel à Israel sur ses voisins Moyen-orientaux en limitant les exportations technologiques avancées vers ces pays.

LOGO meta Defense 70 Novinky v oblasti obrany | Vojenské aliancie | Stíhacie lietadlá

Zvyšok tohto článku je určený iba pre predplatiteľov -

Les Klasické predplatné poskytnúť prístup k
všetky články bez reklamy, už od 1,99 €.

- reklama -

Pre ďalšie

SOCIÁLNE SIETE

Posledné články