Americké námorníctvo musí predĺžiť životnosť svojich ponoriek, aby mohli čeliť Číne

L’US Navy a beau disposer de la plus imposante flotte sous-marine nucléaire et de l’industrie la plus performante au niveau mondial dans ce domaine, pour faire face à la Chine, elle manque de navires. En effet, en dépit des 53 Sous-marins nucléaires d’attaque des classe Los Angeles, Seawolf et Virginia en service, elle fait tout juste jeu égal avec les 6 SSN classe Shang (Type 09III/A), et les 44 sous-marins à propulsion conventionnelle des classe Song (14 unités), Improved Kilo (8+2 unités) et yuan (18 unités dotées d’une propulsion anaérobie). En outre, la flotte chinoise dispose de nombreux atouts opérationnels en cas de confrontation avec l’US Navy, la plus significative étant d’évoluer à proximité de ses propres côtes dans l’hypothèse d’une intervention contre Taïwan, ce qui neutralise en grande partie l’inconvénient de ne pas disposer d’une propulsion nucléaire pour ses propres navires.


LOGO meta defense 70 Alliances militaires | Constructions Navales militaires | Contrats et Appels d'offre Défense

Zvyšok tohto článku je určený iba pre predplatiteľov

Les Klasické predplatné poskytnúť prístup k
všetky články bez reklamy, už od 1,99 €.


prihlásenie k odberu

Zaregistrujte sa na Spravodajca Meta-Defense prijať
najnovšie módne články denne alebo týždenne

- reklama -

Pre ďalšie

1 KOMENTÁR

Komentáre sú uzavreté.

SOCIÁLNE SIETE

Posledné články