Parlamentet säkrar LPM innan man röstar om det

- Annons -

La LPM arrive au terme de son processus législatif. En effet, le texte a fait l’objet d’un accord de la commission paritaire mixte concernant les amendements votés par le sénat, ouvrant la voie au vote final qui aura lieu les 26 et 27 juin prochain.

Le Sénat, dont la majorité des sénateurs n’est pas alignée avec le gouvernement, aura très sensiblement renforcé le texte, et sécurisé les moyens prévus pour les forces armées. Ainsi, l’amendement visant à exclure le financement du futur Service National Universel du périmètre LPM a été adopté, comme celui attribuant les recettes des ventes d’infrastructures du ministère des armées au budget de celui ci.

Si les états-majors se félicitent de cette LPM, la première qui inverse la lente (et parfois moins lente) décrue de la force armée nationale, elle sera toutefois loin de résoudre tous les problèmes d’équipements, de performances et de format des forces armées.

- Annons -

Ainsi, pour l’Armée de Terre, si un important effort sera fait pour remplacer les blindés médians, les forces haute-intensité resteront particulièrement réduites, avec seulement 200 chars Leclerc et 115 Canons automoteurs. Les hélicoptères légers gazelle devront jouer les prolongations puisque les premières livraisons du programme HIL n’est prévue que pour 2028, alors que le prochain char de combat franco-allemand ne commencera pas à équiper les forces avant 2035. Pendant ce temps, les forces russes reçoivent entre 100 et 150 chars lourds par an, venant renforcer les 2500 unités en ligne, ainsi qu’une trentaine de système d’artillerie, et autant d’hélicoptères de combat et de transport.

Pour la Marine Nationale, si les premiers SSN de la classe Suffren et 5 frégates (2 FTI, 2 FREMM DA et 1 FREMM) entreront en service sur la LPM, le nombre de frégates de premier rang n’atteindra que 12 unités en 2025, alors que l’abandon de la flotte d’avisos/corvettes au profit de patrouilleurs de haute-mer, est confirmée. 

Enfin, pour l’Armée de l’Air, la LPM verra l’entré en service des nouveaux ravitailleurs A330 MRTT, de 12 nouveaux A400 M et de 3 Hercules, mais le périmètre effectif continuera de diminuer, notamment pour la flotte de chasse, avec la perte de 30 avions d’ici 2025.

- Annons -

On comprend, dés lors, que la LPM ne peut qu’être intégralement appliquée, faute de quoi les forces françaises perdront des pans entiers de capacités opérationnelles. Au matin de la construction de l’Europe de la Défense, rater la marche de la LPM serait rater un tournant de l’histoire.

- Annons -

För vidare

SOCIALA NÄTVERK

Senaste artiklarna