Europa riskerar en djup internationell nedgradering i samband med sin militära svaghet

- Annons -

Après avoir posé la question de l’extension de la dissuasion française à la protection de l’Europe en fin de semaine dernière, Wolfgang Ishinger, ancien ambassadeur allemand à Washington, et organisateur de la Conférence annuelle sur la sécurité de Munich, a une fois de plus posé les bases d’une réflexion sur la capacité militaire effective européenne, et son dsnabbt krossat mot länder som Kina och Ryssland. Och att förutsäga att denna militära nedgradering omedelbart kommer att leda till en global nedgradering av unionen såväl som dess medlemmar, för att se en latent upplösning till förmån för mer kraftfulla allierade, USA för att inte nämna dem.

Comme le déclare M Ishinger, « L’Europe ne peut pas continuer à se construire en espérant que tous ses voisins soient pacifistes ». Et, le fait est, à l’exception de quelques pays très notables, comme la Pologne, la Roumanie et les Pays Baltes face à la menace Russe, ou la Grèce face au réarmement turque, l’Europe reste globalement dans une approche très minimaliste en matière de Défense, ne faisant reposer ses capacités défensives que sur le soutien US et la capacité dissuasive de l’arme nucléaire Française, Britannique et des quelques combes B61 de l’OTAN, sans construire de véritables forces capables de s’opposer aux menaces avérées.

- Annons -

För vidare

SOCIALA NÄTVERK

Senaste artiklarna