L’US Army teste un drone Coyote 3 pour contrer un essaim de drones

Le drone anti-drone a la cote depuis quelques mois, et notamment depuis que les Harpy et autre Defender 1C de facture israélienne mis en oeuvre par les opérateurs Azeris, balayèrent les points de résistance, la DCA et l’artillerie arménienne il y a un an à peine, lors de la guerre du Haut-Karabakh de 2020. Depuis, les drones légers de reconnaissance, les munitions vagabondes et les essaims de drones sont devenus simultanément des enjeux technologiques dont il est devenu impératif et urgent de se doter rapidement, mais également des menaces dont il fallait le plus rapidement possible se protéger. Au delà des systèmes cinétiques et des…

Lire l'Article

Pékin aurait testé un système de bombardement orbital fractionné hypersonique

Un article de Demetri Sevastopulo and Kathrin Hille publié ce week-end sur le site du Financial Times, a mis la communauté défense occidentale en ébullition. On y apprenait, en effet, que selon les informations recueillies par les deux journalistes, la Chine aurait procédé, au cours du mois d’aout de cette année, au test d’un nouveau système d’arme stratégique hypersonique susceptible de déjouer l’ensemble des systèmes de détection et La Défense anti-missile occidentale, et plus spécifiquement américaine, à l’aide d’un Système de Bombardement Orbital Fractionné, ou FOBS selon l’acronyme anglophone. En effet, il semblerait qu’un tel système ait été mis en orbite à l’occasion du 77ème…

Lire l'Article

Washington prêt à vendre de nouveaux F-16 à la Turquie selon R.T Erdogan

Les relations entre les Etats-Unis et la Turquie sont, depuis quelques années, des plus tendues, et teintées d’un jeu de poker menteur auquel le président Erdogan semble s’adonner avec une certaine délectation sur la scène internationale. Mais depuis l’entrée en service des systèmes anti-aériens à longue portée S-400 acquis auprés de la Russie, la position du président turc s’est considérablement complexifiée avec la mise sous sanction par Washington de ce qui est parfois présentée, de manière discutable, comme « la seconde armée de l’OTAN », privant Ankara de certaines technologies clés pour ses propres programmes de défense, comme le char Altay et l’hélicoptère T129. Pire encore, cela…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR