Sans surprise, le programme CVX de porte-avions sud-coréen devrait disparaitre du budget 2023

En 2019, sous l’impulsion du gouvernement du président Moon Jae-in, la Marine sud-coréenne annonça son intention de se doter, à l’instar du Japon avec la transformation des destroyers porte-hélicoptères de la classe Izumo en porte-aéronefs capables de mettre en oeuvre l’avion F-35B à décollage et atterrissage vertical ou court, de porte-avions légers, initialement sous la forme de deux LHD de 30.000 tonnes adaptés à cette mission, puis, une année plus tard, sous celle d’un porte-avions léger de 40.000 tonnes pouvant accueillir jusqu’à 20 avions de combat. En juillet 2020, les autorités sud-coréennes annoncèrent à ce titre que la dernière commande de F-35 planifiée, pour atteindre…

Lire l'Article

LPM 2023 : La France doit-elle à nouveau se doter de missiles balistiques tactiques ?

Durant la Guerre Froide, la France, à l’instar des Etats-Unis et de l’Union Soviétique, disposait d’un arsenal nucléaire élargi, s’appuyant à la foi sur des missiles balistiques S2 en silo sur le plateau de l’Albion sur les contreforts des Alpes, de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins armés de missiles balistiques MSBS, de plusieurs modèles de bombardiers allant du Mirage IV de frappe stratégique au Jaguar et Super Etendard pour les frappes tactiques, et remplacés par la suite par le Mirage 2000 et le missile de croisière supersonique ASMP, ainsi, et que de missiles balistiques tactiques, d’abord le système Pluton d’une portée de 120 km armé d’une…

Lire l'Article

Le retour en grâce du char léger dans les armées modernes (1ère partie / 2)

Il y a quelques jours, le 1er Régiment Etranger de Cavalerie basé à Carpiagne, a perçu les deux premiers Engins Blindés de Reconnaissance et de Combat, ou EBRC, également désignés Jaguar, pour remplacer ses chars légers AMX10RC. Si les armées françaises, habituées des opérations exterieures en Afrique et au Moyen-Orient, n’ont jamais fait l’impasse sur ce type de blindés associant puissance de feu et mobilité avec l’AMX10RC et l’ERC-90, une très grande majorité des forces armées mondiales les retirèrent de leurs inventaires sur fonds de restructuration après la fin de la guerre froide. Plus récemment, la conjonction du durcissement des engagements asymétriques d’une part, et…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR