Le budget de la défense chinois aura progressé de 30% entre 2019 et 2023


A l’occasion de l’ouverture de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (NPC) chinoise, le rapport budgétaire publié établit un budget annuel de 1,5537 billions de yuans, soit 210 Md€, une hausse de 7,2% vis-à-vis du budget 2022 de 1,450 billions de yuan, et alors que ce même rapport anticipe une croissance de 5% pour l’économie chinoise pour 2023. Selon les nombreuses déclarations d’officiels chinois autour de cette hausse, celle-ci demeurerait raisonnable face au 830 Md$ de budget des Etats-Unis, et alors que l’ensemble des états en Europe et en Asie augmente sensiblement leurs propres investissements. Pour autant, et même s’il demeure parfaitement exact que la Chine ne dépensera en 2023 que 1,5% de son PIB en matière de Défense, très loin des 3,7% américains ou même des 2% recommandés par l’OTAN, Pékin aura vu ses dépenses mitaines presque doubler depuis 2013, et croitre de plus de 30% sur les seules 4 dernières années, avec une hausse moyenne annuelle de 7%.

Depuis le début des années 90 et l’entame de 30 années de très forte croissance économique , et alors que son PIB passait de 360 Md$ en 1990 à 17,950 Md$ en 2022, Pékin n’a jamais « surjoué » son effort de défense, avec une hausse moyenne et constante de l’ordre de 7% par an, permettant à ce dernier de passer de 10 Md$ en 1990 à 210 Md$ en 2023, alors que dans le même temps, à titre de comparaison, le budget défense US passait de 325 Md$ à 830 Md$, et le budget français de 30 Md$ à 56 Md$. De fait, et en dépit d’un effort de défense qui diminuait sensiblement face au PIB en passant de plus de 3% à 1,5% du fait de la très forte croissance de l’économie chinoise ces 30 dernières années, le budget des armées chinoise, lui, progressait proportionnellement 7 fois plus vite que le budget des Etats-Unis, et plus de 10 fois plus vite que le budget français ou japonais, ce dernier étant passé de 30 md$ à 60 Md$ entre 1990 et 2023.

Shenyang J 35 David Wang Analyses Défense | Budgets des armées et effort de Défense | Planification et plans militaires
Les crédits supplémentaires alloués aux armées chinoises permettront d’accélérer leur modernisation, avec l’acquisition d’équipements de nouvelle génération comme le chasseur embarqué furtif J-35

Au delà des comparaisons immédiates des budgets et efforts de défense entre la Chine et ses principaux compétiteurs géopolitiques, il convient, pour prendre en considération la dynamique en cours, d’ajouter plusieurs indicateurs dans la grille d’analyse. En premier lieu, la croissance chinoise excède sensiblement celle des Etats-Unis, de sorte que, selon les projections, le PIB chinois dépassera le PIB des Etats-Unis entre la fin de la présente décennie et le milieu de la prochaine, et ce même si les échanges internationaux avec Pékin venaient à diminuer, l’économie chinoise pouvant désormais s’appuyer en grande partie sur sa consommation intérieure pour générer sa propre croissance. En second lieu, et comme l’indique l’effort de défense chinois aujourd’hui qui ne représente que 1,5% de son PIB, les autorités chinoises disposent d’une importante réserve budgétaire mobilisable pour accroitre les dépenses de défense au besoin, ce d’autant que le pays n’est que très peu endetté, au contraire des pays occidentaux. Enfin, et c’est loin d’être négligeable, les industries de défense chinoises produisent désormais des équipements parfaitement à niveau des équipements occidentaux du point de vue technologique, tout en étant considérablement moins chers, de l’ordre de 30% vis-à-vis des équipements européens, et de 50% vis-à-vis des équipements américains, alors qu’un militaire chinois coute, quant à lui, en moyenne 3 fois moins cher qu’un militaire européen dans une armée professionnelle comme la France.


LOGO meta defense 70 Analyses Défense | Budgets des armées et effort de Défense | Planification et plans militaires

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles