L’US Navy veut supprimer 5 escadrons d’avions de guerre électronique EA-18G Growler

Depuis le retrait des derniers EF-111A Raven de l’US Air Force en 1998, l’US Navy est la seule force aérienne américaine disposant d’une flotte de chasseurs tactiques dédiés à la guerre électronique et la suppression des défenses anti-aériennes adverses, initialement sur EA-6B Prowler, puis, à partir de 2011, sur EA-18G Growler, une version du F/A 18 F Super Hornet spécifiquement pour cette mission. Pour autant, les besoins du Pentagone pour ce type de mission n’ont pas disparu avec le retrait des EF-111A, et les F-16C/D équipés de missiles HARM ne suffisaient pas a assurer les missions d’escorte des forces aériennes en zone contestées. C’est la…

Lire l'Article

Conversion de 2 SNLE français en sous-marins lance-missiles de croisière, une hypothèse plus séduisante qu’il n’y parait

Depuis plusieurs mois, le député de l’Eure et membre de la commission Défense de l’Assemblée nationale Fabien Gouttefarde, se veut force de proposition quant aux évolutions à venir des programmes de défense français. Bien qu’appartenant à la Republique en Marche, il n’a pas hésité, par exemple, à plaider avec insistance pour que l’Armée de l’Air et de l’Espace, mais également la Marine Nationale, se dotent d’une version de guerre électronique et de suppression des défenses anti-aériennes adverses du Rafale, et ce malgré la fin de non recevoir, par ailleurs très critiquable, adressée par le Ministère des Armées à un de ses confrères de l’opposition, Jean-Christophe…

Lire l'Article

L’Allemagne va-t-elle se limiter à 35 F-35A pour sa Luftwaffe ?

Sans surprise, la chancellerie allemande a donc annoncé, dans le cadre de son programme de remonté en puissance de ses forces armées, l’acquisition de 35 avions de combat F-35A auprés de l’américain Lockheed-Martin pour assurer la mission de partage nucléaire de l’OTAN dont Berlin est l’un des 5 piliers avec Ankara, Amsterdam, Bruxelles et Rome, aux cotés de 15 appareils de guerre électronique et de suppression des défenses antiaériennes adverses Typhoon ECR du consortium européen Eurofighter rassemblant l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Grande-Bretagne, afin de remplacer les Tornado ECR qui assuraient cette mission jusqu’ici. Au delà de signer la fin de la production du F/A…

Lire l'Article

Le chancelier allemand Olaf Scholz discutera du F-35 à Washington la semaine prochaine

Si aucune annonce officielle n’a encore été faite à ce sujet par la nouvelle équipe dirigeante à Berlin, il semble bel et bien, à la vue des nombreuses indiscrétions convergentes obtenues par diverses sources de presse dans le pays, que l’Allemagne se dirige chaque jour davantage vers l’acquisition d’une flotte restreinte de F-35A américains afin de remplacer ses Tornado frappés d’obsolescence pour mener la mission de partage nucléaire de l’OTAN. Et à en croire une dépêche de l’agence Reuters, le sujet sera même abordé pas plus tard que la semaine prochaine par Olaf Scholz avec son homologue américain à l’occasion de la visite du chancelier…

Lire l'Article

Boeing sort le grand jeu pour tenter de sauver le contrat des Super Hornet allemands

On le sait, après les échecs en Suisse, en Finlande et au Canada, trois pays qui utilisent aujourd’hui le F/A-18 Hornet, le contrat allemand portant sur 30 F/A 18 E/F Super Hornet et 15 avions de guerre aérienne E/A-18G Growler pour remplacer les Tornado dédiés à la mission nucléaire de l’OTAN et les Tornado ECR de guerre électronique, a pris une dimension plus que stratégique pour Boeing, pour qui se joue la pérennité de la chaine d’assemblage de l’appareil pour 3 ans. Pour autant, ce contrat est aujourd’hui menacé par plusieurs facteurs, en particulier la fermeté du Pentagone de ne pas qualifier la nouvelle bombe…

Lire l'Article

L’Allemagne veut évaluer l’intérêt du F-35 pour remplacer ses Tornado

« Ô, Quelle Surprise » diront les plus cyniques. Selon le site allemand Die Zeit, la nouvelle ministre de la Défense Christine Lambrecht aurait en effet entrepris de reconsidérer la décision de celle qui la précédait dans la fonction, Annegret Kramp-Karrenbauer, qui avait en 2020 arbitré en faveur de l’acquisition de 30 chasseurs bombardiers Boeing F/A 18 E/F Super Hornet et de 15 avions de guerre électronique EA-18G Growler afin de remplacer respectivement les Tornado dédiés à la mission nucléaire partagée de l’OTAN, et les Tornado ECR de guerre électronique et de suppression des défenses anti-aériennes de l’adversaire. Selon l’article, la Ministre allemande, en accord avec le…

Lire l'Article

Le Ministère des Armées juge le principe d’un Rafale de Guerre Electronique inutile

En juin 2021, le député UDI de Seine Saint-Denis et membre de la commission Défense de l’Assemblé Nationale avait interrogé, s’appuyant sur un article publié sur Meta-Défense, le Ministère des Armées sur la pertinence de developper une version du Rafale dédiée aux missions de guerre électronique, à l’instar de ce qui fut fait, par exemple, avec le E/A-18G Growler de l’US Navy a partir du F/A-18F Super Hornet. Selon les arguments avancés, un Rafale « spécialisé » dans cette mission de guerre électronique, permettrait d’accroitre les capacités des forces aériennes françaises pour supprimer les défenses anti-aériennes adverses, et ainsi garantir, dans la durée, les capacités des forces…

Lire l'Article

Le F/A-18 E/F Super Hornet s’éloigne encore un peu plus de l’Allemagne

Lorsqu’en mars 2020, Berlin annonçait son intention d’acquérir 45 avions de combat F/A 18 E/F Super Hornet et EA-18G Growler aux cotés de 90 nouveaux Eurofighter Typhoon pour remplacer, entre autres, les Tornado de guerre électronique et ceux dédiés aux missions de partage nucléaire de l’OTAN, les autorités allemandes savaient qu’elle prenait un risque important, en particulier pour ceux qui, après elles, devront mettre en oeuvre ce programme d’acquisition. En effet, le Super Hornet de Boeing, pas davantage que l’Eurofighter Typhoon, n’étaient alors prévus d’être en mesure de recevoir la nouvelle bombe nucléaire gravitationnelle employée par l’OTAN dans ce cadre spécifique, la B-61-Mod12. Afin de…

Lire l'Article

Le Congrès américain accélère le retrait des avions les plus anciens de l’US Air Force, sauf le A-10

Depuis le milieux des années 2010, chaque nouvelle loi de financement du Pentagone donne lieu à un bras de fer entre l’US Air Force et le Congrès américain, au sujet du retrait accéléré d’appareils jugés inadaptés aux besoins opérationnels modernes, de sorte à libérer des moyens budgétaires et humains pour accueillir de nouveaux équipements, et en particulier le F-35A Lighting II et le futur NGAD, destiné ç remplacer les F-22 d’ici la fin de la décennie. Et chaque année, un avion concentre cette opposition, le A-10 Thunderbolt II, le mythique avion d’appuis feu à basse altitude, qui fut conçu pour éliminer les colonnes de chars…

Lire l'Article

Quelles sont les Forces et les Faiblesses de l’Armée de l’Air et de l’Espace ?

Dans la nuit du 13 au 14 Avril 2017, 5 avions Rafale de la base de Saint-Dizier escortés de 4 Mirage-2000-5, de 2 avions Awacs et de 6 avions ravitailleurs KC-135, effectuèrent un raid de 10 heures et 7000 km pour frapper et détruire à l’aide des 2 missiles de croisière SCALP transportés par chacun des Rafale, les installations chimiques syriens utilisées par le régime du président Bashar El Assad, dans le cadre d’une coalition tripartite rassemblant les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France. En dépit des importantes défenses anti-aériennes syriennes mises en oeuvre, toutes les cibles visées par les frappes de la coalition en…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR