Quel est le bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron en matière de Défense ?

Avec la confirmation d’une nouvelle de 1,7 Md€ du budget des Armées pour l’année 2022, amenant celui-ci à 40,9 Md€ soit une hausse globale de presque 9 Md€ depuis 2017, le gouvernement et la Ministre des Armées, Florence Parly, confirment le respect stricto-senso de la Loi de programmation militaire 2019-2025, et des promesses faites par Emmanuel Macron lors de la précédente campagne présidentielle

Lire l'Article

L’US Army veut transformer son Stryker en EBRC

Il y a deux ans, l’US Army présentait le canon automoteur BRUTUS, un obusier M777 de 155mm monté sur un camion 6×6 FMTV, destiné à évaluer l’intérêt du modèle de l’artillerie transportée mise en lumière par le canon CAESAR du français Nexter, qui montra son plein potentiel aux mains des artilleurs français en Irak contre l’Etat Islamique. Depuis, le système CAESAR a été retenu pour évaluation par l’US Army, aux cotés du l’Iron Sabre de l’israélien Elbit, du BAe Archer et du Brutus, pour concourir à remplacer les canons tractés légers dans les unités de combat. Il faut dire que les industriels français du domaine…

Lire l'Article

La technologie va-t-elle trop vite pour les programmes industriels de Défense ?

Depuis 2 ans, le Corps des Marines des Etats-Unis a entamé une profonde réflexion sur la nature de sa mission dans les années à venir, et sur les moyens dont il doit disposer pour la mener à bien face à un adversaire téchnologiquement avancé et disposant d’importants moyens militaires, comme peut l’être l’Armée Populaire de Libération chinoise, le tout dans un contexte budgétaire au mieux figé, au pire en décroissance. Les premières avancées de cette réflexion se firent jour lors de la publication, l’année dernière, d’une nouvelle doctrine d’intervention pour le Corps, basée sur des unités plus réduites, beaucoup plus mobiles et agiles, agissant dans…

Lire l'Article

Le système hard-kill israélien TROPHY prêt pour embarquer sur les Stryker de l’US Army

Les systèmes de protection Hard-kill, un dispositif actif permettant d’intercepter les missiles et les roquettes anti-chars avant qu’elle ne frappe un blindé, s’imposent désormais comme l’outil indispensable pour assurer la survivabilité des blindés sur un champs de bataille de haute intensité, ou les menaces pour ces véhicules seront nombreuses et létales. Mais ces dispositifs, comme le TROPHY de l’Israélien Rafael qui équipe les Merkava des armées israéliennes, et bientôt les M1 Abrams Américains et les Leopard 2 de la Bundeswehr, s’ils sont trés efficaces, ont deux gros défauts : ils sont très lourds, jusqu’à 2 tonnes, et consomment beaucoup d’énergie électrique. De fait, s’ils peuvent…

Lire l'Article

La Corée du Nord présente pléthore de nouveaux blindés pour son 75ème anniversaire

Les armées nord-coréennes ont toujours eu la réputation d’être lourdement équipées d’équipements sévèrement obsolètes. Et l’inventaire de son parc blindé, qui repose essentiellement sur des productions soviétiques et chinoises des années 60 et 70 comme le T62 et le BTR-60 contribuait à perpétuer cette perception, même si les ingénieurs nord-coréens avaient su tirer le meilleur parti de ces plate-formes dans des versions modernisées produites localement comme le char Pokpung-ho dérivé du T-62 ou le transport de troupe blindé M-2010 dérivé du BTR-80. Mais à l’occasion de la Parade militaire marquant le 75ème anniversaire de la création de la République Populaire de Corée du Nord, Pyongyang…

Lire l'Article

Coronavirus : les armées au cœur des rumeurs complotistes

Avant même la première allocution du Président de la République en lien avec l’épidémie actuelle de coronavirus, le 12 mars dernier, des rumeurs concernant les forces armées circulaient déjà dans les sphères complotistes. Elles cherchaient à expliquer les liens soi-disant évidents entre l’épidémie qui débutait alors en Chine ou en Italie et l’implication de l’armée, si possible américaine pour plus de sensationnalisme. Depuis quelques jours, en France, certaines de ces rumeurs ont trouvé un certain écho et une caisse de résonnance sur l’ensemble des réseaux sociaux, de Twitter à Facebook en passant par WhatsApp. D’autres sont également subitement apparues en détournant des faits et des…

Lire l'Article

Avec SCORPION, l’Armée de Terre révolutionne ses capacités de combat au contact

Parmi les principaux programmes de défense européens, le programme français SCORPION tient incontestablement une place toute particulière. Véritablement structurant, il ne prévoit rien de moins que de moderniser en profondeur non seulement le matériel mais aussi les doctrines des unités tactiques de l’Armée de Terre. Ouvert depuis 2018 a une certaine forme de coopération européenne, via le programme belge CaMo, le programme SCORPION (Synergie du COntact Renforcé par la Polyvalence et l’Info valorisatiON) prévoit le développement de plusieurs nouveaux véhicules, la rénovation d’équipements, mais aussi et surtout la mise en place d’un système de combat infovalorisé, le SICS, qui propulsera l’Armée de Terre française et…

Lire l'Article

La DGA notifie la commande de 54 Griffon MEPAC dotés de mortiers de 120mm 2M2R

Dans un communiqué de presse publié le 24 janvier, le GME Scorpion –Groupement Momentané d’Entreprises constitué de Nexter, Arquus et Thales– déclarait que la DGA leur avait notifié le 30 décembre 2019 d’un nouvel avenant au contrat du programme SCORPION. Cet avenant porte sur la commande attendue depuis l’été dernier de 54 véhicules blindés multi-rôles Griffon équipés pour embarquer un mortier rayé de 120mm dans leur soute. L’avenant permet ainsi de respecter la cible des 1872 véhicules SCORPION prévue dans l’actuelle loi de programmation militaire. Cette nouvelle variante du Griffon est désignée MEPAC, pour Mortier Embarqué Pour l’Appui au Contact, le mortier en question étant…

Lire l'Article

Les forces russes reçoivent des versions modernisées de leurs véhicules blindés

Depuis la fin des années 2000, l’industrie de Défense russe a entrepris de concevoir une nouvelle génération de véhicule de combat blindé, représentée par la famille Armata ou les véhicules de combat d’infanterie et de transport de troupe Kurganet-25 ou Bumerang. Conscientes de ses moyens limités, mais déterminées à reprendre l’avantage sur les forces de l’OTAN, considérées comme ennemies dans la doctrine de Défense russe, les autorités militaires ont fait le choix de préserver l’avantage numérique résultant de l’immense parc de blindés hérités de l’époque soviétique, plutôt que de redimensionner leurs forces au prorata des seules nouvelles technologies, beaucoup plus onéreuses, comme l’ont fait les…

Lire l'Article

Les véhicules blindés russes de nouvelle génération entrent en service en 2020

A l’issue de la guerre d’Afghanistan, de la première guerre du Golfe, et de la guerre de Tchétchénie, les blindés russes avaient perdus beaucoup de leur prestige sur la scène militaire internationale. Conscient des limites des modèles existants, les autorités du pays entamèrent, à partir des années 2010, la conception d’une nouvelle génération de blindés devant reprendre l’ascendant sur les productions occidentales, comme le firent les blindés russes de l’après-guerre et durant la première moitié de la guerre froide. Quels sont ces nouveaux équipements, et que peut-on en dire en l’état des connaissances que nous en avons ? Le char de combat T-14 Armata Héritier…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR