General Atomics présente une version embarquée de son drone MALE MQ-9B SkyGuardian

Ces deux dernières décennies, les drones de combat Moyenne Altitude Longue Endurance, ou MALE, comme le fameux MQ-1 Predator de l’américain General Atomics, et son successeur le MQ-9A Reaper, ont profondément fait évoluer le combat aéroterrestre. Dotés (comme le nom l’indique) d’une longue endurance de l’ordre de 30 heures pour le Reaper, ces appareils peuvent patrouiller et surveiller d’immenses zones grâce à des systèmes Electro-optiques évolués, et frapper des cibles avec des munitions air-sol comme le missile AGM-114 Hellfire et la bombe guidée GBU-38 JDAM. Si leur efficacité en matière de combat de haute intensité reste à déterminer du fait d’une vulnérabilité importante, et ce…

Lire l'Article

L’US Navy propose 3 options pour le devenir de sa force navale

Depuis de nombreuses années, la planification de l’US Navy en matière de construction navale est pour le moins chaotique, avec des plans et des objectifs successifs divergents, parfois même contradictoires. Le sujet est d’ailleurs l’objet d’une opposition féroce entre les sénateurs et représentants républicains, partisans d’une flotte massive, et leurs homologues démocrates qui souhaitent maintenir le budget de la Défense sous controle. Au delà des ambitions parfois fantaisistes présentées ces dernières années, et des nombreux bras de fer ayant opposé le Pentagone aux parlementaires américains notamment au sujet du retrait de certains bâtiments, il était donc nécessaire pour l’US Navy de presenter une stratégie cohérente…

Lire l'Article

Pourquoi les navires français sont-ils souvent insuffisamment équipés ?

Il y a quelques jours, un article de Mer et Marine a entrainé un certain emballement médiatique dans la sphère defense nationale. Celui-ci expliquait que la frégate Bretagne de la Marine Nationale, un navire de la classe Aquitaine, avait vu ses brouilleurs R-ECM, des équipements conçus par Thales, et qui permettent au navire de brouiller les radars de navires mais également des missiles anti-navires adverses, retirés pour équiper la nouvelle frégate Lorraine. En effet, seuls 7 lots de brouilleurs ont effectivement été commandés par la Marine nationale pour équiper ses 8 frégates FREMM, laissant en permanence un navire sans ces systèmes pourtant jugés critiques pour…

Lire l'Article

Avec le budget 2023, les armées américaines révèlent leur stratégie de transformation face à la Chine

Il est fréquent de lire à quel point les armées russes engagées en Ukraine reposent sur des équipements hérités de la période soviétique. Il est vrai que bien que modernisés, les T-72B3, T80BV, BMP-2 et autres Msta-S ont tous étés conçus dans les années 70 et 80, comme c’est le cas des avions de combat de la série Flanker ou des hélicoptères Mil et Kamov. Pour autant, force est de constater qu’en occident, la situation est en grande partie identique, y compris pour ce concerne la pointe de l’épée, à savoir l’US Army, qui continuent de s’appuyer sur les chars Abrams, les VCI Bradley, les…

Lire l'Article

Les forces ukrainiennes ont coulé un navire d’assaut russe dans le port de Berdyansk

Depuis quelques jours, les forces armées ukrainiennes remportent certains succès, en repoussant les armées russes à plus de 30 km de Kyiv à l’est de la ville au de la de Bovary, alors que les forces ukrainiennes ont entamé une manoeuvre pour tenter d’encercler, ou tout au moins de couper les lignes logistiques, des forces russes à l’ouest de la ville. D’autres contre offensives ukrainiennes dans le nord du pays, mais également dans le sud autour de la ville de Mykolaiev, obtiennent également certains résultats, sans pour autant se montrer décisives. Mais aujourd’hui, l’Ukraine a réussi une attaque qui, par son audace mais également sa…

Lire l'Article

L’US Marine Corps va embarquer 20 F-35B sur un porte-hélicoptères pour en faire un « Lightning-Carrier »

L’arrivée du F-35B, la version à décollage et atterrissage verticale ou court du Lighting II, offre de toutes nouvelles perspectives en matière de porte-avions légers et/ou dépourvus de catapultes. Bien plus performants et polyvalents que les AV-8 Harrier II qu’ils remplacent, les F-35B confèrent en outre au groupe aérien embarqué à bord de ces navires la capacité de mener des missions avancées, qu’il s’agisse d’interdiction du ciel ou de frappes vers la terre ou contre des cibles navales, même en l’absence d’aéronefs de soutien comme le l’EA-18G Growler de guerre électronique ou l’E-2C/D Hawkeye de veille aérienne. De fait, un porte-aéronefs armé de 18 à…

Lire l'Article

Le conflit Russo-Ukrainien après 36 heures de combat

Alors que l’offensive russe contre l’Ukraine a débuté depuis un peu plus de 36 heures, les informations concernant la conduite des opérations de la part des deux belligérants, mais également la réalité des combats relayée par la communauté OSINT et par les quelques journalistes qui restent sur place, permettent d’ores et déjà de tirer les premiers enseignements de cette guerre, mais aussi des capacités opérationnelles des deux armées. Plus de 160 missiles balistiques et de croisières tirés en 24 heures Si les forces russes mirent en oeuvre des missiles de croisière Kalibr tirés à partir de corvettes et de sous-marins positionnés en Mer Noire et…

Lire l'Article

12 porte-avions, 50 frégates : l’US Navy revient sur ses fondamentaux

Dire que la planification de l’US navy a été chaotique ces 30 dernières années tiendrait de l’euphémisme. Entre des programmes calamiteux et en surcout chronique comme les destroyers Zumwalt, les corvettes Littoral Combat Ship, ou les sous-marins Seawolf, des difficultés techniques importantes comme pour les porte-avions de la classe Ford, et des objectifs marqués par des considérations politiques et économiques, et non par des besoins opérationnels, les perspectives et options de la première force navale mondiale se sont irrémédiablement assombries, alors que dans le même temps, les puissances navales de ses principaux compétiteurs comme la Russie et surtout la Chine, se sont développées avec rigueur…

Lire l'Article

L’Armée chinoise simule un assaut amphibie massif sur l’ile de Hainan, réplique de Taïwan

L’ile chinoise de Hainan, avec ses 34.000 km2 et ses 1.500 km de cotes, est à elle seule une province du pays qui abrite 8 millions d’habitants et dispose de nombreuses infrastructures de défense, notamment la base de sous-marins nucléaires de Longpo à coté de la ville de Yulin, est en bien des aspects, une réplique grandeur nature de l’ile de Taïwan, de ses 36.000 km2 et de ses 1550 km de cotes. De toute évidence, la chose n’a pas échappé aux stratèges de l’Armée Populaire de Libération, qui ont organisé, cette fin de semaine, un immense exercice aéronaval et amphibie, prenant place précisément sur…

Lire l'Article

Croiseur Type 055, LHD Type 075 : l’expansion effrénée de la flotte chinoise se poursuit

Depuis le black-out imposé par les autorités chinoises concernant la diffusion d’information relatives à l’Armée Populaire de Libération, et à l’industrie de défense chinoise, la collecte d’informations sur l’expansion de la flotte chinoise est devenue bien plus ardue dans le domaine civil. Dans le domaine naval, les informations collectées reposent essentiellement sur des clichés pris par des passionnés chinois lors de vol civil à proximité des grands chantiers navals du pays, sur les quelques clichés satellites qui atteignent le domaine public, et sur les rares annonces officielles publiées par la presse chinoise elle-même. C’est ainsi que l’on a appris aujourd’hui par un article du site…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR