Le programme CVX de porte-avions Sud-Coréen sous le feu des critiques

Face à la montée en puissance des capacités de première frappe de la Corée du Nord, l’Etat-major sud-coréen, soutenu par le gouvernement, annonça en juillet 2019 son intention de se doter de deux porte-avions légers capable de mettre en oeuvre chacun 20 avions de combat F-35B à décollage et atterrissage vertical ou court. Selon les arguments avancés par les militaires, ce programme, désigné CVX, permettra de maintenir des capacités de frappe et de riposte même si Pyongyang venait à déclencher des hostilités contre son voisin du sud, et à détruire les bases aériennes sud-coréennes par des frappes préventives de missiles balistiques et de croisière. En…

Lire l'Article

Après le Japon, la Corée du Sud choisit le SM-6 américain pour contrer la menace hypersonique

Alors que les yeux du monde restent braqués sur la guerre en Ukraine, les tensions sur le théâtre Pacifique demeurent très élevées, et les grandes nations impliquées redoublent d’investissement et d’innovation pour tenter de prendre l’ascendant sur leurs adversaires potentiels. C’est ainsi que, ces derniers mois, les deux Corées se sont livrées à un bras de fer à distance concernant leurs capacités de frappe à longue distance respectives, démontrant successivement l’efficacité de leurs nouveaux missiles balistiques et de croisière, alors que la Chine a également mis en oeuvre de nouvelles capacités dans ce domaine, y compris concernant des armes hypersoniques et à trajectoire semi-balistique. Ces…

Lire l'Article

Le rapport qui fait mal à la Défense anti-missile US

Depuis les premiers travaux dans le domaine des systèmes d’interception de missiles balistiques, le Pentagone investit pas loin de 350 Md$ dans ce domaine spécifique destiné à protéger le sol américain, et dans moindre mesure, certains de ses alliés, contre des frappes de missiles balistiques potentiellement nucléaires. Depuis quelques années, le sujet s’est trouvé revitalisé par la résurgence des menaces stratégiques venues de Russie, de Chine mais aussi de Corée du Nord, disposant désormais de missiles balistiques certes intercontinentaux, mais aux capacités opérationnelles bien inférieures aux derniers modèles de missiles ICBM et SLBM russes et occidentaux. Pourtant, selon un rapport rendu public par la American…

Lire l'Article

La Corée du Nord teste à nouveau un missile balistique hypersonique aux performances avancées

Si l’attention géopolitique se porte désormais davantage sur les risques de conflits en Ukraine ou autour de Taïwan, certains théâtres moins exposés médiatiquement restent toujours très actifs. C’est le cas notamment de la Péninsule Coréenne, alors que les deux pays, Corée du Nord et du Sud, se livrent depuis plusieurs années à une intense compétition dans le domaine des missiles à longue portée. L’année 2021 fut ainsi marquée de nombreux essais de part et d’autres, avec des avancées notables aussi bien dans le domaine des missiles balistiques que des missiles de croisière. Mais ce fut incontestablement l’essai du 28 septembre d’un missile balistique nord-coréen équipé…

Lire l'Article

Le Japon veut des « options » face aux nouvelles capacités balistiques nord-coréennes

Jusqu’il y a peu, Tokyo s’appuyait pleinement sur son bouclier anti-missile, et notamment sur ses 8 destroyers lourds AEGIS des classes Kongo, Atago et Maya, pour neutraliser la menace balistique venant de Corée du Nord. Mais les performances démontrées ces derniers mois de la technologie de Pyongyang, qu’il s’agisse de missiles à trajectoire semi-balistiques capables d’évoluer sous le plancher des systèmes anti-balistiques, ou des nouveaux systèmes dotés de planeurs hypersoniques, ont largement mis à mal ces certitudes, au point d’amener les autorités nippones à considérer des options qui jusqu’ici n’étaient pas même imaginées. Le 23 octobre, à la suite du dernier essai de missile tactique…

Lire l'Article

La Corée du Nord aurait testé un nouveau missile balistique lancé d’un sous-marin

Il n’y a désormais guère plus que quelques jours entre les annonces répétées de nouveaux tests de missiles en Asie. Cette fois, c’est au tour de la Corée du Nord d’avoir annoncé le tir réussi d’un nouveau type de missile balistique lancé à partir d’un sous-marin, désigné par le terme Submarine-Launcher Ballistic Missile, ou SLBM. Mais il s’agit, cette fois, non pas d’un imposant missile intercontinental destiné à frapper des cibles stratégiques lointaines comme les villes américaines, mais d’un missile aux dimensions plus réduites, dont la forme et le plan de vol suivi rappellent les essais réalisés ces dernières années par Pyongyang, et qui posèrent…

Lire l'Article

La Corée du Nord annonce avoir testé avec succès un planeur hypersonique

Le 28 septembre, les forces armées nord coréenne ont procédé à un nouveau lancement de missile balistique de courte portée. Mais selon le site d’état Rodong Sinmun, ce test était bien davantage qu’une simple nouvelle expression de l’agacement de Pyongyang face aux manoeuvres américaines en Corée du Sud et dans le Pacifique, puisqu’il s’agissait, selon les déclarations nord-coréennes, de tester un nouveau missile équipé d’un planeur hypersonique, le Hwasong-8. Le lancement aurait été suivi par les radars sud coréens, avec une apogée à 30 km et une portée enregistrée de 200 km. Mais selon Pyongyang, le test aurait donné entière satisfaction, allant même jusqu’à publier…

Lire l'Article

La course aux missiles s’accélère dans la péninsule coréenne

Après plusieurs mois d’accalmie, la course aux missiles, qu’ils soient balistiques ou de croisière, subit une rapide accélération ces derniers jours de part et d’autre du 38ème parallèle de la péninsule coréenne. Seoul comme Pyongyang se sont en effet engagés dans posture de démonstration de force depuis quelques semaines, celle-ci ayant atteint ce que l’on peut penser son paroxysme aujourd’hui. En effet, dans un délais de seulement quelques heures, la Corée du Nord a procédé au tir de deux missiles balistiques de courte portée en Mer du Japon, alors son voisin du Sud effectuait le 3ème et sensément dernier test de qualification de son missile…

Lire l'Article

La Corée du Nord a testé un nouveau missile de croisière d’une portée de 1500 km

Hormis les tests de deux missiles balistiques à courte portée, Pyongyang s’était montré plutôt discret ces derniers mois depuis l’élection de Joe Biden à la Maison Blanche. Même la parade annuelle marquant le 73ème anniversaire de la création du pays qui s’est tenue il y a quelque jours dans la capitale nord-coréenne, mit en avant non pas de nouveaux missiles et armements comme ce fut le cas l’année dernière, mais la société civile, et notamment les équipes engagées dans la lutte contre le Covid19. Il faut dire que Kim Jung Un, qui dirige le pays d’un main de fer depuis la mort de son père,…

Lire l'Article

La Corée du Sud teste avec succès le tir d’un missile SLBM Hyunmoo 4-4 à partir d’un sous-marin

Dans le monde, seuls 7 pays disposent de sous-marins capables de mettre en oeuvre des missiles balistiques : les 5 membres permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unis (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie), l’Inde et la Corée du Nord. Un huitième pays vient de faire la démonstration de cette capacité. En effet, le sous-marin Dosan Ahn Chang-ho, première unité de la classe éponyme issue du programme KSS-III, et premier sous-marin de facture entièrement sud-coréenne, aurait réalisé le premier tir d’un missile balistique Hyunmoo 4-4 selon plusieurs sources concordantes, et une absence de démenti de la part des autorités de Seoul. Ce test réussi…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR