Les 5 atouts du Rafale face au Super Hornet pour l’aéronavale Indienne

Le Rafale M1, premier appareil du programme a destination de l’aéronautique navale française, est aujourd’hui au coeur des attentions pour Dassault Aviation et l’ensemble de la Team Rafale. En effet, c’est cet aéronef qui a été envoyé le 6 janvier sur la base aéronavale indienne de Goa pour faire la demonstration de sa capacité à être mis en oeuvre à partir d’une plate-forme de type Ski-Jump, et non d’un porte-avions doté de catapultes. Ces essais, dont le premier a eu lieu ce matin et s’est déroulé de manière nominale, s’étaleront jusqu’au début du mois de février et permettront de valider non seulement la capacité de…

Lire l'Article

Quelles conséquences de l’acquisition de 25 chasseurs J-10CE chinois par le Pakistan ?

Cela faisait 13 ans, depuis 2008, que les autorités pakistanaises étudiaient la possibilité d’acquérir une flotte de chasseur monomoteurs J-10 auprés de Pékin, et de nombreuses rumeurs ont annoncé la commande comme imminente à plusieurs reprises. C’est désormais choses faites, puisque celles-ci ont confirmé avoir signé un contrat pour acquérir 25 J-10CE, version export du J-10C en service au sein des forces aériennes de l’Armée Populaire de Libération, afin d’équiper deux escadrons de 12 appareils. Si le montant du contrat n’est pas mentionné, son calendrier, lui, semble particulièrement court, puisqu’il est question de presenter le nouvel appareil lors des célébrations du jour de la République,…

Lire l'Article

Pékin accentue la pression militaire sur l’Inde dans l’Himalaya

Le recours à la menace militaire semble être devenu la règle pour Pékin dès lors qu’un de ses voisins ne se plie pas a ses exigences. Outre le cas de Taïwan largement commenté, avec de très nombreux exercices navals et aériens et une rhétorique de plus en plus menaçante de la part des autorités chinoises et de la presse nationale contre l’ile indépendante, c’est désormais au tour de l’Inde de devoir faire face à des menaces de plus en plus explicites, et à des exercices militaires de plus en plus importants et denses le long de sa frontière orientale avec la Chine Populaire, notamment sur…

Lire l'Article

Japon, Inde .. La course aux sous-marins nucléaires dans le Pacifique a-t-elle débuté ?

Au lendemain de l’annonce de la création de l’alliance AUKUS rassemblant les Etats-Unis, le Royaume-Unis et l’Australie, et de la commande par ce dernier de sous-marins nucléaires d’attaque au détriment des sous-marins à propulsion conventionnelle Shortfin Barracuda commandés à Naval Group, nous titrions « En Australie, Joe Biden ouvre une bien dangereuse boite de Pandore« , une analyse portant sur le risque de voir, avec cette manoeuvre, de nombreux pays s’absoudre de l’accord tacite qui empêchait jusqu’ici les 5 grandes nations nucléaires d’exporter des sous-marins à propulsion nucléaire. De toute évidence, cette option a en effet très rapidement de l’ampleur, notamment auprés de plusieurs grandes nations militaires…

Lire l'Article

L’Inde relance la compétition pour construire 4 navires d’assaut amphibie

Les programmes d’armement indiens sont, presque toujours, d’une complexité extraordinaire, et bien souvent, ils arrivent qu’ils échouent même lorsqu’un vainqueur a été désigné, en se heurtant à la technocratie du pays. Ce fut le cas du programme MMRCA (126 Rafale) annulé en 2015, comme de la compétition pour acquérir 6 avions ravitailleurs, gagné deux fois par l’A330MRTT en 2006 et 2013, et par deux fois annulé en 2010 et 2016, ou du programme FGFA qui prévoyait de concevoir avec la Russie un remplaçant au Su-30MKI sur la base du Su-57 et qui fut annulé en 2018 par New Delhi. Ce fut également le cas du…

Lire l'Article

Le Pakistan aurait commandé 36 chasseurs J-10C à Pékin

Décidément, l’entrée en service des premiers Rafale indiens ne cesse de provoquer des réactions notables aux frontières du pays. Après le renforcement du dispositif défensif chinois à proximité des plateaux du Ladakh et de Doklam, et une campagne de presse à la limite du ridicule pour présenter la supériorité des avions chinois face au nouvel appareil indien, c’est au tour du Pakistan de répondre, une nouvelle fois par l’intermédiaire de Pékin. En effet, selon de nombreux sites d’information orientés Défense pakistanais, le pays aurait officialisé une commande de 36 chasseurs mono-reacteurs J-10C afin de remplacer ses vénérables Mirage III dans les missions d’attaque, et surtout…

Lire l'Article

Pakistan, Turquie : Quand le Qatar entraine ses alliés à faire face au Rafale

Le Qatar a été l’un des deux premiers partenaires de la France à faire confiance au Rafale de Dassault Aviation, comme il avait confiance au Mirage 2000 vingt années auparavant, l’appareil ayant longtemps constitué la colonne vertébrale de la défense aérienne du petit état gazier. Non seulement Doha commanda 24 Rafale à Paris en 2015, seulement quelques semaines après la première commande export de l’aéronef par l’Egypte, mais il commanda, deux années plus tard, une douzaine d’exemplaires supplémentaires, ainsi que la modernisation de sa flotte au standard F3R. En ce sens, Doha joua un rôle certainement important dans le succès que l’on connait aujourd’hui du…

Lire l'Article

Les forces aériennes chinoises renforcent leurs positions face à l’Inde

Si l’affrontement non armé entre militaires indiens et chinois sur les plateaux du Ladakh en juin 2020, et ayant entrainé la mort de plusieurs dizaines de militaires des deux camps, n’engendra pas d’escalade militaire massive entre les deux pays, il amena Pékin comme New Delhi à revoir le déploiement de leurs forces dans cette région hautement stratégique aux confins de l’Himalaya. Des deux cotés, de nombreuses forces militaires lourdes ont été déployées à proximité de cette zone de tension, de sorte à pouvoir répondre, si besoin, à une agression dans des délais courts. Ainsi, de nombreuses observations permirent d’établir que l’Armée Populaire de Libération y…

Lire l'Article

Hobart, Type 52D, Sejong le Grand : les destroyers modernes – 1ère Partie

Héritiers des contre-torpilleurs apparus à la fin du 19ème siècle pour lutter contre les vedettes lance-torpilles qui menaçaient les grands navires de ligne comme les croiseurs et plus tard les cuirassés, le destroyer moderne est un imposant navire de combat de surface, souvent plus de 7000 tonnes, doté d’un puissant armement, d’une grande polyvalence, et capable aussi bien d’escorter des unités majeures comme des porte-avions que de mener des frappes vers la terre ou des missions d’interdiction. Si la classification reste floue et non systématique avec d’une part les frégates plus légères et plus spécialisées, et d’autre part les croiseurs plus lourds et aptes à…

Lire l'Article

La Marine Indienne privilégie 6 sous-marins nucléaires d’attaque à un 3ème porte-avions

Le developpement d’un troisième porte-avions et de son groupe aérien embarqué pour la Marine Indienne revêt un enjeu symbolique fort dans le pays. Pour New Delhi, il s’agit de montrer à Pékin mais également à Islamabad que la Marine indienne joue désormais dans la cour des grandes Marines de Haute-Mer, et ce d’autant que ce troisième navire doit être équipé de catapultes, de brins d’arrêts, et d’avions de combat modernes, avec en ligne de mire le developpement d’un nouveau chasseur embarqué national, le programma AMCA. Pourtant, et en dépit de toute la symbolique qui entoure ce programme, la Marine Indienne a officiellement fait savoir au…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR