Avec la livraison de S-300PMU slovaques, l’Occident passe à la vitesse supérieure pour soutenir l’Ukraine

Alors que depuis le début du conflit, les occidentaux s’étaient cantonnés à réagir sur la scène internationale face à la Russie, notamment en ne livrant que des armements légers ou défensif à l’Ukraine, la dynamique semble avoir considérablement évoluée ces derniers jours. Ainsi, après l’annonce de la livraison de plusieurs douzaines de chars T-72M1 et de véhicules de combat d’infanterie BMP-1 issus des réserves de l’armée Tchèque, c’est au tour, aujourd’hui, de la Slovaquie d’annoncer le transfert de son unique batterie de défense anti-aérienne à longue portée S-300PMU en Ukraine, information confirmée par le premier ministre Slovaque Edouar Heger sur Twitter. La Grande-Bretagne, de son…

Lire l'Article

La Russie peut-elle encore s’imposer militairement en Ukraine ?

« L’Opération Spéciale Militaire en Ukraine se déroule conformément au plan ». C’est ainsi que le général Igor Konachenkov, porte-parole du Ministère de La Défense russe, a présenté son briefing journalier hier, jeudi 10 mars, après 15 jours de guerre. Pourtant, de nombreuses informations contredisent radicalement cette déclaration, et il semble, au contraire, que cette opération militaire qui ne devait être qu’une formalité pour la surpuissante armée russe, se transforme en véritable bourbier pour Vladimir Poutine. Face à des pertes effroyables en homme comme en matériel, une progression difficile, des lignes distendues, une résistance ukrainienne bien plus performante et déterminée qu’envisagé ainsi qu’une réponse et une mobilisation…

Lire l'Article

Cacophonie au sein de l’OTAN au sujet des Mig-29 polonais

Hier soir, nous publiions un article (pour éviter toute confusion, il a été supprimé et est accessible pour information en fin de cet article) concernant la décision annoncée de Varsovie de transférer ses avions de combat Mig-29 sur la base américaine de Rammstein en Allemagne, laissant supposer que les Etats-Unis assureraient la livraison de ces chasseurs aux forces aériennes ukrainiennes afin de soutenir l’effort de défense face à l’agression russe. Dans le même communiqué, les autorités polonaises annonçaient qu’elles remplaceraient les appareils offerts indirectement à l’Ukraine, en faisant l’acquisition d’avions de combat d’occasion dotés des mêmes capacités que celles de ses Mig-29, laissant supposer que…

Lire l'Article

Comment la guerre russo-ukrainienne a retracé la carte géopolitique mondiale en quelques jours ?

Au delà de l’héroïque résistance des ukrainiens et de leur président face aux forces russes, et l’évident changement de stratégie dans le plan d’attaque du Kremlin revenant vers une stratégie plus conventionnelle mais également beaucoup plus violente vis-à-vis des populations civiles, la décision de Vladimir Poutine d’engager cette offensive contre l’Ukraine a provoqué, à l’échelle internationale, un raz de marée géopolitique d’une ampleur inédite depuis la chute du mur de Berlin. Car si les militaires russes ont gravement sous-estimés la capacité de résistance des militaires mais également des civils ukrainiens, le Kremlin a, quant à lui, profondément sous-estimer l’unité et la riposte dont feront preuves…

Lire l'Article

La crise s’emballe entre l’Ukraine, la Russie et l’Occident

Les tensions sont désormais au plus haut entre l’Ukraine, ses partenaires occidentaux et la Russie, et l’enchainement des événements semble s’être emballé ces dernières heures. Après le prévisible faux départ du 16 février, date avancée publiquement par Washington comme probable pour une attaque russe contre l’Ukraine, et après l’annonce non corroborée dans les faits d’un retrait partiel des forces russes déployées le long de la frontière ukrainienne, ces dernières heures ont été le théâtre de déclarations en cascade venues de Moscou, de Washington et d’Europe, montrant une trajectoire bien funeste pour l’Ukraine et, plus généralement, pour la paix en Europe. 1- Redéploiement discret des forces…

Lire l'Article

Le déploiement militaire russe autour de l’Ukraine atteint un seuil critique

Cela fait maintenant plusieurs mois, depuis novembre 2021, que les armées russes déploient et stationnent un grand nombre de troupes autour de l’Ukraine, que ce soit le long de la frontière avec le Donbass, en Crimée, et le long de la frontière nord du pays. A la Fun du mois décembre, les observations physiques et satellites permettaient d’estimer à 100.000 le nombre de militaires déployés à proximité immédiate des frontières de l’Ukraine, et à une soixantaine le nombre de bataillon interarmes, l’équivalent russe des Groupement tactique Inter-Armes, ou GTIA, français, constitués. Mais ces derniers jours, Moscou a procédé à un renforcement sensible des forces déployées,…

Lire l'Article

Washington durcit le ton face à Moscou dans la crise Ukrainienne

Alors que de nombreuses observations ont confirmé l’augmentation du nombre de militaires russes déployés le long des frontières ukrainiennes, à l’Est face au Donbass, en Crimée mais également en Biélorussie ou pas moins de 30.000 militaires russes seraient en cours de déploiement, et que la flotte russe a entamé de vastes manoeuvres navales en Atlantique, Méditerranée et Mer Noire rassemblant 140 navires militaires, Washington a décidé de durcir considérablement le ton ces dernières heures, dans une action conjointe menée à la Maison Blanche, mais également au Pentagone, au Congrès et aux Nations Unis, dans une atmosphère qui n’est pas sans rappeler les heures les plus…

Lire l'Article

Vers un échec des négociations Russie-OTAN ?

Les négociations qui se tiennent cette semaine à Genève entre les représentants de la Fédération de Russie et ceux du camps occidental incluant les Etats-Unis et l’OTAN, connaissent depuis hiers soir un durcissement sévère après le rejet, somme toute prévisible, des occidentaux des demandes sous formes d’ultimatum mises sur la table par le Kremlin. Depuis, la situation ne cesse de se détériorer; et les déclarations, en grande partie venant du coté russe, laissent craindre un durcissement très sévère des relations entre les deux camps, pouvant même aboutir à un conflit armé, en Ukraine voire au delà. Rappelons que la Russie exige de l’OTAN plusieurs concessions…

Lire l'Article

Les Emirats Arabes Unis suspendent les négociations concernant l’achat de F-35

Alors en pleine campagne électorale pour sa ré-élection à la Maison Blanche, Donald Trump marqua un grand coup à l’été 2020 en annonçant la signature d’un accord de paix entre les Emirats Arabes Unis et Israel, accord qui fut rapidement rejoint par d’autres monarchies sunnites du Golfe dans un effort de normalisation des relations avec l’Etat Hébreux après plusieurs décennies de tensions sur fond de cause Palestinienne. Si les points de convergence étaient nombreux, notamment au sujet du risque potentiel posé par le programme nucléaire iranien, les Emirats Arabes Unis en profitèrent pour négocier avec Donald Trump la vente de technologies de Défense jusqu’ici réservées…

Lire l'Article

L’Allemagne est-elle prête à tout pour préserver le gaz russe ?

Ces dernières semaines, les tentions entre Moscou et Kiev ont à nouveau franchi non pas un, mais plusieurs paliers. Non seulement les armées russes continuent-elles de masser des troupes considérables aux frontières de l’Ukraine, face au Donbass ou en Crimée, mais la propagande intérieure russe est devenue très active pour presenter à l’opinion publique russe l’Ukraine, mais aussi l’OTAN, comme les agresseurs voire les instigateurs des tensions actuelles. En outre, Moscou a désormais instrumentalisé la Biélorussie du dictateur Lukashenko, non seulement en exploitant les vagues de migrants venus d’Irak et de Syrie contre la Pologne et les Etats Baltes, mais également en faisant croitre artificiellement…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR